Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Dr House et moi, simple praticien hospitalier

De
214 pages
Fasciné par le personnage du Dr House dont il partage le combat pour la vérité et la vision de la médecine contemporaine, l'auteur de ce livre finit par s'identifier à lui. Avec une stupéfiante acuité, les vices de la médecine contemporaine sont dénoncés, notamment la décomposition de l'hôpital public. Docteur House, comme le cynique de l'Antiquité, proclame la vérité sous la forme du retournement scandaleux.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Laurent Vercoustre Dr Houseet moi, simple praticien hospitalier
Dr House et moi, simple praticien hospitalier
Laurent VercoustreDr House et moi, simple praticien hospitalier Récit
Du même auteur Faut-il supprimer les hôpitaux? L’hôpital au feu de Michel Foucault. L’Harmattan, 2009 © L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02170-6 EAN : 9782343021706
 ÀVirginie, ma femme
Chapitre 1 JE HAIS LA MEDECINE ET LES MÉDECINS  Jehais la médecine et les médecins. Pardonnezmoi, cher LéviStrauss, de vous emprunter la formule. «Je hais les voyages et les explorateurs» est la première phrase du plus célèbre de vos livresTristes Tropiques. Cinglante mise en garde, vous ne nous emmènerez pasdans de lointains voyages pour étancher notre soif d’exotisme, vous ne dévoilerez pas la vie des hommes primitifs pour satisfaire notre goût impudique du sensationnel de l’autre. Il est vrai que, déjà, votre titre nous prévient. Point de tropiques idylliques, vos tropiques ne chan tent pas le balancement des cocotiers et l’eau transparente du lagon, vos tropiques à vous sont tristes. En réalité, j’adore mon métier de gynécologue comme vous adoriez votre métier d’ethnologue. Je hais les médecins tels qu’on les fabrique, je hais la médecine telle qu’on la pra tique. Vous n’alliez pas chercher l’aventure sous les lointains tropiques mais des vérités cachées au plus profond de l’homme. Les voyages, leurs lenteurs, leurs fatigues, leurs incertitudes, n’étaient pour vous qu’obstacles ou retards dans votre quête de vérité. Peutêtre couriezvous le monde simplement à la re cherche de vousmême ? 9