J'étais sa chose

De
Publié par

A 7 ans, Nabila commence à prendre des cours à la mosquée. Mais dès l’instant où elle croise le regard de l’imam, elle comprend que quelque chose ne va pas. Et les cinq années suivantes sont un enfer pour Nabila. « C’était mon professeur de religion. J’aurais dû pouvoir lui faire confiance. Mais il m’a fait faire des choses… des choses innommables que je n’oublierai jamais. J’étais devenue sa chose. » Chaque jour, derrière les murs de la mosquée, lieu pourtant sacré, il agresse la fillette. Physiquement et psychologiquement. Battue, violée, Nabila ne peut rien dire de son calvaire. L’imam est un homme respecté et personne ne la croirait. Pire : elle déshonorerait ses parents. Et même en Europe, dans ce type de famille pratiquante, l’honneur et la honte sont des questions de vie et de mort… Le bouleversant témoignage d’une fillette trahie et impuissante face au monde des adultes.
Publié le : mercredi 22 août 2012
Lecture(s) : 46
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782824601427
Nombre de pages : 304
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
A 7 ans, Nabila commence à prendre des cours à la mosquée. Mais dès l’instant où elle croise le regard de l’imam, elle comprend que quelque chose ne va pas. Et les cinq années suivantes sont un enfer pour Nabila. « C’était mon professeur de religion. J’aurais dû pouvoir lui faire confiance. Mais il m’a fait faire des choses… des choses innommables que je n’oublierai jamais. J’étais devenue sa chose. » Chaque jour, derrière les murs de la mosquée, lieu pourtant sacré, il agresse la fillette. Physiquement et psychologiquement. Battue, violée, Nabila ne peut rien dire de son calvaire. L’imam est un homme respecté et personne ne la croirait. Pire : elle déshonorerait ses parents. Et même en Europe, dans ce type de famille pratiquante, l’honneur et la honte sont des questions de vie et de mort… Le bouleversant témoignage d’une fillette trahie et impuissante face au monde des adultes.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant