//img.uscri.be/pth/78bec3c69628e52fcc5b4a1ed4a890ba81b14545
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Les années d'études au lycée Condorcet et à la Sorbonne

De
302 pages
Se pencher sur son passé, le temps des études, c'est retrouver avec un certain bonheur sa jeunesse studieuse et pleine d'espoir, de rêves, parmi des troupes allègres d'enfants et de jeunes gens. Mais il faut distinguer les années de lycée jusqu'au bac avec celles qui suivent et qui s'assombrissent. C'est ce que raconte cet ouvrage en même temps qu'il montre l'évolution d'un garçon trop sensible, rêveur, passionné de littérature, aux prises avec lui-même, comme le montrent ses souvenirs et des passages de son journal.
Voir plus Voir moins
René Favret
Les années d’études au lycée Condorcet et à la Sorbonne
/ Récits
Rue des Écoles
Rue des Écoles
Le secteur « Rue des Écoles » est dédié à l’édition de travaux personnels, venus de tous horizons : historique, philosophique, politique, etc. Il accueille également des œuvres de fiction (romans) et des textes autobiographiques.
Déjà parus
Valland (André),Le désir d’un bonheur inconnu, essai, 2015.
Guillaume (Hélène),Une saga familiale, 2015. Rigolo (Isabelle),Quand on embrasse, on ne met pas les mains, 2015. Moulènes (Bernard),Le métal du Diable, 2015. Durand (Anne),À travers une meurtrière, 2015. Gauthier (Marie-Véronique),Chopin, les Civils et moi, 2015. Loozen (Jean-Luc),Campo Grande, 2015. Alcaraz (Nadia),La rage fut mon pays d’accueil, 2015. Berkowitz (Nadine),Les vingt vies de Mathilde, 2015. Cerasi (Claire),Identité, identités, 2015. Ferrier-Mayen (Andrée),La terrasse, 2015. Télégat (Constantin),La star et les pantins, 2015.

Ces douze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
LES ANNÉES DÉTUDES
© L’HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-05524-4 EAN : 9782343055244
René Favret
Les années d’études au lycée Condorcet et à la Sorbonne
*
(1945-1957)
L’HARMATTAN
Du même auteur
Trente Nouvelles de Jean-Pierre Camus, choisies et présentées (Vrin, 1977). Le Retour de Pantagruel(L’Harmattan, 1997). Sur les pas de Rabelais en Touraine et à Paris, en collaboration avec J. Vivier (CLD, Tours, 2001). La Suite Pantagruéline, 9 vol. comprenantLes Noces de Pantagruel, Le GrandPantabuc, fils de Pantagruel, Les Enfances de frère Jean et de Panurge, Les Prouesses de Grandgousier, La PantagruélineFatrasserie, Histoire des Pantagruélistes, Le Pèlerinage de Gargantua, Pantagruel au pays des Fables,LesConfidences de maître Alcofribas(éd. privée, Tours, 2000-2008). Deux Illustrateurs de Rabelais, Gustave Doré et Albert Robida(éd. privée, Tours, 2007).
A nos professeurs,à mes camarades, aux jeunes filles, à tous, que le temps emporte comme feuilles mortes, je dis merci…
8
PRÉAMBULE
Les pages qui suivent sont tirées d’un manuscrit de 350 pages intitulé « Les Années d’études », écrit en 1987 après un deuil et d’autres chagrins. Je m’étais réfugié, comme bien d’autres, dans les souvenirs, quoique douloureux, écrivant en exergue :Je vis etmeurs de souvenirs.En sont rapportées ici les pages concernant surtout les études à Paris, au lycée Condorcet, entre octobre 45 et avril 54, puis les trois années passées à la Sorbonne. Les pages affectives, égotistes, ont été pour une part écourtées ou résumées, qui témoignent d’un certain caractère d’adolescent, à la fois timide, rêveur et d’un amour-propre démesuré...
Quelques précisions. De Maisons-Laffitte où habitaient mes parents, j’accédais facilement par le chemin de fer à la gare Saint-Lazare et au lycée Condorcet tout proche, ou plutôt à deux lycées, le petit lycée, situé rue d’Amsterdam, accueillant les élèves de la 6e à la 3e classique, et le grand, donnant sur la rue du Havre et la rue Caumartin, près du magasin du Printemps, où l’on ne nous traitait plus en potaches, mais en jeunes gens pleins d’avenir. Autres précisions pour certains lieux de vacances dont il est question. Mes grands-parents maternels habitaient Cognac et venaient d’un village nommé Cressac : là se trouvent toujours un moulin et son écluse, le Moulin Compagnon, habité par des cousins, et où souvent la famille se réunissait. Mes grands-parents paternels habitaient Vesoul et venaient d’un village appelé La Villedieu-en-Fontenette ; chaque année j’y suis de retour par souvenir et pour me sentir revivre parmi une nature encore un peu sauvage...
Dans mon texte, de nombreux camarades apparaissent, mais plus particulièrement quelques-uns dont l’amitié me fut précieuse : Claude Guennou, mon compagnon de Maisons ; Claude Guisard que je connus de la 6e à la 1ère, perdu de vue ensuite ; Rolland Bacri-Ney, descendant du maréchal, excellent latiniste, esprit rationnel s’il en fut, un grand camarade de la 4e à la Sorbonne, que je n’ai pas retrouvé non plus ; Alexandre Covacs, un ancien de Condorcet, mais rencontré seulement à la Sorbonne, qui vit actuellement à Ottawa... Et, pour éclairer de leurs visages mes années studieuses, une gamine et une étudiante, des visages d’ailleurs identiques aux yeux
9