Les appelés du contingent, ces soldats qui ont dit non à la guerre

De
Publié par

Ce témoignage d'un ancien officier de l'Armée de libération algérienne (ALN) a voulu rendre hommage aux appelés de la guerre d'Algérie qui se sont opposés à la guerre, à ceux qui ont sauvé des Algériens de la mort ou qui ont aidé à un rapprochement entre Algériens et Français, à une moment où la guerre faisait rage.
Publié le : mardi 1 janvier 2013
Lecture(s) : 57
EAN13 : 9782296513228
Nombre de pages : 224
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Djoudi ATTOUMI
LES APPELÉS DU CONTINGENT, CES SOLDATS QUI ONT DIT NON À LA GUERRE
Une face cachée de l’armée coloniale française pendant la guerre d’Algérie
Les appelés du contingent, ces soldats qui ont dit non à la guerre
Histoire de Vie et Formation ColnoPniaeuectiondirigéeparGast avec la collaboration de Pierre Dominicé (Un. de Genève), Martine Lani-Bayle (Un.de Nantes), José Gonzalez Monteagudo (Un. De Séville), Catherine Schmutz-Brun (Un. De Fribourg), André Vidricaire (Un. du Québec à Montréal), Guy de Villers (Un. de Louvain-la-Neuve). Cette collection vise à construire une nouvelle anthropologie de la formation, en s'ouvrant aux productions qui cherchent à articuler "histoire de vie" et "formation". Elle comporte deux volets correspondant aux deux versants, diurne et nocturne, du trajet anthropologique.Le voletFormation s'ouvre aux chercheurs sur la formation s'inspirant des nouvelles anthropologiespour comprendre des l'inédit histoires de vie. Le voletoiredeHisteiv, plus narratif, reflète l'expression directe des acteurs sociaux aux prises avec la vie courante à mettre en forme et en sens. Dernières parutions Volet:HistoiredevieAssociation des 4ACG,Guerre dAlgérie, Guerre dindépendance. Paroles dhumanité, 2012. Anne MONEYRON,Temps de vie et transhumance. Carnets de voyage dune Amazone 2004-2011, 2012. Maurice MAURIN,Vivre la fraternité au cur du monde, 2012.Jacqueline DEWERDT-OGIL,Pas tout facile la vie, 2012. PETIT C., BOSSHARDT M.,Itinéraire dune bibliothécaire, 2012. Christine FENAUX,Sage-femme : du corps au cur, 2011. LAURE A.,Lesprit de combat. Lutte contre lhépatite C, 2011. M. CAMEY,Chirurgien de limpossible. 54 ans à lAssociation française durologie,2011. Jean FERREUX,Prise de ris[que]. Pamphlet autobiographique, 2011.Julie DOLLÉ,Vaincue, parfois Résignée, jamais !, 2011.Jacques SERIZEL, Armelle ROUDAIRE,André de Peretti : rencontres et compagnonnages franco-marocains. Entretien avec Gaston Pineau,2011. Yves NIGER,La roue du hamster, 2010. Jean-Pierre WEYLAND,Limparfait du subjectif, 2010. SAPHIRA X,Mémoires dune fille paumée, 2010. Anne-Marie PIFFAUT,Les secrets de Lina, Persévérance,2010.
Djoudi ATTOUMI Les appelés du contingent, ces soldats qui ont dit non à la guerre
Une face cachée de larmée coloniale française pendant la guerre dAlgérie
© L'HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00493-8 EAN : 9782336004938
« Quand lAlgérie sera indépendante, on comprendra que nous avons fait du bon travail. À lheure de la paix, de la réconciliation et de la coopération, on reconnaîtra que loin dêtre des traîtres, nous avons été des traits dunion, nous avons montré aux Algériens un autre visage de la France. » Ainsi sexprimait devant ses juges militaires, lun de ces amis de lAlgérie qui avaient opté pour aider la cause du peuple.
« Le départ (pour lAlgérie) eut lieu. Jamais je noublierai ce spectacle. Les familles étaient dans la rue et, à travers les grilles de la caserne, regardaient monter dans les camions leurs fils ou leurs frères ou leurs petits amis. Je voyais encore mes parents, petites silhouettes en larmes. Pour eux comme pour moi, on memmenait à la boucherie. Jétais un enfant, leur enfant, et cet enfant partait pour la guerre. »
 Claude Berri,Le pistonné.
INTRODUCTION
Ce livre se veut être un témoignage sur la masse des appelés du contingent qui ont participé à la guerre dAlgérie : 2.750.000 jeunes citoyens français. De janvier à juin 1956 (en 6 mois seulement), 288 appelés ou rappelés ont été tués, 537 blessés et 22 portés disparus. Il y eut également 133 morts et 585 blessés pour autres causes ! Cest dire le lourd tribut payé par ces jeunes appelés du contingent sur lesquels a pesé en grande partie cette guerre. Il sagit là dun regard de plusieurs combattants de lALN, de militants du FLN ou simplement de civils sur le comportement étonnant de certains appelés. Nous ne parlons pas de tous les appelés, puisque plusieurs dentre eux se sont même rendus coupables de crimes de guerre. Mais cest pour nous un devoir de témoigner sur ceux qui ont défendu notre cause aux moments les plus difficiles, afin que ces nombreux hommes de cur aient leur place dans lhistoire de notre guerre dindépendance. Pendant cette guerre, les soldats du contingent constituaient la majorité des effectifs de larmée coloniale française. Ils étaient opposés par leur statut aux soldats de métier. Eux étaient des appelés qui devaient effectuer un service militaire de 18 mois, puis de 24 et enfin de 30 mois. Les autres étaient des engagés, affectés dans des unités spéciales. Lencadrement appartenait en général à cette armée de carrière. Certains officiers formaient les jeunes « troufions » à leur image. Ils en faisaient des mercenaires avec une liberté totale de procéder à la rapine, à des razzias, de violer, de donner la mort. Nous avions limpression quils fabriquaient des hommes à limage des SS. Cette comparaison se retrouve dans plusieurs écrits dauteurs tant français quétrangers. Les armées coloniales du monde entier ont toujours été considérées comme des hordes.
Certains jeunes du contingent se sont démarqués Cependant, poussés par un devoir de vérité, nous navons pas le droit dignorer le rôle joué par certains jeunes soldats du
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.