//img.uscri.be/pth/f0955f657aee3d3161d5d3fb5a260b67e2cfc3d7
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,63 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Entre alcool et parole une marche lente

De
86 pages
"Je suis une ex-alcoolique... ou pour prendre les mots avec des gants, une ex-alcoolo-dépendante. (...) J'ai toujours écrit aussi. (...) En 2006, j'ai voulu organiser tout ce que j'avais écrit, l'incarner, lui donner une forme et du sens. En 2006 j'ai aussi fait ma première cure de désintoxication à Marseille. Je suis malgré tout remontée dans les Alpes par la suite et ai continué à écrire et boire. Ce qui suit est mon histoire avec l'écriture et l'alcool. Une tranche de vie."
Voir plus Voir moins

Entre alcool
et parole Louise Entre alcool
une marche Édouard et parole
lente
une marche
Je suis une ex-alcoolique… ou pour prendre les mots avec des gants, comme on ne lente
dit plus femme de ménage mais technicienne de surface, une ex-alcoolo-dépendante.
Encore que ex reste un terme à n’utiliser que modérément puisque chaque ex- Récitalcoolique sait qu’il y a toujours cette épée de Damoclès suspendue au-dessus de sa
tête. Si je replonge et je l’ai fait après ma première cure à Marseille, je ne me contente
pas de remettre les niveaux mais je replonge plus que lorsque j’ai arrêté. J’ai fait trois
cures. Enfn deux, on ne peut pas considérer mon séjour en HP comme une cure… La
seconde donc, je l’ai faite après être remontée dans les Alpes du Sud, après un long
séjour en hôpital psychiatrique.
J’ai toujours bu, de manière festive lorsque j’étais jeune, inquiétante lorsque j’ai
déménagé dans un petit hameau des Alpes du Sud, pathologique dans les années
2005-2006.
Les professionnels de l’alcoolo-dépendance nous disent des malades. Pas vraiment
d’accord avec la notion de maladie. Bien sûr et la biochimiste que je reste sait qu’une
petite molécule fabriquée par certains d’entre nous entre en action dès la première
goutte.
Cependant, après tout, mes dix ans d’analyse m’ont amenée à me rendre compte
de la part non négligeable que j’avais dans les aléas de mon existence. Et que si maladie
il y a effectivement, la question de la responsabilité se pose également.
J’ai toujours écrit aussi. Des lettres, des notes, un journal, sur tout et n’importe quoi,
carnets, cahiers, feuilles volantes, nappes en papier des restos etc.
En 2006, j’ai voulu organiser tout ce que j’avais écrit, l’incarner, lui donner une
forme et du sens.
En 2006 j’ai aussi fait ma première cure de désintoxication à Marseille, qui a changé
ma vie pour toujours puisque j’y suis restée deux ans et que j’ai demandé le divorce.
Je suis malgré tout remontée dans les Alpes par la suite et ai continué à écrire et
boire. Je dirais plutôt à avoir des « crises d’écriture » et des crises « éthyliques ».
Ce qui suit est mon histoire avec l’écriture et l’alcool. Une tranche de vie.
ISBN : 978-2-336-29010-2
11,50 €
Entre alcool et parole une marche lente Louise Édouard





Entre alcool et parole
une marche lente

Louise EDOUARD









ENTRE ALCOOL ET PAROLE
UNE MARCHE LENTE

Récit












L’Harmattan




















Photo de couverture : Luc Pelletier
Dessins intérieurs : Mireille Michel Cherqui













© L’Harmattan, 2012
5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-336-29010-2
EAN : 9782336290102
« L’acte poignant et si grave d’écrire quand l’angoisse se
soulève sur un coude pour observer et que notre bonheur
s’engage nu dans le vent du chemin. »
René Char
Recherche de la base et du sommet A Manon, Rose et Angèle