La Confédération d'âmes

De
Publié par

Entretien à Pise avec Antonio Tabucchi, à propos d'engagement politique, des géraniums de son jardin, de Fernando Pessoa, de Sigmund Freud, de Luigi Pirandello, des anarchistes toscans et des médecins-philosophes français. Dans son roman Petits malentendus sans importance, Tabucchi utilise les théories de ces derniers, en particulier le principe de la "confédération des âmes", de Théodule Ribot et Pierre Janet, qui serait présent dans chaque individu. Selon cette théorie il n'existe pas de moi unitaire, mais une confédération de moi parmi lesquels à chaque étape de la vie s'impose un "moi hégémonique". L'âme qui correspond à cette conception est une âme plurielle.


Publié le : dimanche 25 mars 2012
Lecture(s) : 46
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782824900285
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Antonio Tabucchi
La confédération d'âmes
Entretien avec Tiziana Colusso
La République des Lettres
La confédération d'âmes
"J'ai débarqué à Paris, jeune étudiant, au début des années '60. Pendant une année, j'ai suivi les cours à la Sorbonne comme auditeur libre. Mais ce ne fut pas là le plus important pour moi, bien que j'aie eu la possibilité de découvrir Diderot et Flaubert, qui depuis sont entrés d'une façon permanente dans ma "valise d'écrivain". Mais ce que j'ai surtout découvert à Paris ce fut le cinéma, un certain cinéma qu'on n'avait pas la possibilité de voir en Italie à cette époque: je passais des après-midi entières dans les salles du Quartier latin à voir et revoir les films de Bunuel, de Jean Vigo, des surréalistes, de Cocteau. Dès lors, je reviens très volontiers à Paris. Par ailleurs, dans mon oeuvre la culture française est souvent présente: dans mon dernier roman,Sostiene Pereira(qui sortira en France chez Christian Bourgois au printemps 1995 sous le titrePereira prétend), la littérature française occupe une place centrale par le biais du personnage principal, qui lit et traduit l'oeuvre de Balzac, de Maupassant et des grands écrivains catholiques français, comme Bernanos et Mauriac."
"Après la formation française est arrivé pour moi le moment du Portugal, bien qu'étrangement j'aie entamé la découverte de la littérature portugaise à Paris. En effet, à la fin de mon séjour, en me dirigeant vers...
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Arthur Rimbaud

de republique-des-lettres

Voyage en Bretagne

de republique-des-lettres

Napoléon

de republique-des-lettres

suivant