Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,88 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

Publications similaires

Je dis non !

de policemania

Tolerance City

de bookelis

Looping

de stock

Les Larmes de Thï
Du même auteur :
La Nuit Mozambique, aux éditions Bénévent
© L'HAR M ATTAN, 2011 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56292-9 EAN : 9782296562929
Agnès Courbet
Les Larmes de Thï
Roman
L’HARMATTAN
À Isis-Cate, Mickaële et Johnatan, mes enfants,
Et à Jean-Pierre.
«Aréthuse pourquoi quittas-tu l’Elide, pourquoi devins-tu une source sacrée ? » Les Métamorphosesd’Ovide (Aréthuse, V 572-641.)
Aréthuse, née d’Atlas et de Pléioné, ou d’Atlas et d’Hespéris, ou de Nix et de l’Erèbe, appelée aussi «Fille du Couchant» ou «Fontaine de Larmes…»
Un jour, alors qu’elle se baignait avec ses nombreuses sœurs (Aeglé, Erythie, Hestia, Hespéra, Hespérousa, et Hespéraée) qui constituaient avec elle le cortège des nymphes d’Artémis, le dieu du fleuve, Alphée, l’aperçut, et la voulut avec fureur. Habituée à la vie libre en forêt qu’elle aimait passionnément, elle se mit à courir pour lui échapper, mais il la poursuivit sans relâche, jusqu’à ce qu’à bout de forces, elle suppliât la déesse Artémis de lui venir en aide. Celle-ci, entendant ses cris, la transforma en une source souterraine dont les eaux jaillirent bien plus loin, dans l’île d’Ortygie. Le dieu Alphée passa alors sous la mer pour la chercher encore, et vint se perdre tout entier dans la fontaine intarissable des larmes d’Aréthuse.