J'étais un macaroni

De
Publié par

Avec ce témoignage, nous infiltrons la petite Italie des cités minières du Nord, sans occulter ni les joies, ni les peines de ceux qui ont vécu l'émigration, l'exil et les déchirements personnels. Cette mémoire familiale nous offre une plongée vertigineuse dans l'enfance et l'adolescence de l'auteur au coeur d'un époque désormais résolue, celle où des dizaines de milliers de travailleurs étrangers, européens ou non, ont répondu à l'appel de la France pour mener" la bataille du charbon et de l'acier".
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 29
EAN13 : 9782296506916
Nombre de pages : 130
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Graveurs de Mémoire
G
JeanPaul Pilia
J’étais un macaroni Fils d’émigrés italiens, fils de mineur, enfant du Nord Récit
Graveurs de Mémoire Série : Autobiographie / Europe
J’étais un macaroni
Graveurs de Mémoire Cette collection, consacrée essentiellement aux récits de vie et textes autobiographiques, s’ouvre également aux études historiques *
La liste des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le sitewww.harmattan.fr
Jean-Paul Pilia
J’étais un macaroni
Fils d’émigrés italiens, fils de mineur, enfant du Nord Récit
© L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00344-3 EAN : 9782336003443
Remerciements À Isabelle Triffault et Vincent Calvez pour la relecture de ce récit. À Luc Scheibling, pour ses encouragements. À Bruno Bovani, pour son écoute et sa disponibilité. À Philippe Busson, pour son aide technique. À Guillaume Pilia, pour la photo de couverture. Au Centre historique minier de Lewarde.
« …j’écris parce que nous avons vécu ensemble, parce que j’ai été un parmi eux, ombre au milieu de leurs ombres, corps près de leurs corps ; j’écris parce qu’ils ont laissé en moi leur marque indélébile et que la trace en est l’écriture ; l’écriture est le souvenir de leur mort et l’affirmation de ma vie… »  Georges Perec « Un enfant n’a jamais les parents dont il rêve. Seuls les enfants sans parents ont des parents de rêve »  Boris Cyrulnik
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.