Les femmes de ma vie

De
Publié par

"J'aime les femmes qui dérivent comme de longues algues. Les femmes qui s'accrochent au rocher de toute la force de leurs pieds menus et qu'une vague peut arracher vers de lointains horizons. J'aime la violence de leur innocence, la rudesse de leur attachement. Je les aime entières et successives, esthètes dans la duplicité, inconscientes dans la rouerie. Il y a dans ce livre trente nuits mauves, une par mois."

Dans ce livre, Patrick Poivre d'Arvor se souvient, entre songes et mensonges, de ses rencontres avec toutes celles qui depuis l'enfance lui semblent fatales ou mythiques : de Garbo à la Vierge Marie, de Lou Andréas-Salomé à Héloïse, à Antigone ou à Isabelle Adjani... Ensemble, complices et éternelles, ces femmes composent ici son paysage le plus intime, la trame de ses plus tendres rêveries et des phantasmes qui les bercent.

Publié le : jeudi 7 avril 1988
Lecture(s) : 24
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246395799
Nombre de pages : 276
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
"J'aime les femmes qui dérivent comme de longues algues. Les femmes qui s'accrochent au rocher de toute la force de leurs pieds menus et qu'une vague peut arracher vers de lointains horizons. J'aime la violence de leur innocence, la rudesse de leur attachement. Je les aime entières et successives, esthètes dans la duplicité, inconscientes dans la rouerie. Il y a dans ce livre trente nuits mauves, une par mois."

Dans ce livre, Patrick Poivre d'Arvor se souvient, entre songes et mensonges, de ses rencontres avec toutes celles qui depuis l'enfance lui semblent fatales ou mythiques : de Garbo à la Vierge Marie, de Lou Andréas-Salomé à Héloïse, à Antigone ou à Isabelle Adjani... Ensemble, complices et éternelles, ces femmes composent ici son paysage le plus intime, la trame de ses plus tendres rêveries et des phantasmes qui les bercent.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Traces secrètes

de les-presses-litteraires

Jolie brume

de le-nouvel-observateur