Marin Marie

De

Pour la première fois, une biographie retrace la vie de Marin Marie.

Connu comme peintre, navigateur, écrivain et aventurier, Marin Marie est une figure essentielle de la navigation française du 20ème siècle. Sa vie, riche de mille péripéties savoureuses, tragiques ou cocasses est jalonnée d'exploits sportifs exceptionnels : il détient depuis 1936 le record du monde de la traversée de l'Atlantique en solitaire sur un canot à moteur.

Sa biographie nous invite à un fabuleux voyage dans l'histoire du 20ème siècle.

Des expéditions polaires en compagnie de Charcot à la bataille de Mers el-Kébir, de la rivalité avec Alain Gerbault à l'amitié avec Eric Tabarly, Marin Marie aura côtoyé tous les hommes de mer qui marquèrent son temps, navigué sur toutes les mers occidentales, embarqué à bord de tous les types de navires, depuis les modestes canots des îles Chausey en passant par les vaisseaux de la Marine Nationale jusqu'aux plus beaux transatlantiques... où son intervention décisive sur le dessin des cheminées du Normandie restera dans les mémoires.

Coureur d'océan hors pair — l'homme le plus rapide sur l'Atlantique en 1933 avec le Winibelle — Marin Marie fut aussi un grand écrivain maritime de premier ordre s'exprimant avec une grande liberté de ton sur l'actualité de son époque. L'intérêt du présent ouvrage est de brosser à partir des archives inédites du peintre, un tableau vibrant de sa vie quotidienne permettant de suivre pas à pas l'itinéraire d'un homme intégralement libre, devenu le plus grand peintre de marine de son temps, tout en restant un merveilleux copain, ne demandant qu'à élargir davantage le cercle de ses amis.


Publié le : jeudi 5 juin 2014
Lecture(s) : 18
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782841412945
Nombre de pages : 625
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Epub cover

Contenu

  1. Dédicaces
  2. Chapitre I
  3. Notes - Chapitre 1
  4. Chapitre II
  5. Notes - Chapitre II
  6. Chapitre III
  7. Notes - Chapitre III
  8. Cahier photos 1
  9. Chapitre IV
  10. Notes - Chapitre IV
  11. Chapitre V
  12. Notes - Chapitre V
  13. Chapitre VI
  14. Notes - Chapitre VI
  15. Chapitre VII
  16. Notes - Chapitre VII
  17. Chapitre VIII
  18. Notes - Chapitre VIII
  19. Chapitre IX
  20. Notes - Chapitre IX
  21. Chapitre X
  22. Notes - Chapitre X
  23. Chapitre XI
  24. Notes - Chapitre XI
  25. Chapitre XII
  26. Notes - Chapitre XII
  27. Cahier photos 2
  28. Chapitre XIII
  1. Notes - Chapitre XIII
  2. Chapitre XIV
  3. Notes - Chapitre XIV
  4. Remerciements
  5. À voir également...

ISBN : 9782841412945

© Franck Martin — 2014 — Louviers — France

 

Tous droits réservés

© images : crédit association Marin Marie

 

 

Roman Petroff

 

 

 

 

 

 

MARIN MARIE

1901-1987

 

 

 

 

 

 

Un Siècle d’Aventures

maritimes

 

 

chronique

 

 

 

 

 

 

Éditions L’ANCRE DE MARINE

2, rue des Quatre Moulins

27400 — LOUVIERS

FRANCE

www.ancre-de-marine.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a reçu

le Grand Prix de l’Académie de Marine 2009

 

 

 

LA PRODIGIEUSE ODYSSÉE

de

 

MARIN MARIE PAUL EMMANUEL DURAND

COUPPEL DE SAINT-FRONT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MARIN MARIE

 

 

 

dit

« Bat-les-rues »

 

 

 

 

 

 

 

Peintre – Navigateur – Écrivain

Conteur – Inventeur —Pêcheur

 

Dédicaces

 

 

Bachelier

Docteur en droit

Docteur en Sciences-économiques

Gabier breveté

 

Officier interprète du Chiffre

Médaille d’or de la Ligue maritime

 

Peintre titulaire de la Marine

Président de la Société des régates de Granville

Commodore du Yacht Club de Saint-Malo

Croix de guerre

 

Chevalier de la Légion d’honneur

Commandeur des Arts et Lettres

Commandeur du Mérite maritime

Pataphysicien

Fondateur de l’Association des artisans féburonnais

Membre fondateur du Yacht Club de Saint-Briac

Membre de l’Island Sailing Club

Membre de l’Académie de marine

Membre du Royal Ocean Racing Club

Membre du Yacht Club de France

Membre du Yacht Club de Dinard

Membre du Deauville Yacht Club

Amateur d’andouilles

 

ETC…

 

 

 

 

 

 

 

À la mémoire

d’Isabelle Durand de Saint Front,

du docteur Jacques Vogeli.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Je ne cachai rien au Roi… et il en fut si surpris

et si charmé qu’il commanda qu’on écrivit mon

aventure en lettres d’or pour être conservée dans

les archives de son royaume. »

 

Les Mille et une nuits. Septième voyage de Sinbad le Marin.

Traduction Galland.

Marin Marie

Chapitre I

Thème.

« J’ai toujours détesté la terre

L’apercevoir est mon chagrin

Mon existence est un mystère

Dès le berceau je fus marin »

Chant traditionnel.

Transcrit et illustré par Marin vers 1914-1915.

Marin Marie Paul Emmanuel Durand Couppel de Saint-Front, connu sous le nom de Marin Marie a navigué sur quatre éléments : l’océan, la peinture, le verbe et l’alcool. Il laisse dans son sillage une œuvre de peintre vouée à la mer, le souvenir de deux traversées en solitaire de l’Atlantique — dont l’une constitue toujours un record du monde — et la marque d’un caractère façonné par un goût de la liberté que rien ne put jamais endiguer.

Atavisme.

Selon le témoignage des archives généalogiques de Normandie et de Mayenne, la famille Durand de Saint-Front serait originaire de l’Orne. Sergents forestiers puis fauconniers au XVIèmesiècle, les descendants de cette solide race de hobereaux normands firent ensuite carrière dans le barreau et la magistrature sous les rois, les républiques, les empires…

Personne ne saurait dire si l’effondrement militaire du Second Empire eut une influence quelconque sur l’habitude qu’avait contractée Anthyme Durand1, le grand-père de notre héros, de partir en vacances à Granville. Peut-être craignait-il une Révolution, auquel cas les côtes de l’Angleterre… Mais la Révolution qui éclata ne fut en rien celle qu’il redoutait.

Âgé de neuf ans, son unique fils, Jules Durand – le futur père de Marin – s’intéressait depuis un certain temps à ce qu’il découvrait sur les quais. L’enchevêtrement des cordages, les navires bariolés, l’odeur du poisson, le va-et-vient des matelots, tout cela le piquait de curiosité. Il voulait en savoir davantage. Aussi un jour, n’y tenant plus, se risqua-t-il à aborder un personnage débonnaire arborant casquette et bouffarde. Il s’agissait d’un patron retraité, silhouette familière de ses parents, qui pêchait du maquereau du côté de Chausey.

- Vous m’emmèneriez avec vous sur votre bateau ?

- P’têt ben, mais faudrait l’autorisation… » répondit l’autre.

- Je l’aurai ! » répondit crânement le fils d’Anthyme.

Découvrant que les autorisations les plus faciles à obtenir sont celles que l’on ne demande pas, Jules Durand se présenta le lendemain matin, musette garnie…

- J’ai la permission ! » déclara-t-il avec tout l’aplomb de la jeunesse.

Le patron n’imaginant pas un instant qu’un fils de « bourgeois » put désobéir à ses parents, prit Jules à son bord sans autre forme de procès, ce qui est bien le moins pour le fils d’un magistrat.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La Méthode TI

de ancre-de-marine-editions

Légendes de la Mythologie Nordique

de ancre-de-marine-editions

Rapt à Cherbourg

de ancre-de-marine-editions

suivant