Des Eaux-Vives à Rojales

De
Publié par

Italien né à Genève en 1938, Jean Campani nous fait revivre le quartier des Eaux-Vives à Genève où il passa sa jeunesse. À 16 ans, apprenti mécanicien, il crée un trio d’harmonica pour gagner son argent de poche. Passionné de cinéma et de pêche sous-marine, il nous entraîne à Ibiza dans ce sport passionnant. À 20 ans, devenu suisse et son CAP de mécanicien en poche, ses divers emplois lui permettent de voyager à travers l’Europe. Vivant pleinement l’atmosphère des sixties, il se marie en 1970 avec Paula. Sa fille Évelyne voit le jour deux ans plus tard. Fervent de montagne, il nous fait partager ses nombreuses randonnées et vacances méditerranéennes. En 1973, engagé par Hewlett Packard, il nous entraîne dans le métier de vendeur de calculateurs et participe à l’introduction des premiers PC. Son épouse décède subitement en août 1991. Deux ans plus tard, il se remarie avec Élisabeth. Licencié de HP, il travaille trois ans chez DEC. Après 18 mois de chômage, il trouve à 61 ans un dernier emploi. Toujours attiré par le climat méditerranéen, son rêve d’habiter au bord de la mer se réalise dès qu’il est à la retraite. Il quitte définitivement la Suisse pour Llançà, sur la Costa Brava. Grâce à l’école des arts chorégraphiques où Élisabeth danse, ils rencontrent de nombreux nouveaux amis. Après six ans, recherchant un climat plus chaud, ils déménagent à Rojales, sur la Costa Blanca où ils vivent actuellement.

Publié le : vendredi 1 janvier 2010
Lecture(s) : 41
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782953634204
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
AVANT-PROPOS
Je dédie cet ouvrage à ma fille Évelyne, son mari Fabrice, leurs enfants Vincent et Stéphane, sans oublier le reste de ma famille et tous mes amis, proches ou inconnus, qui ont vécus ou découvrirons ces souvenirs d’une vie pleine d’aventures. Alors que la télévision, le téléphone portable, les ordinateurs personnels, les CD rom, DVD, GPS, satellites et autres moyens de communications n’ont plus de secrets pour les jeunes d’aujourd’hui, toute cette technologie n’existait pas lorsque je suis né. Cette auto-biographie esquisse toute une série de faits et situations que j’ai vécus, sur une période allant de la naissance de mes grands-parents, jusqu’à l’année 2009. J’espère que les métiers passionnants que j’ai exercé, et les nombreux endroits que j’ai visités durant mes voyages, vous donneront envie d’aller à la découverte de ces endroits magnifiques. Dans ma jeunesse, personne ne parlait du sida, de la mondialisation, du réchauffement climatique et autres dangers propres à notre planète. Par contre et jusqu’à aujourd’hui, il y a toujours eu un conflit quelque part sur cette terre, ou des hommes s’entre tuent et se font la guerre. Comme Martin Luther King qui disait :I have a dream, j’ai un rêve ; celui d’entendre mes petits enfants dire : – Ça y est grand-papa, aujourd’hui, il n’y a plus de guerre sur cette terre ! Au début de chaque année, j’évoque certains événements choisis arbitrairement, en fonction de mes goûts et penchants. Les événements sont décris dans un ordre chronologique, au présent pour le rendre ce texte plus vivant. Comme au cinéma, lorsque l’on regarde un film dont l’action se déroule dans le passé, on
7
vit l’instant présent où l’histoire se déroule. J’espère que cette manière de raconter mes souvenirs passés au présent vous plaira. Pour terminer, je voudrais remercier particulièrement Isabelle Campani, Hélène Brunner, Rita Ressegatti, Paul Vignon, Jean-Claude Meyer, Monique Rouiller, et tous ceux qui m’ont aidé à retrouver telle date, événement, photo ou récit. Je tiens également à remercier tout particulièrement mon épouse Élisabeth pour sa patience, son soutien et ses encouragements. Si après avoir lu ces souvenirs, vous en avez retiré un certain plaisir, alors j’aurais atteint mon but.JEANCAMPANI
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi