Golflander

De
Publié par

Issu en droite ligne du Golfo-Erectus et du Golfo-Sapiens, le Golflander est l'habitant emblématique et inévitable des terres golfiques. Au cours de son périple, il a tenu un « carnet de voyage ». Durant ce témoignage, il nous distille déambulations et trajectoires pour nous en livrer facéties, pirouettes, jeux de mots, sentences, fables, farces, proverbes, tableaux à l'acide et sculptures de gouttelettes.
Il y a un Golflander en chacun de nous, un arpenteur des roughs et des fair-ways qui retrouve ici les cheminements qui ont forgé ou fait trembler la titanesque fragilité de nos swings.
Étonnant, drôle, moqueur, pertinent, impertinent, tendre et humoristique, ce Golflander se révèle être un précieux et incontournable compagnon de parcours.
À lire d'urgence !!!
www.golflander.com


Publié le : mercredi 16 juillet 2014
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332672032
Nombre de pages : 190
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Cover

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-67201-8

 

© Edilivre, 2014

Du même auteur :

– « Parfums de Craies » (1986)

– « Et si on se comptait les yeux… » (1992)

– « Pensées Bêtaphysiques : Le Retour » (1995)

– « Le Golf ou Petit Manuel à l’usage des amoureux de la petite balle » (1998)

images1

www.golflander.com

Illustrations Yves Abadie

A paraître :

– « Abécédaire du Golf »

– « Pensées Golfilosophiques »

– « 54, 53, 52… ou Pédagogie Active du compte à rebours de la Carte de score »

– « Billet d’humeur du Golflander » (Opus 1)

A consulter en se connectant :

www.golflander.com

images2

Dédicaces

– à Sandra qui a tout fait pour que je me remette au Golf, activité chronophage. Je t’aime !!!

– à Victor, jongleur de canards et chasseur de balles…

– à tous les joueurs en devenir à l’assaut des Comptes de Green

– à Kévin, golfeur débutant/déroutant capable de me faire perdre un pari…

– à Voyou, membre de la famille disparu trop tôt…

– à ma tribu Troglodyte…

– au Président et au Comité Directeur du Golf de l’Hippodrome de Laloubère ; aux Jardinierscompétentset aux Secrétairesdévoué(e)s ; à la grande majorité des joueurs… et à ceux qui ne me connaissent pas encore…

– aux Golfeurs de Midi-Pyrénées, d’Aquitaine et du Poitou que j’ai pu rencontrer et même caricaturer : chaque travers est accentué avec indulgence. Toutefois, je déteste les parties lentes et je hais les siffleurs ainsi que ceux qui les accompagnent sans les rappeler à l’ordre…

– au Golf des Tumulus où j’ai quelques amis…

– aux Golfs qui aiment le Golf…

– à Jean-Paul et Noël, compagnons de Voyages en Terres Golfiques…

– au Golflander qu’il y a en chacun de nous…

– à tous ceux qui lisent et apprécieront assez ce livre pour le conseiller aux autres Golfeurs car il est un bon compagnon de Parcours…

 

Seven 1,

Pour la grande majorité des golfeurs,

le 7

c’est le meilleur club de remise en forme…

L’essence…,

L’essence même du Golf,

c’est un face à facettes

entre l’homme et la balle…

Miam 1,

Si on instaurait le service à la carte (de score),

peu de monde mangerait gratuitement…

Dong,

Le golf,

c’est comme un petit village

et on se demande toujours où ça va clocher…

Big Brother,

Chaque Club de Golf

devrait s’enrichir d’un drone

pour les flagrants délits de lenteur ou de vulgarité…

Le Golf…1,

Le Golf ?

Les déambulations initiatiques d’un Chevalier des Temps Modernes…

C’était…,

C’était un de ces jours

à proscrire de la mémoire,

un de ces jours « fagots de Bois »…

Bon…,

Bon, si je résume, nous sommes en présence d’un sport

qui n’a pas les mêmes caractéristiques que les autres,

qui ne nous permet pas de nous exprimer

d’une manière cohérente en ligne directe

avec notre cerveau…

Bon cœur,

Pour quinzième club,

je crois devoir bien être obligé d’opter

pour le râteau à sable…

Recto

Dans la vie de tous les jours,

un peu de changement,

ça plaît et c’est bénéfique…

En golf, c’est le contraire !!!

Dans les temps,

Tout beau parleur vit aux dépens

de celui qui l’égoutte…

A crocs 1,

Fébrilité,

Recherche de la bonne inspiration,

Gorge sèche,

Appréhension difficilement descriptible :

Tous les symptômes de l’addiction…

images3

Pub 1,

Nous vous proposons une simple montre…

Design sobre et épuré, très tendance…

Une montre truffée de micro-puces

qui va devenir votre coach-golfique…

Dans la pratique, on rentre ses données (taille, poids, âge, sexe, vitesse de swing, hauteur du poignet au sol, caractéristiques anthropométriques, etc…) et on précise son objectif « index – handicap X. ».

La montre calcule alors nos besoins de practice, les corrections à apporter à notre swing pour réussir.

Chaque jour, on constate les progrès réalisés.

Merci, Golfic-coach !!!

Une fois…,

Une fois passé le fastidieux réglage des paramètres indispensables,

le golf est un sport fabuleux !!!

Mais il faut savoir que ce réglage peut prendre 30 ans puis décliner de suite !!!

images4

Seven 2,

A l’origine,

il y a quelques années,

le 7,

a été

mon club de rencontre…

Trououououououoouou…,

Les jours fastes,

j’aurais même tendance à me prendre pour une espèce en voie de disparition…

Un peu comme un coq de gruyère…

Et…,

… et à chaque départ de trou,

un rendez-vous… : Tee – time !

A l’index,

En golf, un Lucky Luke, c’est quelqu’un qui tire plus vite

que son nombre… de handicap…

images5

Vroum,

Cheveux blancs devant, chariot lent…

images6

Microgolfos,

Le Practice c’est un microcosme fabuleux…

On y croise toutes sortes de personnes :

– le boute en train, un brin moqueur, acrobate et jongleur, capable de réaliser devant vous une balle parachute dix fois de suite… mais rentrant dans sa coquille capitonnée et muette en cas de slice ou de socket…

– le pédagogue, mâtiné de psycho, qui analyse, étudie, argumente… Il conclurait bien ses propos avec une ordonnance mais sur lui l’auto-médication a fait trop de ravages.

– le portable, lui, répond au téléphone… Il tape quelques balles de temps en temps mais ce n’est pas son occupation première : il est en ligne… et il vous en fait profiter !

– le besogneux s’acharne encore une fois à construire un improbable swing… Le swing naît parfois dans la douleur mais il ne peut pas germer dans un océan de sueur… Les stakhanovistes sont trop occupés à travailler pour réfléchir…

– et puis il y a les deux copains qui n’arrêtent pas de se remettre au golf sans qu’aucun des deux ne fasse un jour le premier pas à part un green-fee offert par hasard… En général on aboutit à un swing irrationnel et un autre catastrophiquement violent, récupérable à la limite avec la correction d’une prothèse par le biais d’un hybride…

– un peu plus loin, il y a les deux copains, un peu plus vieux, plus argentés… Ils font du bruit, tentent quelques balles catastrophiques et partent sur le parcours sans finir ni ranger leur seau de balles…

– le couple, marié ou non, bien évidemment décuple ses talents à démonter mutuellement les propulsions de balles de l’autre… Le concubinage golfique distend les réciprocités décidément…

– y’a moi, aussi, certain de mes doutes au point de douter de la moindre certitude. Le golf comme thérapie c’est psychologiquement intéressant mais golfiquement hasardeux

– il y a vous, Monsieur le concierge, au courant de tous et de tout…

– et puis il y a tous ceux qu’on ne voit pas, qui s’échauffent 9 trous en parasitant les parties qui suivent, pour se traîner les 9 trous suivants… en poussant la baballe…

– et pour finir on peut citer le golf qui visite nos swings et nos conversations…

Au golf…,

Au golf,

rassurez-vous

ou étonnez-vous,

mais il y a le même pourcentage d’imbéciles qu’ailleurs !!!

J’en fais partie !!!

Hé, hé, hé…,

C’est vrai qu’entre les gens bons

et les gens bêtes

les jeux de mots laids ne valent pas

cette convivialité si courtoise et charmante…

etc… etc… etc…

mais je vous fais marcher…

Péage 1,

Au golf,

le seul péage que je connaisse

c’est celui de la cotisation annuelle…

Le reste, c’est du marketing et chacun peut en choisir le coût…

images7

Le prof 1,

Le professeur de golf prend soin de garnir ses cours de ces placebos qu’on donne aux cas désespérés pour leur faire croire qu’on s’occupe d’eux sans pour autant gaspiller le précieux remède : il faut bien gagner sa vie !!!

Dring,

C’est déjà insupportable d’entendre votre sonnerie de portable !!!

Mais en plus vous nous imposez votre entretien en direct !!!

Monsieur, vous êtes un petit bonhomme et un foutriquet…

Lourdeurs,

A défaut de croyances, n’oubliez pas d’apporter un swing de secours

Course à l’armement,

Tant que la course à l’armement se limite à une débauche d’argent, ça fait marcher le commerce, pas de problème…

Par contre, nous glissons vers des armes de dissuasion massive autant dangereuses pour leurs utilisateurs, leurs proches, les greens et les fair-ways qu’ils fréquentent…

Plouf,

C’est avec des certitudes bien trempées

qu’on se retrouve dans l’étang…

2 + 2 = trop,

Je m’adresse à vous Messieurs,

vous avez commencé la matinée à deux joueurs,

puis deux amis vous ont rejoints

vous n’avez même pas pensé à me proposer de me laisser passer…

Je sais bien qu’à vous quatre vous pourriez acheter le golf mais vous êtes bien loin des règles de la bienséance pour vous aventurer dans le respect de l’étiquette…

Santé,

A réduire sa consommation de seaux de balles, ne risque-t-on pas de manquer de fer ?

Brrr,

Froid… Eau gelée…

Les temps durs ricochent nos balles…

L’étroit mousquetaire,

A comptabiliser le prix de vos voitures sur le parking, on croit rêver à vous voir ralentir les parties qui vous suivent pour repêcher des balles (au risque de tomber dans l’eau) que vous n’avez même pas perdues…

Rencontre du troisième type,

Le samedi après-midi, je préfère m’abstenir et rester chez moi plutôt que de participer à vos courses de déambulateurs…

Golf fire,

Golf fire ? Oui, d’accord mais où donc ?

Où, où, où, dites-moi !?!?!?

Golf ailleurs ?

Traitement,

Quelle posologie

pour la pause au logis ?!?!?!

Jocaste,

Il ne manquerait plus que le Législateur rende, en Golf, la mixité obligatoire…

Oui, oui…,

Moi même, donneur de leçons à mes heures, je dois reconnaître que ce jour-là le froid l’a emporté sur l’étiquette et le savoir vivre…

Et je n’ai pu faire autrement que de faire pipi contre cet arbre qui d’ailleurs semble me le reprocher à chaque passage…

images8

Wood,

Pour presque paraphraser Woody Allen, je ne crois pas en une autre vie mais j’amènerai un swing de rechange…

Bling,

Si on mettait en place un système de paiement supplémentaire en fonction du temps passé sur le parcours entre le départ et le trou… on pourrait faire baisser le prix de la cotisation pour les golfeurs respectueux des autres…

My God,

Nous sommes peu de choses !!!

Le temps nous est compté…

Raison de plus pour ne pas retarder la partie qui vous suit…

Elfe fait jet,

La FFG devrait décentraliser ses pouvoirs et donner aux Présidents ou mandataires l’autonomie de légiférer…

Pour ma part, je proposerais la pose obligatoire de rétroviseurs sur le sac pour rappeler à certains qu’ils ne sont pas les seuls usagers…

La partie qui vous suit a elle aussi réglé sa cotisation ou son green-fee…

Criiiiiiiii,

Au Golf, le plus périlleux…

c’est de manœuvrer dans le parking !!!

Avec ma vieille voiture de 21 ans, la moindre rayure, l’impact le plus minime me reviendrait plus cher que 10 cotisations !!!

Vlouf…1,

Recroquevillée sur son rough, la balle a bondi pour s’accrocher au bord du trou…

Pub 2,

Un mouchard !

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant