La République numérique

De
Publié par

Ce livre se propose d’analyser comment le numérique est devenu un levier de progrès – à la fois culturel, économique et politique –, qui en fait l’incontournable outil d’une émancipation individuelle et collective. A l’heure où certains dénoncent une nouvelle barbarie, Eric Besson estime que la révolution numérique signifie d’abord un accès inédit à la connaissance et à l’information pour tous. Cette révolution, aussi décisive que celle de Gutenberg, s’annonce comme le révélateur photosensible de ce que nous sommes, en une nouvelle incarnation du « connais-toi toi même » socratique. Internet devient un nouveau dispositif économique capable d’améliorer profondément la qualité de vie du citoyen et la valeur intrinsèque du régime démocratique, de permettre de nouvelles formes d’engagement et de participation civiques, de décupler les potentialités de la recherche scientifique et technique. Enfin, tel l’organisme fabriquant lui-même ses propres antiviraux, l’Internet se montre capable de s’autoréguler. Le numérique nous conduit ainsi vers une refonte de la citoyenneté, une refondation de la démocratie, créant au passage la plus gigantesque interface de solidarité planétaire de ce XXIº siècle. Faisons ensemble ce pari, nous dit l’auteur : la République numérique sera sociale et solidaire - ou elle ne sera pas.
Publié le : mercredi 29 octobre 2008
Lecture(s) : 17
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246748090
Nombre de pages : 96
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Ce livre se propose d’analyser comment le numérique est devenu un levier de progrès – à la fois culturel, économique et politique –, qui en fait l’incontournable outil d’une émancipation individuelle et collective. A l’heure où certains dénoncent une nouvelle barbarie, Eric Besson estime que la révolution numérique signifie d’abord un accès inédit à la connaissance et à l’information pour tous. Cette révolution, aussi décisive que celle de Gutenberg, s’annonce comme le révélateur photosensible de ce que nous sommes, en une nouvelle incarnation du « connais-toi toi même » socratique. Internet devient un nouveau dispositif économique capable d’améliorer profondément la qualité de vie du citoyen et la valeur intrinsèque du régime démocratique, de permettre de nouvelles formes d’engagement et de participation civiques, de décupler les potentialités de la recherche scientifique et technique. Enfin, tel l’organisme fabriquant lui-même ses propres antiviraux, l’Internet se montre capable de s’autoréguler. Le numérique nous conduit ainsi vers une refonte de la citoyenneté, une refondation de la démocratie, créant au passage la plus gigantesque interface de solidarité planétaire de ce XXIº siècle. Faisons ensemble ce pari, nous dit l’auteur : la République numérique sera sociale et solidaire - ou elle ne sera pas.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.