Marguerite et les grenouilles

De
Publié par

Ce livre n’est pas un roman. S’il fallait le définir, ce pourrait être une sorte de guide de lieux minuscules, d’un genre inédit. Je sortais de l’écriture d’Une haine de Corse. L’épopée napoléonienne m’avait emmenée jusqu’aux confins de l’Europe et même du monde. J’étais un peu lasse des voyages : j’éprouvais le besoin de revenir chez moi. Il m’a donc pris la fantaisie de circonscrire à la ville de Saint-Florent les récits que je rapporte. Je raconte dans ces pages ce que j’ai vécu, vu et entendu, sans refuser parfois de me laisser emporter par mon imagination. C’est le contraire de la sagesse, symbolisée par un singe aveugle, muet et sourd, mais je n’ai jamais prétendu avoir une passion excessive pour les singes ou la sagesse.
Marie Ferranti nous invite ainsi à la suivre dans Saint-Florent, au fil de récits au charme insistant, teintés d’une certaine nostalgie mais surtout empreints d’une grande tendresse et d’un enthousiasme communicatif.
Publié le : mardi 3 septembre 2013
Lecture(s) : 18
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072491931
Nombre de pages : 244
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
M A R I E F E R R A N T I
M A R G U E R I T E E T L E S G R E N O U I L L E S
Chôîqûéŝ, pôàîŝ é àûéŝ hîŝôîéŝ é Sàî-Fôé
G A L L I M A R D
Léŝ àûéŝ ŝé ŝô êÈŝ À ôî. Pà à Èôîé é é êé, é éŝ àîŝ éé àŝ é ôé. Chàqûé àî, çhàqûé ŝôî, àŝŝîŝ À à àbé é ààî ôû ŝû à éàŝŝé é Sà Mîîàô, é éîŝ é ŝôûéî é é îàîàîô çé qû’îŝ ô Èçû pôû é àî. E é ’Èçîŝ pôû qûé ôûŝ é ŝàçhîéz. Lé êé ô ŝé àppôé À çé qûî éû éŝ àîÈ é À çé qûé é ôûŝ àppôé : ç’éŝ é ô hîŝôîé. Iŝ ô àî À éûx ôûŝ ûé àçîô îpéçépîbé é ôé hîŝôîé çôéçîé. EpôÈŝ pà é épŝ, îŝ ô çôîbûÈ, pôû ûé pà îfié, À ûî ôé ŝà fiûé. E ôî, àà é ôûî, éûx ÈÀ îŝpàûŝ ôû ŝû é pôî é îŝpààïé, é ôûŝ àçôé éû hîŝôîé.  jean d ormesson Le vent du soir
Mô Èîé é ô à, ç’éŝ îé.
montaigne Les Essais
av e rt i s s e m e n t au l e c t e u r
Cé îé ’éŝ pàŝ û ôà. S’î ààî é Èfiî, çé pôû-àî êé ûé ŝôé é ûîé é îéûx îûŝçûéŝ, ’û éé îÈî. Jé ŝôàîŝ é ’Èçîûé ’Une haine de Corse. L’ÈpôpÈé àpô-Èôîéé ’ààî ééÈé ûŝqû’àûx çôfiŝ é ’Eûôpé é êé û ôé. J’Èàîŝ û péû àŝŝé éŝ ôyàéŝ : ’Èpôûàîŝ é béŝôî é ééî çhéz ôî. I ’à ôç pîŝ à ààîŝîé é çîçôŝçîé À à îé é Sàî-Fôé éŝ Èçîŝ qûé é àp-pôé. I à pû àéî qûé, pà ŝôûçî é pÈŝéé û ŝéçé, ’àîé çhàÈ éŝ ôŝ éŝ péŝôéŝ ôû qûé é é ŝôîŝ àîŝŝÈ épôé pà ô îàîàîô : àîŝî, À pàî ’û Èàî, ’àî bâî ûé ôûéé, « Là çûpàŝîà », àîŝ çéà éèé é ’éxçépîô. Jé àçôé àŝ çéŝ pàéŝ çé qûé ’àî Èçû, û é ééû. C’éŝ é çôàîé é à ŝàéŝŝé, ŝybôîŝÈé pà û ŝîé àéûé, ûé é ŝôû, àîŝ é ’àî ààîŝ pÈéû àôî ûé pàŝŝîô éxçéŝŝîé pôû éŝ ŝîéŝ ôû à ŝàéŝŝé.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant