Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,63 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'or sous le sable

De
111 pages
Après Petite sociologie des peigneurs de plages et beachcombers (éditions L'Harmattan, 2009), où il présentait les collecteurs de coquillages, de galets, de sables colorés, de bois flottés, de verres polis..., l'auteur prolonge sa passion pour le littoral avec ce livre qui relate sa propre expérience. Amour des plages et de leur nature sauvage, quête de l'or perdu par les estivants, prise de conscience sur la pollution... Des plages rectilignes d'Aquitaine aux criques encaissées du Finistère, l'auteur évoque le beachcombing par de courts récits illustrés.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Poisson

de editions-actes-sud

Poisson

de editions-actes-sud

LOR SOUS LE SABLE

Carnet de plage
d n beachcomber aquitain
u

© LHarmattan, 2011
5-7, rue de lEcole polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-13953-4
EAN : 9782296139534

Gilles KERLORCH

LOR SOUS LE SABLE

Carnet de plage
dun beachcomber aquitain

Préface de Hugo VERLOMME

L Harmattan

OUVRAGES DU MÊME AUTEUR :

- « Ballade dune poêle à f »
- « Le Veilleur de Pangée »r,i raev e,Frc feL kcna2 ,ervbe 1998
- « Contes Populaires de la Grande-Lande » tom0e0 01, Félix daprès
Arnaudin, Edritaicoen sdCesa irtn,é2001 »landais, légendes, traditions, réalités,
- « Sur la t r sors
Editions Jean Lacoste
- « Landes secrètes,,c2r0o0q3u »is sur le vif, Marc Large, Editions avec
Cairn, 2004(Mention spéciale du jury  Journées dtuolmivere2 , dOratphreèzs 200é4)x
- « Contes Populaires de la Grande Lande »F li
Arnaudin, Editions Racoon, 2004
- « Graine de printemps », avec Dominique Soulé, Editions Racoon,

-2 0«0 5P »etit guide illustré du beachcombing, avec la collaboration de
Daniel Hodebert, Editions Racoon, 2006
- « Waska et le peuple du blizzard », avec Pascal Aggabi, Editions
-B ra«dtGraasrh Cosmicés, 2006ésors du Sud-Ouest », Editions L
dien l gendaires des tre
Manuscri tl,e 2s0e0cr7e t des î ésors Yaglé Editions
- « Les plages de poivre », o, 2007avec Dominique Sou ,
- « Dans les aux tr » tome 1,Editions Racoon, 2008
-« Laminak, carnets extraordinaires dun explorateur en Pays Basque
-e n« 1D8a4n0s »l,e EsedcitrieotndsesGîalsecsoagunex, t2ré0s0o8r s » tome 2,Editions Racoon, 2009
-« Petite sociologie des peigneurs de plages et beachcombers »,Editions
de lHarmattan, 2009
- «
- an Dles ec st reé,da iuEks « ,3 emot » srosré tux aesîls deEditions Racoon, 2010
sacr croquis sur le vif »,avec Marc Large, Editions Cairn,
20
- «1P1irates & îles aux trésors »,Editions des Régionalismes, 2011

Je dois être un gars un peu simple. Chaque hiver
jentends le même refrain. Les gens parlent de partir, de se
rendre dans des endroits dont je nai seulement jamais
entendu parler. Si je pouvais aller où bon me semble, je
remonterais la côte en bateau et jirais visiter les criques, au
fond de la baie, à une cinquantaine de kilomètres dici. Il y a
tant de choses autour de chez moi que je naurai jamais le
temps de voir.

Richard Nelson,Lîle, locéan et les tempêtes,1989
(traduit par Josiane Deschamps, Albin Michel, 2003)

Je cherche lor du temps.

André Breton,Introduction au discours sur le peu de réalité,
Gallimard, 1927

Préface

Nous sommes tous des enfants de la plage

Cest peut-être la plus ancienne de toutes les activités
lhuocméaainn eps r:i maroprednitael,r illa yp laa gqe.u eLloqruseqsu em inloliuosn ss odmamnensé esso, rtniso tde
tdpererevreem nieeut rs mtaeermrr.ip thNoiiobrsie elaso ,i fnvotiravciaénnsmt eaànn tcm êéottriéte islé a a dpqalunaasgt ielq, eutraeausi tse tod nàtu nmpieoouin t iàeé npsterruueer
flddcaûueo mqqltuueeisehlr,llur alemeg,o saen stnsh ietoq véum éeninc nouadii udser ssérfiuasrs rnus ntiaeolt nesmtf s uaotdu ap eluusdasn,egs iepv gsêé icrbbiheiiteeenarntub.r rl ese C- dcteeÂteu trgerep e lo doisentsOg orun mesa eupr éecrtdi ooauddnrssee
eilleurs, que nous
labondance et le partage des biens, et surtéoouit gsnans sentre-
tuer. Ce nest que plus tard que lhomme s l e de la mer
ectr élauin tt oduur nme êlem ed ocso auvp alnat ndoet idoenv ednei rp rteorprreiséttrée,, qpuuii sv as éednetnrtaaîinreer,
la violence dans son sillage.
Les apils aggea srq duseonentl tl tesosa unnjso aucpresp s aseretn i eeefnflnlaeecsné tel saà et éremmoiordeelées par la
mer, m m dun autre
temps. Parce personne et quelles
libe et l
sourtvér ent suer ulr inn pcomounovnnoudi,ri aelledl eéasvnt itotsr aomàcnè ttin poeurn on d xeiep ssmutii tsési aémtndétmu : es llnyiastm teo.mb roaaljlCe,o reidutseént
dailleurs aujourdhui un ph oci
de la populatio
mouPvaes méetontn nqauni t,n ed ècse slsoer sd, eq suea tmapnlti fdiera. dorateurs viennent, de
pà lsuas feanç opnl.u sL enso umnbsr eleu xc,o snet epmropslteenrtn oeru dsee vjaetntte lnt Odcaénasn s, ecsh falcoutsn,
dautres jouent trlaens sRaonbinsolnâ, chme aisp oiul r eny edsét niacuhsesi qui
spoaurcvoeunriresn te nlseevselis. Ils dsé frircehent etéêteh-icffhreerncth, epuasrec or quudielss
ages avec leurétrange dtcrant
dunes et pl

9

umna nbiâptoulne ndte tsaontuôrtc iceor.m Ilms ev uoniee nft aluix de jardinier, tantôt comme
aduer ilfèoreu.b lTi oeuns cqeus êtoeb jedtes , tsréocuuvlaaiilrlneessv ,i soiudb elr eé bceitej nostuosx,n ,d perdnétcu ilnee usxéa cblolauet
pacotilles, renferment une histoire, un naufrage, un amour, un
message, une fortune de mer
SherDloe ckB dreetsa pglnaeg ese,n reAmqounittea ine, Gilles Kèenrleo lrcenh,q utêetle suunr
et sous le sable. Au fil des anleesct edp oiatscettsei,sv idetteé s maévemnottuiroenuss, ei lq nuio ules
tfraaitn spfaorrtamgee tr osuar pà atsosiuor ne np obuera ccehtcomber amoureux du littoral,
en archéologue, en fin limier ou en chercheur dor.
tpeasmsSpéis, ledelels edsp élssaeogrreosn ts oa cnultsi slmi eal tesi ythmébâtorlee ddee nnootsr e ofruitguinr.e sC, adr ee nn octrees
se masse sur lesd rreisvages, mqauise sl,a nmono nsteéuel edmese neta luax psoapcucléaltièoren
et vient bouleverser nos sociétés. Des territoires sont
nt et les mers
reencgoluovurtiesn, t die nénluocutvaebllleesm epnlta gelse s seî leds esseitn eles continents,
bousculant tous ceux qui vivent sur leurs rivages. Ainsi, les
plages quarpentent les beachcombers daujourdhui seront
les fonds marins de demain et les plongeurs du futur
trouveront sous le sable des vestiges de notre civilisation,
tmoiulti ecu odmu mdeé seornt . trouve encore des dents de requin en plein

10

Hugo VERLOMME

Avant-propos

téBelae,c hbcioenm bpelro uenruepgiplag de a tre Lcudanoit upos téqieuq eus noo rigine anglo-sax
léivtoqraue parfaitement ce loisir, cet Art de vivreh,ccoempbaerr e,r sneno ncuoés,
bordure de lestran. Pourtant, le motbeac utili
pbvrieeartnsi O qlnaup éesceuer cdooieds neend oers c aemjp oopuimotrirosté.t dapuvo euXcrI Xllae e,blsiaip te euqidul étictivait réce eirnèes iqoufnladà eilg osrvan tia cpèis mi,erle
romanesque dHerman Melville,Omoo, en 1842. Les
beachcombers Melville sont des marins vagabonds des de
ialmuse rcvsai pvdietuna itS nuec dol. em Ilpmsl eus se dodefsfo rnannnoet.nm tQ,a duteealsns, d ddielsîsl enm ee esrnco enîltn eap,i arese sne dmheba lraarm qomunéeisre,,
relative avec les populations
microsociétés de vagabonds, lomcéadlieast.e Iulrss dcéuvletluoreplpse entn tarien snia tdiefss
nt dans des cabanes le long de l
tis avec les vestiges de navires
fbécerticô oethnmneot,sai u rèaéqirbsneu rs is isdldu serle sep l poelpassols siussèpsa,l d gaseeigol.n setuI .sl v.ss eU oInvlnntis tv psbeg leâlduiae mnpeairngéate t essdu,r turlnèee s licltietbroteraratilén, eldme uerpneet muà e dlnaeat
acquise, prise às uvri vleres dvaalnes ulre dén luepmoque, un refus du carcan
social, quittes ent le plus complet.
kiloPeèitgrnese r dlee s côtpel,a glees reaguajrodu rdà hluia, ffûct esdte pcahracqouuer ir obljeest
m
sCinolgluelciteiro nnoeuu rfs,a baurlteisutxe s, qruêev eluar s moeur urne jpetetue tsouurt àl e la safbolies..
Certains chercheront le coquillage inédit, clou de leur
es glaneront le verre poli aux r
spciaoelbrllreeec tiàpo rnél,ac iedcuoasueul,te ruun boéids flotté à la courbe harmonieefluestes, udne
r in ite, un galet ventru, futur support
cpeitctteIul r aaycl tiav itmMé,a oinin,ot jenen pacanhste rpdcoeh uern lolaom rqb, urlêetuoers eadsbe ssa onplnluaéeg edes se. q luoer ,j em parisa tipqouuer

11