Jean Martin - Un traducteur au temps de François Ier et de Henri II

De
Publié par


Cahier V.L. Saulnier n° 16


Jean Martin est l'un des traducteurs français les plus importants de la première moitié du XVIe siècle, non seulement parce qu'il a traduit des textes majeurs de la Renaissance italienne ou participé à leur traduction, mais encore parce qu'il a accompagné plusieurs d'entre eux d'annotations qui marquent la naissance du commentaire français sur les œuvres contemporaines. Il est également le premier traducteur français de l'Apologie de Raymond Sebond qui allait tant intéresser Montaigne. Enfin, se définissant lui-même comme un «studieux d'architecture», il a contribué de façon décisive à l'essor des traités d'architecture de la Renaissance en traduisant Vitruve, Serlio et Alberti.

Ce Cahier fait le point sur ce qu'on sait, ou que l'on ne sait pas, de lui, et apporte informations biographiques et orientations nouvelles. Il souligne ainsi l'importance d'un auteur très apprécié de la Pléiade et qui a grandement contribué à l'idée que s'est forgée la Renaissance d'une belle prose française.

Les Cahiers V.L. Saulnier traitent de la création littéraire au XVIe siècle en faisant alterner étude d'un auteur et étude d'un thème. Chaque volume contient les actes de la journée de colloque qui s'est déroulée au mois de mars de l'année précédente à l'université de Paris-Sorbonne.

Publié le : vendredi 1 janvier 1999
Lecture(s) : 71
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782728838271
Nombre de pages : 292
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi