Métamorphose du sentiment érotique

De
Publié par

Depuis l’âge de quatorze ans, Jean-Jacques Pauvert écume la littérature. Avec un regard qui évolue à mesure qu’il grandit, et toujours en avance sur son temps. 
Très vite, il découvre ce que tout le monde alors cherche à étouffer : le sentiment érotique. Une émotion en filigrane présente un peu partout mais qu’on cache si bien, à son époque, qu’il faut sans cesse creuser, creuser pour espérer la saisir. 
Devenu Jean-Jacques Pauvert Éditeur, M. Pauvert persiste et signe. Ce qui n’était avant que curiosité et interrogation de jeune homme est devenu quête, parcours de vie. Car en même temps que son regard sur l’érotisme a changé, l’érotisme lui-même a changé. Revenant aux premières traces de l’écriture, interrogeant les textes fondamentaux, évoluant avec une littérature qui se cherche, posant enfin son regard de vieil homme sur un monde qui désormais lui échappe, Jean-Jacques Pauvert met peut-être le doigt sur l’un des maux de notre siècle : la perte, ou l’évaporation, de l’érotisme en tant que sentiment.
Publié le : mercredi 13 avril 2011
Lecture(s) : 38
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709637350
Nombre de pages : 350
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Depuis l’âge de quatorze ans, Jean-Jacques Pauvert écume la littérature. Avec un regard qui évolue à mesure qu’il grandit, et toujours en avance sur son temps. 
Très vite, il découvre ce que tout le monde alors cherche à étouffer : le sentiment érotique. Une émotion en filigrane présente un peu partout mais qu’on cache si bien, à son époque, qu’il faut sans cesse creuser, creuser pour espérer la saisir. 
Devenu Jean-Jacques Pauvert Éditeur, M. Pauvert persiste et signe. Ce qui n’était avant que curiosité et interrogation de jeune homme est devenu quête, parcours de vie. Car en même temps que son regard sur l’érotisme a changé, l’érotisme lui-même a changé. Revenant aux premières traces de l’écriture, interrogeant les textes fondamentaux, évoluant avec une littérature qui se cherche, posant enfin son regard de vieil homme sur un monde qui désormais lui échappe, Jean-Jacques Pauvert met peut-être le doigt sur l’un des maux de notre siècle : la perte, ou l’évaporation, de l’érotisme en tant que sentiment.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

As-tu lu Céline ?

de ibis-rouge-editions

Quelques pas dans l'éternité

de les-editions-quebec-amerique

Marc Villemain

de le-magazine-des-livres

suivant