Les deniers du rêve

De
Publié par

Ancien directeur de Jacques Duhamel, ministre des Affaires culturelles de Georges Pompidou, ancien président de R.T.L et de l'Association des Centres culturels de rencontres, Jacques Rigaud est l'auteur de plusieurs livres, dont La Culture pour vivre (Gallimard, 1975), Libre culture (Gallimard, 1990), Le Bénéfice de l'âge (Grasset, 1993), L'exception culturelle (Grasset, 1995), Un balcon sur le temps (Grasset, 1999). Le Livre: A la lumière de plus de trente années d'engagements culturels, Jacques Rigaud s'interroge ici sur l'avenir de la politique culturelle en France. Des évolutions irréversibles remettent en cause le rôle central de l'Etat tel qu'il est défini depuis les débuts de la Vème République : la mondialisation et le primat de l'économie de marché, la décentralisation, les nouvelles technologies, la construction européenne. En l'absence de volonté politique et d'engagement personnel au plus haut niveau de l'Etat, nous continuerons d'assister à la fois à une fonctionnarisation croissante de la vie culturelle et à son abandon au marché - bref, à une éradication progressive de l'exception française. Car ce qui nous différencie des autres pays et donne tout son sens à notre pacte républicain, c'est précisément une certaine idée de la culture comme chose publique, c'est-à-dire comme patrimoine et comme projet communs. Prenons garde que sa superbe « inutilité » électorale et marchande ne nous fasse oublier la culture ! Car si l'on n'a jamais défilé dans la rue pour réclamer un musée, un orchestre ou une bibliothèque, leur disparition tarirait la source même du lien social et de l'identité nationale. La vie culturelle devient multipolaire : notre politique culturelle doit apprendre à le devenir. Ni mémoires, ni traité didactique, ni programme politique ou rapport officiel, cet ouvrage mêle témoignages, souvenirs et portraits aux analyses critiques et aux propositions (approche culturelle de l'exclusion, mécénat d'entreprise, etc...).
Publié le : mercredi 7 novembre 2001
Lecture(s) : 43
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246625599
Nombre de pages : 280
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Ancien directeur de Jacques Duhamel, ministre des Affaires culturelles de Georges Pompidou, ancien président de R.T.L et de l'Association des Centres culturels de rencontres, Jacques Rigaud est l'auteur de plusieurs livres, dont La Culture pour vivre (Gallimard, 1975), Libre culture (Gallimard, 1990), Le Bénéfice de l'âge (Grasset, 1993), L'exception culturelle (Grasset, 1995), Un balcon sur le temps (Grasset, 1999). Le Livre: A la lumière de plus de trente années d'engagements culturels, Jacques Rigaud s'interroge ici sur l'avenir de la politique culturelle en France. Des évolutions irréversibles remettent en cause le rôle central de l'Etat tel qu'il est défini depuis les débuts de la Vème République : la mondialisation et le primat de l'économie de marché, la décentralisation, les nouvelles technologies, la construction européenne. En l'absence de volonté politique et d'engagement personnel au plus haut niveau de l'Etat, nous continuerons d'assister à la fois à une fonctionnarisation croissante de la vie culturelle et à son abandon au marché - bref, à une éradication progressive de l'exception française. Car ce qui nous différencie des autres pays et donne tout son sens à notre pacte républicain, c'est précisément une certaine idée de la culture comme chose publique, c'est-à-dire comme patrimoine et comme projet communs. Prenons garde que sa superbe « inutilité » électorale et marchande ne nous fasse oublier la culture ! Car si l'on n'a jamais défilé dans la rue pour réclamer un musée, un orchestre ou une bibliothèque, leur disparition tarirait la source même du lien social et de l'identité nationale. La vie culturelle devient multipolaire : notre politique culturelle doit apprendre à le devenir. Ni mémoires, ni traité didactique, ni programme politique ou rapport officiel, cet ouvrage mêle témoignages, souvenirs et portraits aux analyses critiques et aux propositions (approche culturelle de l'exclusion, mécénat d'entreprise, etc...).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.