//img.uscri.be/pth/214090a18f72aa64b774d0ec44d0c9872c2d3ef0
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Journal d'une année sur les rives de la Seine

De
150 pages
Un stage de français langue étrangère au Centre international d'études pédagogiques (CIEP) de Sèvres permet à l'auteur de ce récit de découvrir Paris, sa tour Eiffel, sn Arc de triomphe, son métro, l'avenue des Champs-Élysées, la chapelle de la Médaille miraculeuse de la rue du Bac, la basilique du Sacré-Cœur, Notre-Dame, le RER, les bateaux-mouches, et "Galpi", le supermarché de la licence et du sexe. D'autres Guinéens, une Dominicaine, une Libanaise, deux Léonaises et des Vietnamiens sont ses compagnons de stage.
Voir plus Voir moins
JeanMarie TOURÉ
Journal d’une année sur les rives de la Seine Souvenirs d’un Guinéen stagiaire à Paris
Journal d’une année sur les rives de la Seine
Jean-Marie TOURÉ
Journal d’une année sur les rives de la Seine Souvenirs d’un Guinéen stagiaire à Paris
Du même auteur, chez L’HarmattanLa bataille des deux coqs et autres contes de Guinée, 2005Le lion et l’homme et autres contes de Guinée, 2005Un enfant des isles, 2006La fascination des étoiles, 2010Heureusement, c’était la saison des papayes,2012Maryam Baylo, journal d'une jeune fille révoltée,2012© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-10116-3 EAN : 9782343101163
SOMMAIRE
N wato Firansi....................................................................9 Novembre.........................................................................27 Décembre .........................................................................37 Janvier 1982 .....................................................................51 Février ..............................................................................61 Mars .................................................................................67 Avril .................................................................................73 Mai ...................................................................................85 Juin ...................................................................................93 Juillet................................................................................99 Août................................................................................121 Septembre ......................................................................137
7
NWATOFIRANSI
Vous vous souviendrez, Amis lecteurs et lectrices, qu’au terme de «Heureusement, c’était lasaison des papayes» j’avais annoncé l’objet de mon prochain roman : «Une saison à Massyou le journal d’uneannée sur les bords de la Seine». C’est pratiquement chose faite, parce que chose promise, chose due. Bénéficiaire d’une bourse d’études du Gouvernement français, pour un stage au C.I.E.P de Sèvres avec d’autres camarades, je dus en octobre 1981, faire contre mauvaise fortune bon cœur, en quittant mon épouse et notre fils (Michou) qui venait d’avoir tout juste un an, deux mois et sept jours. Mais j’avais dû, au préalable, et en premier lieu, lire entre les lignes «Je vais en France» que l’Ambassade de France nous avait fait remettre pour nous permettre de nous imprégner des réalités de la France avant même d’en fouler le sol. En deuxième lieu, faire mes adieux aux miens (mes sœurs et leurs familles) et à des amis qui n’auraient pas compris que je fusse parti presque sur la pointe des pieds sans leur avoir fait même un signe de la main : le frère Abou Soumah du S.N.I.E.S., il eut la générosité de m’offrir 100 FF et un pull-over pour me protéger des caprices de l’Automne et des rigueurs de l’Hiver, Mado, l’épouse de mon neveu Marius, 50 000 FG, Mme Dorank Marie José Nyena, l’adresse de Jean Pierre Sylla et une petite carte de Métro, Mgr Robert Sarah (Bob, pour les intimes) la somme rondelette de 500 FF. Avec un tel pactole, me disais-je, je n’aurais pas à me « gratter », les premiers jours de mon séjour en terre française. Qu’ils en soient tous remerciés.
9