//img.uscri.be/pth/ccd591f4776f7b64e6d2977413c656257d62e01f
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'intimité d'un conflit : Récit ethno-biographique du harcèlement moral

De
174 pages
Cet ouvrage travaille la question du harcèlement moral. La première partie de l'ouvrage suit l'entrée de la narratrice dans une petite entreprise familiale, l'apprentissage du métier de réceptionniste, les connaissances acquises, puis les tensions, les incompréhensions, les conflits, jusqu'au burn-out et à la démission. Le récit raconte comment on en est arrivé là, et comment le harcèlement et la démission s'expliquent d'une manière logique. Puis, un texte méthodologique nous décrira les processus d'écriture, les choix stylistiques, tout en interrogeant la manière dont des situations réelles peuvent s'intégrer à une analyse plus vaste.
Voir plus Voir moins
L’intimité d’un conflit
Annabelle Boissier
L’intimité d’un conflit Récit ethnobiographique du harcèlement moral
suivi de L’ethnographe hors terrain De l’autobiographie au matériau d’enquête
L’intimité d’un conflit
Postface de JeanFrançois Laé
L O G I Q U E S S O C I A L E S
Série Documents
L’intimité d’un conflit
Logiques sociales Collection dirigée par Bruno Péquignot En réunissant des chercheurs, des praticiens et des essayistes, même si la dominante reste universitaire, la collection « Logiques Sociales » entend favoriser les liens entre la recherche non finalisée et l'action sociale. En laissant toute liberté théorique aux auteurs, elle cherche à promouvoir les recherches qui partent d'un terrain, d'une enquête ou d'une expérience qui augmentent la connaissance empirique des phénomènes sociaux ou qui proposent une innovation méthodologique ou théorique, voire une réévaluation de méthodes ou de systèmes conceptuels classiques. Dernières parutions Christophe CAMUS,Mais que fait vraiment l’architecte ?, Enquête sur les pratiques et modes d’existence de l’architecture, 2016.Roland GUILLON,Mes années 1950 et 1960 ou l’éveil d’une sensibilité,2016. Louis DURRIVE,Compétence et activité de travail, 2016.Laurent AUCHER,Le Tribunal des ouvriers, Enquête aux prud'hommes de Vierzon, 2016. Michel BOURDINOT,Vers de nouvelles fonctions pour le permanent UD CFDT ?,2016. Isabelle PAPIEAU,Il y avait des fois,La Belle et la Bête. Réalités et magie à l’italienne, 2016. Yvon CORAIN,L’expérience dans tous ses états, Une approche méthodologique, 2016. Cécile NOESSER, La résistible ascension du cinéma d’animation.Socio-genèse d’un cinéma-bis en France (1950-2010),2016.Aurélien CINTRACT,La mort inégale. Du recul de la mort à l’analyse socio-historique de la mortalité différentielle, 2016 Éric LE BRETON,Mobilité et société dispersée, Une approche sociologique, 2016 Lenita PERRIER,Couleur de peau et reconnaissance sociale, L’expérience vécue des afro-brésiliens émigrés à Paris, 2016 Michel BONNET,Mobilités l’ombre d’un père, 2016 Dieudonné KOBANDA NGBENZA,Enfants isolés étrangers, Une vie et un parcours faits d’obstacles, 2016. Marie Zoé MFOUMOU,La professionnalisation des métiers féminins. L’exemple du secrétariat au Gabon, 2016. Thérèse PEREZ-ROUX, Richard ÉTIENNE, Josiane VITALI (dir.), Professionnalisation des métiers du cirque. Des processus de formation et d’insertion aux épreuves identitaires,2016.
Annabelle BoissierL’intimité d’un conflitRécit ethno-biographique duharcèlement moral Suivi de L’ethnographe hors terrain Del’autobiographie au matériau d’enquête Postfacede Jean-François Laé
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN :978-2-343-10138-5 EAN :9782343101385
Ce récit ne serait pas le même sans les lectures, conseils, suggestions, corrections, aides que j’ai reçus de : Mickaële Lantin-Mallet, Samuel Lézé, Olivier Celik, Brigitte Beauzamy, Jérôme Lebecq, Julien Verscheure, Valérie Bourgeois. Je leur exprime ici toute ma gratitude. Mes remerciements vont également à Jean-François Laé, Alban Bensa et Bruno Péquignot pour l’accueil fait à ce récit, ainsi qu’à l’ensemble des membres du groupe de rechercheEthnographie des subjectivitéspar coordonné Marieke Blondet et Mickaële Lantin-Mallet entre 2011 et 2015 au sein de l’IRIS-EHESS. L’ensemble des noms propres présents dans le récit, en dehors de celui de l’auteure, a été modifié.
7
À Édi,
Ce n’est peut-être pas le talent qui fait l’écrivain, mais le refus d’accepter la langue et les idées toutes faites. Je crois qu’au début, on est tout simplement bête, plus bête que ceux qui n’ont pas de mal à comprendre. Alors on se met à écrire comme pour se rétablir d’une grave maladie, pour maîtriser sa folie – ne serait-ce que le temps de l’écriture. Imre Kertész,Journal de galère, Actes Sud, 2010 (1992), p.20.
9