Ma maison-casino

De
Publié par

« Boule tango et rideau de scène », l’auteure nous fait en tendre avec charme et simplicité, la valse joyeuse de ses années enfantines, les plaisirs et les jeux, dans le soleil de son pays de pins et d’océan, et le décor magique de sa « maison-casino ». Ce « Casino des Sports » créé par ses grands-parents italiens dans les années 30, aux Sablesd’Olonne, puis égayé par ses jeunes parents et leurs quatre enfants. Le bonheur partagé, sans oublier les ombres, les secrets, les deuils. Jusqu’à ce tragique 14 juillet 1960. La béance, à jamais, les années « noir chagrin ». Ses mots sont alors « lestés de larmes », les larmes d’une toute jeune fille, silencieuse, pudique.


Historienne de son passé familial, de l’Autriche à l’Italie, l’auteure a écrit pour ses enfants, ses petits-enfants, son livre de « dettes ». Mais ses autres lecteurs n’oublieront pas non plus sa « maison-casino », ni tous ceux que son amour fait revivre par la grâce de la mémoire et de l’écriture.

Brigitte ADDE

Publié le : mercredi 1 janvier 2014
Lecture(s) : 32
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782954762821
Nombre de pages : 328
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Avant-propos
Sur un cahier d’écolière j’avais fixé, il y a longtemps, quelques souvenirs de mon enfance dont l’émotion était restée intacte. Un sentiment d’apaisement me venait après les avoir écrits, puis je n’y pensais plus. Quand j’ai cessé d’exercer mon métier d’enseignante, j’ai pu disposer de davantage de temps et il m’est arrivé de rouvrir mon cahier pour y ajouter d’autres scènes du passé qui me revenaient en mémoire. Je n’avais aucun projet défini. J’écrivais par plaisir et contre l’oubli. C’est bien plus tard, grâce aux ateliers d’écriture de Brigitte Adde à Bourg-la-Reine où se retrouvaient celles et ceux qui, comme moi, avaient choisi de travailler « mémoire et écriture », que j’ai eu envie de donner forme et cohérence à ces pages apparemment sans lien. La mémoire a fonc-tionné et d’autres souvenirs ont surgi que j’ai évoqués avec la même sincérité et qui sont venus compléter les textes précédents. En 1957, mon père avait entrepris des recherches généa-logiques qui m’ont passionnée. J’ai voulu aussi en tenir compte et j’ai tenté, à travers les « Petits tableaux d’avant ma naissance », de faire revivre par l’écriture ceux et celles dont les destins mêlés ont contribué pour une part à mon histoire.
11
Pour mes enfants, pour mes petits-enfants et pour ceux et celles qui voudront bien s’y intéresser, voici donc par petites touches, ce que furent mon enfance et mon adolescence dans la ville des Sables-d’Olonne où je suis née. Parfois légère, parfois grave, au gré des événements traversés, cette évocation, rédigée sous la forme de fragments, se déroule dans les années qui vont de 1945 à 1964 et s’inscrit dans la vie d’une famille ancrée dans l’histoire du Casino des Sports. Aujourd’hui, en 2013, le Casino des Sports de ces années-là a disparu depuis longtemps et n’existe plus que dans la mémoire de ceux qui l’ont connu.
Ma famille entre 1945 et 1964
Mes arrière-grands-parents paternels Francis AULNETTEfévrier 1875 à Rougé né le 11 (décédé en 1952) Eugénie LEMARIÉ née en 1876 à Saint-Nazaire (décédée en 1947) Mes grands-parents maternels e Alphonse ALONZOjuin 1883 à Paris 15le 17  né (décédé en 1951) Marie TULLIO, son épouse, née le 23 décembre 1890 à Gallinaro (Italie) (décédée en 1963) Mes grands-parents paternelsXavier-Marie HOFFMANNle 28  né août 1895 à Nantes (décédé en 1949) Madeleine AULNETTE, son épouse, née le 25 avril 1901 à Saint-Nazaire, appelée Mamée
13
Mes parents Pierre-Xavier HOFFMANNjuillet 1923 à né le 25 Saint-Nazaire (décédé en 1960) Jeannine ALONZOdécembre, son épouse, née le 18 e 1923 à Paris 14 Leurs enfants nés aux Sables-d’Olonne (Vendée) Catherine HOFFMANNnée le 2 décembre 1945 Isabelle HOFFMANNnée le 6 mars 1948 Xavier HOFFMANNné le 23 mai 1951 Jean HOFFMANNné le 15 novembre 1954 La tante maternelle de Madeleine, et ma marraine Louise LEMARIÉappelée Nainaine née le 17 décembre 1885 à Saint-Nazaire, devenue l’épouse de Francis AULNETTEle 31 juillet 1948 Le directeur artistique du Casino, ami dévoué de notre famille David KINDLERDoudou né le 18  appelé octobre 1899 à Galatz (Roumanie) Mes oncles et tantes e Roger ALONZOné le 7 juillet 1917 à Paris 14 , époux de Paulette Paul HOFFMANNnovembre1926 à Saint- né le 3 Nazaire, époux de Marie-Hélène Geneviève HOFFMANNnée le 3 novembre1926, sœur jumelle de Paul, épouse de Jacques
14
Les faits évoqués se passent principalement aux Sables-d’Olonne (Vendée) dans le cadre du Casino des Sports, établissement de tourisme créé par mon grand-père Alonzo en 1928. Autres lieux : Saint-Nazaire (Loire-Inférieure devenue Loire-Atlantique depuis 1957) et le village de La Douettée (commune de Guenrouët en Loire-Atlantique). En mai 1958, mes parents et leurs enfants quittent le 2 Casino et vont habiter la maison qu’ils ont fait construire au bord du lac de Tanchet, et qui est située à cinq minutes à pied du Casino des Sports.
2 Casino : appellation usuelle pour Casino des Sports.
15
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.