L'ombre d'Eloïse

De
Publié par

Chaumergy, le "Coin du Bois" : de ces quelques arpents de Bresse comtoise, l'auteur cultiva des images enchanteresses. Jusqu'à éprouver le besoin d'explorer l'envers du décor, puisque rien n'avait été raconté d'Eloïse dite "La Lo" -fille-mère devenue rustique et vénérable bisaïeule au mitan du 20ème siècle. L'auteur s'est aidé des archives pour retrouver la trace d'Eloïse et des siens et pour raccommoder les lambeaux de la mémoire familiale, ravivant ainsi sa filiation à d'humbles paysans d'une Belle Epoque qui prend fin en 14-18.
Publié le : mardi 1 décembre 2015
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782336397559
Nombre de pages : 186
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Enquête autour d’une fille de la Bresse comtoise 1877-1962
raconté de « la Lo », fille-mère l’année même de la libération du capitaine siècle.
des siens, offrant de-ci de-là matière à raccommoder les lambeaux de la mémoire familiale. Aussi, avec ses propres souvenirs pour fil conducteur, l’auteur en vint-il à raviver sa filiation à d’humbles paysans d’une Belle Époque – celle qui prit fin avec le carnage de 14-18.
dans le Doubs et à Colombier-Fontaine (1850-1950)
internés à Arc-et-Senans (1941-1943)
Nguyệt Anh),Mimi en bonneterie – Une vie d’ouvrière du textile dans
Alain Gagnieux
L’ombre d’Eloïse
Enquête autour d’une fille de la Bresse comtoise 1877-1962
L’ombre d’Éloïse
Alain Gagnieux L’ombre d’Éloïse Enquête autour d’une fille de la Bresse comtoise 1877-1962
Du même auteurDans le cadre de sa mission au Service éducatif des Archives départementales du Doubs :
Planoise 1960-1990, une véritable petite ville au sein de Besançon, Conseil général du Doubs, 2004
Étrangers de chez nous – L’immigration dans le Doubs et à Colombier-Fontaine (1850-1950), Conseil général du Doubs, 2008
Aux éditions L’Harmattan : Chronique des jours immobiles – Les « nomades » internés à Arc-et-Senans (1941-1943), 2011
Clair de lune, d’un ciel à l’autre – Itinéraire d’une Vietnamienne au gré de l’Histoire, 2013
(coécrit avec Tran Nguyêt Anh) Le chemin du purgatoire, 2013, Récit autobiographique Mimi en bonneterie – Une vie d’ouvrière du textile dans l’Aube entre 1950 et 2000, 2014© L'HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07817-5 EAN : 9782343078175
À Éloïse, à Lucien, et à leur postérité
Au fond, Bowing cherchait à sauver del’oubli les papillons qui tournent quelques instants autour d’une lampe.
Patrick MODIANO, Dans le café de la jeunesse perdue, Gallimard, 2007
Le monde d’ÉloïseCe mois d’aoûtest très chaud. De violents orages ont sévi ces trois derniers jours autour de Chaumergy. Fort heureusement, on avait commencé les moissons le 10 du 1 mois et on eut le temps, avant le déluge, de ranger les 2 gerbes enmoyettes Mais jeudi dernier, à la Chaux, la foudre est tombée sur la maison du maire et les archives 3 de la commune ont été entièrement détruites . Aujourd’hui c’est dimanche,jour de messe et de repos. À cette heure de l’après-midi, le champ de foire est désert. D’ici on aperçoit la maison d’Éloïse,moitié cachée par le bois communal on passe devant quand on quitte le 4 village pour prendre la petite route de Beauvernois . Un peu plus loin à droite, après avoir dépassé la maison des Degouille, un sentierconduit à l’étang Mauffan.La nappe d’eau est bordée en surplombd’une haie de charmilleet d’aubépine. À cette heure, le soleil est accablant et seule se fait entendre la lancinante stridulation des sauterellesC’est là,derrière la haie,à l’abri des yeux du village, quem’apparaîtÉloïseen galante compagnie…Les deux jeunes genss’étaient étendus sur le dos, côte à côte. Éloïses’est ensuite assise, avant-bras posés sur les cuisses, paumes ouvertes, regard perdu, comme hébétée…C’est de cedimanche 24 juillet 1898 que je date l’instant qui aiguilla l’avenir dela fille aînée des Jeandot. Ne disposant d’aucune photo d’Éloïse avant le début des années 1950, et n’ayant pour souvenir que celui d’une
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.