Lettres à des photographies

De
Publié par

Quelques photos sauvées de l'oubli, disposées près de la table de travail de Silvia Baron Supervielle, sont le point de départ de ces lettres bouleversantes, adressées à une mère disparue très tôt. Ces missives tentent d'imaginer la vie trop brève de la mère de l'écrivain. Son physique, ses origines, son mariage sont évoqués, conjurés même par Silvia Baron Supervielle afin de mieux la comprendre, et de lui rendre justice. Car après le remarriage du père, l'évocation de sa mémoire est interrompue. La jeune Silvia quitte l'Argentine – où, peut-être une douleur trop forte l'empêche de vivre pleinement – pour devenir écrivain et poursuivre ce dialogue jamais suspendu avec sa mère. Les cent soixante lettres rassemblées ici sont l'aboutissement poétique et biographie de ce cheminement, comme une façon de racheter un silence imposé autour d'une blessure existentielle trop vive.
Publié le : mardi 11 juin 2013
Lecture(s) : 8
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072487255
Nombre de pages : 136
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
D U M Ê M E A U T E U R
 Aux Édîtîons Gallîmard
L’ALPHABET DU FEU. Petîtes études sur a angue (Arcade), 2007. JOURNAL D’UNE SAISON SANS MÉMOIRE (Arcade), 2009. UNE RECONSTITUTION PASSIONNELLE. CORRESPONDANCE AVEC MARGUERITE YOURCENAR (1980-1987), 2009. LE PONT INTERNATIONAL, 2011.
 Aux Édîtîons Thîerry Bouchard
ESPACE DE LA MER, 1981. LE MUR TRANSPARENT, 1986.
 Aux Édîtîons Granît
LA DISTANCE DE SABLE, 1983.
 Aux Édîtîons José Cortî
LECTURES DU VENT, 1988. L’OR DE L’INCERTITUDE, 1990. LE LIVRE DU RETOUR, 1993. L’EAU ÉTRANGÈRE, 1993. LA FRONTIÈRE, 1995. NOUVELLES CANTATES, 1995.
 Aux Édîtîons de l’Échoppe
UN ÉTÉ AVEC GENEVIÈVE ASSE, 1996
 Aux Édîtîons Arfuyen
APRÈS LE PAS, 1997 ESSAIS SUR L’ESPACE, 2001.
Suîte des œuvres de Sîlvîa Baron Supervîelle en in de volume
L E T T R E S À D E S P H O T O G R A P H I E S
SILVIA BARON SUPERVIELLE
L E T T R E S À D E S P H O T O G R A P H I E S
G A L L I M A R D
Photos © Sîlvîa Baron Supervîelle
© Édîtîons Gallîmard, 2013.
à Inés
Les leuves m’ont aîssé descendre où je vouaîs
R I MB AU D
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

de haoldl

Patrice Lelorain

de le-magazine-des-livres

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant