Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

I,Steve. Intuitions, sagesses et pensées de Steve Jobs

De
0 page

" Soyez insatiables, soyez fous ! "





Ainsi s'adressait Steve Jobs aux étudiants de Harvard. Toute la philosophie du génial fondateur d'Apple est là : l'appétit pour la vie et l'exhortation à sortir des sentiers battus. L'esprit d'aventure de ce visionnaire exceptionnel a animé toutes ses déclarations, ses interviews et ses conférences passionnées pendant plus de trente ans. Ses " keynotes " au cours desquelles il présentait ses nouveaux produits étaient des événements planétaires, rassemblant des fidèles venus du monde entier écouter celui qu'ils considéraient comme un mentor, un quasi-gourou. Sa disparition brutale à l'âge de cinquante-six ans a bouleversé ses millions de fans, mais Steve Jobs nous laisse en héritage sa vision, ses pensées, ses propres mots collectés ici comme autant de chemins tracés vers l'avenir. La parole inspirée d'un sage du vingt et unième siècle.




" Votre temps est limité, ne le gâchez pas en menant une existence qui n'est pas la vôtre. Ayez le courage d'écouter votre cœur et votre intuition.
Tout le reste est secondaire "





Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

:
i,Steve
Intuitions, sagesses et pensées de
Steve Jobs
Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Pascal Loubet
Dédié à Britton Edwards.
Apple possède un ensemble de talents profondément ancrés dans l’entreprise : nous concevons, je pense, un très bon design matériel ; nous concevons un très bon design industriel ; et nous créons de très bons logiciels système et applications. Et nous savons très bien packager le tout pour former un produit. Nous sommes les derniers à faire cela dans l’industrie informatique.
Steve Jobs interviewé par Jeff Goodell,
« Steve Jobs : The Rolling Stone Interview »,
Rolling Stone, no 684, 16 juin 1994
Introduction :
Steve Jobs et la « Vision »
J’ai toujours l’œil sur la prochaine grosse opportunité, mais tel que se présente aujourd’hui le monde, il faut d’énormes ressources, à la fois en termes de finances et d’ingénierie, pour la réaliser. Je ne sais pas ce que sera le prochain gros truc, mais j’ai quelques idées.
Steve Jobs, sur le « prochain gros truc »,
CNNMoney/Fortune, 24 janvier 2000
Steve Jobs a occupé une position enviable et unique en son genre dans la communauté des affaires. Parmi ses nombreuses distinctions figurent ses nominations comme « PDG de la décennie » par le magazine Fortune, « PDG à la meilleure performance » par la Harvard Business Review et « Personnalité de la décennie » par The Wall Street Journal.
Le 18 août 2011, on déclara soudain que la date de parution de la seule biographie autorisée de Steve Jobs, sous la plume de Walter Isaacson, prévue pour mars 2012, était curieusement avancée au 21 novembre 2011. Tout le monde s’interrogea. On n’avance pas la sortie d’un livre de quatre mois sur un coup de tête. Il s’était passé quelque chose.
Six jours plus tard, le 24 août, la nouvelle tombait : Steve Jobs démissionnait de son poste de PDG et demandait au conseil d’administration (CA) d’Apple de lancer le « plan de succession » en mettant Tim Cook à la barre.
Le 5 octobre, un jour après que le nouveau PDG d’Apple eut présidé sa première manifestation Apple pour lancer l’iPhone 4GS, le conseil d’administration d’Apple annonça que Steve Jobs venait de décéder à l’âge de cinquante-six ans. Le CA publia ce communiqué : « L’intelligence brillante de Steve, sa passion et son énergie ont été la source d’innombrables innovations qui enrichissent et améliorent la vie de tous. Le monde est incommensurablement meilleur grâce à Steve. »


Citations :
Acharnés du travail
Jamais je n’avais été aussi fatigué de ma vie. Je rentrais chez moi vers 22 heures et je me laissais tomber sur mon lit, puis je me levais péniblement à 6 heures, je prenais une douche et j’allais travailler. Ma femme a eu beaucoup de mérite. Elle m’a soutenu et a su garder la famille unie malgré le mari absent que j’étais.
CNNMoney/Fortune, 9 novembre 1998
Action Apple
À propos de son unique action Apple
Oui, j’ai vendu mes parts. J’avais pratiquement abandonné tout espoir que le conseil d’administration d’Apple agisse. Je ne pensais pas que le cours allait monter.
[Après le départ de Jobs, l’action a connu son cours le plus bas.]
Time, 18 août 1997
ADN d’Apple
La plupart d’entre nous ont hâte d’aller travailler chaque matin. Mais ce n’est pas parce qu’Apple s’est muée en une entreprise qui distribue des produits électroniques grand public. Notre ADN n’a pas changé. C’est le marché de l’électronique grand public qui s’est transformé en Apple.
CNNMoney/Fortune, 21 février 2005
Âme de la machine
Vous savez, si le matériel est le cerveau et les muscles de nos produits, le logiciel qui est à l’intérieur en est l’âme.
Keynote, conférence annuelle mondiale des développeurs, 6-10 juin 2011
Apple Store
À propos de l’implantation des Apple Stores dans
des centres commerciaux haut de gamme…
L’immobilier était beaucoup plus cher, [mais les gens] n’étaient pas obligés de perdre vingt minutes de leur temps. Ils avaient juste à faire vingt pas.
CNNMoney/Fortune, 8 mars 2007
Argent
L’innovation n’a rien à voir avec la quantité de dollars que vous injectez dans la Recherche et Développement (R&D). Quand Apple a inventé le Mac, IBM dépensait au moins cent fois plus en R&D. Ce n’est pas une question d’argent. Cela tient aux gens qui travaillent pour vous, à la direction qu’on vous donne, à votre capacité de compréhension... Il est rare que je trouve un produit ou un service importants pour le quotidien des gens pour lesquels il n’y a pas au moins deux rivaux. Apple est magnifiquement placé pour être ce deuxième rival.
CNNMoney/Fortune, 9 novembre 1998


Je valais plus de un million de dollars quand j’avais vingt-trois ans, plus de dix quand j’en avais vingt-quatre et plus de cent quand j’en avais vingt-cinq, mais ce n’était pas important parce que ça n’a jamais été l’argent qui me motivait.
Triumph of the Nerds, PBS, juin 1996
Attirer
Les produits parlent d’eux-mêmes.