//img.uscri.be/pth/9fa403cdee477f7fb3650d8e90e81314e611b6c1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 22,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Maire : un combat de chien !

De
280 pages
Dans la devise républicaine, c'est l'égalité qui se taille la part du lion. Le ghetto, qui entérine l'échec de l'égalité, fracture évidemment la République. On casse donc plus vite qu'on ne raccommode. Mais, c'est la force de l'élu d'accomplir au mieux son devoir pour partager avec chacun les moments de bonheur. Françoise Bouvier, ancienne maire de commune et vice-présidente d'une communauté d'agglomération, nous livre ici les difficultés, les peines et les joies du métier de maire.
Voir plus Voir moins
Françoise Bouvier Maire : un combat de chien !
Préface de Jacques Pélissard
Maire : un combat de chien !
© L’HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03506-2 EAN : 9782343035062
Françoise BOUVIER Maire : un combat de chien ! Préface de Jacques Pélissard
A François-Pierre et Anne-Catherine
Une bienveillance républicaine Le lecteur trouvera ici un ouvrage à tiroirs. Il foisonne en effet d’expériences locales, de témoignages sur l’exercice quotidien du mandat de maire mais aussi de considérations politiques et sociologiques. La cohérence de l’ensemble, le fil rouge de ce livre, résulte de la conciliation exigeante de valeurs républicaines portées avec conviction et d’une attention bienveillante à l’égard des concitoyens. En cela, il n’est pas étonnant que son auteur soit un ancien collègue maire. En effet, cette fonction suppose d’incarner la république dans cette première unité du territoire que constitue la commune mais aussi d’assurer la mise en œuvre des services publics de proximité en lien direct avec les habitants. Il n’est pas davantage étonnant que son auteur soit Françoise BOUVIER tant j’ai pu apprécier au sein du Bureau de l’Association des Maires de France sa droiture et sa sincérité. Cette bienveillance républicaine s’articule autours de deux idées ère forces. La 1vise à considérer l’inclusion sociale comme l’objectif central des politiques publiques à travers deux axes le «bien nde éduquer »et le «bien socialiser». La 2s’attache au contexte dégradé dans lequel s’inscrit l’action publique tant au regard des moyens limités que des crispations sociales, et témoigne plus prosaïquement du « bien endurer » et du « bien répondre ». ère S’agissant de la 1idée force, la place de l’école est au cœur du présent témoignage. Chacun y trouvera bien sûr une présentation détaillée et argumentée d’une politique éducative (dispositifs de réussite éducative, numérique, rythmes scolaires, place du livre, …). Chacun pourra également apprécier la qualité de son articulation avec des actions portant sur la santé, le soutien à la parentalité ou encore l’accès à la culture permettant d’envisager l’enfant ou le jeune dans sa globalité. Mais plus fondamentalement, il faut y voir un investissement pour préparer l’avenir de la Nation, celui d’une inclusion républicaine de tous ses enfants, qui repose sur une action vigoureusement correctrice des inégalités sociales. 9