//img.uscri.be/pth/587e41a2c0cfcb4c2abf1dff358114d8b29e0740
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

La contemplation du monde

De
238 pages

Michel Maffesoli poursuit sa réflexion engagée dans la Transfiguration du politique. Sous la lunette du sociologue, on retrouve la vie sociale, la vie au quotidien, ses règles et ses principes. Avec le point central de la démonstration enraciné dans un maître-concept : l'image. Le problème étant, explique Michel Maffesoli, "de reconnaître la profusion, le rôle et la prégnance de l'image dans la vie sociale" ; un détail au passage : le phénomène ainsi décrit n'est pas soumis à évaluation morale. Deux grands axes charpentent l'analyse. Le premier consiste dans une revue de détail du "pourquoi" et du "comment" du style. Par style on entend la mise en forme, la physionomie, dans l'examen de l'apparence des choses - une explication de son caractère "insaisissable" -, insaisissable parce que le social est fragmenté, mobile. Le second développe ce qui donc apparaît comme le style des sociétés contemporaines : l'image. Laquelle joue un rôle essentiel dans la cohésion sociale, puisqu'elle est vecteur d'unité et de communion. L'image rapproche, l'image relie et soude, l'image approche de la "vérité" des choses.

Voir plus Voir moins
Michel Maffesoli poursuit sa réflexion engagée dans la Transfiguration du politique. Sous la lunette du sociologue, on retrouve la vie sociale, la vie au quotidien, ses règles et ses principes. Avec le point central de la démonstration enraciné dans un maître-concept : l'image. Le problème étant, explique Michel Maffesoli, "de reconnaître la profusion, le rôle et la prégnance de l'image dans la vie sociale" ; un détail au passage : le phénomène ainsi décrit n'est pas soumis à évaluation morale. Deux grands axes charpentent l'analyse. Le premier consiste dans une revue de détail du "pourquoi" et du "comment" du style. Par style on entend la mise en forme, la physionomie, dans l'examen de l'apparence des choses - une explication de son caractère "insaisissable" -, insaisissable parce que le social est fragmenté, mobile. Le second développe ce qui donc apparaît comme le style des sociétés contemporaines : l'image. Laquelle joue un rôle essentiel dans la cohésion sociale, puisqu'elle est vecteur d'unité et de communion. L'image rapproche, l'image relie et soude, l'image approche de la "vérité" des choses.