Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 8,00 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Vous aimerez aussi

PRÉFACE
J e vais faire m on possible pour vous racon ter n otre form idable aven ture « Les Castors des Aygalades » . Cette gran de aven ture, je l’ai écrite et je la décr is com m e je l’ai vécue et r essen tie m oi-m êm e. Peut-être d’autr es Castors n ’auron t pas in terp rété de la m êm e façon ces cin q dern ières an n ées passées en sem ble, pour con struire n os m a ison s et n otre cité. Aussi ce récit est bien person n el et com m e je l’ai vécu.
J ’ai essayé d’avoir le plus de ren seign em en ts possible, m ais peut-êtr e certain s évèn em en ts m an queron t ou n e seron t pas aux dates in diquées, car à cette époque-là, il n ’y avait pas ou peu d’in for m ation s sur ces sujets par la presse ou les m édias et les appareils ph oto ou les cam éras n ’étaien t pas là pour m arquer tous les évèn em en ts com m e aujourd’h ui, et je pen se pen dan t cette période, m ajorité des Castors étaien t plus préoccupés par le tr avail et n otr e aven tur e qu’à écrire leur journ al. Et là, je vien s rem ercier m es am is : Pierrot Mazzon i, n ote an cien ch ef de ch an tier, et sa fem m e Miquette, qui m ’on t don n é beaucoup de ren seign em en ts et je les en r em er cie. J e vien s r em ercier un am i ch er : Claude Perroux un des prin cipaux acteur s de n otre gr an de réalisation . J e le r em ercie de tous les ren seign em en ts qu’il m ’a don n és sur le fin an cem en t de la Société Castors, m oi étan t plus souven t sur le ch an tier qu’aux côtés du com ptable.
J e vais don c essayer de les tr an sm ettre com m e je les ai vécus. J o. Ch abert dit « Ch a Ch a » aux Castors
Novem br e 20 0 5
4