Métier d'homme (Le)

De
Publié par

« Je suis un anormal. On l’a dit, assez. Je l’ai senti. Les mouvements des yeux qui passent à l’examen chaque parcelle de mon être me l’apprennent : tel regard fixe le mien puis descend, là précisément où se trouve la preuve qu’il recherche : « il est handicapé ». Parcours des yeux, quête insistante du talon d’Achille, de la faiblesse. Ce que la plupart des gens perçoivent, c’est l’étrangeté des gestes, la lenteur des paroles, la démarche qui dérange. Ce qui se cache derrière, ils le méconnaissent. Spasmes, rictus, pertes d’équilibre, ils se retranchent derrière un jugement net et tranchant, sans appel : voici un débile. Difficile de changer cette première impression, douloureux de s’y voir réduit sans pouvoir s’expliquer. »A.J.
Publié le : jeudi 14 février 2013
Lecture(s) : 27
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021116755
Nombre de pages : 144
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Le métier d’homme
Du même auteur
Éloge de la faiblesse Éditions du Cerf, 1999 ; Marabout, 2011 Ouvrage couronné par l’Académie française
La Construction de soi Un usage de la philosophie Éditions du Seuil, 2006 et « Points Essais », n° 680, 2012
Le Philosophe nu Éditions du Seuil, 2010 Prix Pierre SimonÉthique et société et prix PsychologiesFnac
Petit Traité de l’abandon Pensées pour accueillir la vie telle qu’elle se propose Éditions du Seuil, 2012
Extrait de la publication
Alexandre Jollien
Le métier d’homme Suivi de « La pratique spirituelle, un autre nom pour le métier d’homme » (Entretien avec Bernard Campan)
Éditions du Seuil
isbn9782021116748 re (isbnpublication)9782020526067, 1
© Éditions du Seuil, 2002, et février 2013, pour l’édition de poche
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
À Corine, À Jean-Marc Flükiger et à Dominique Rogeaux.
Le Métier d’hommen’aurait pas vu le jour sans le soutien inconditionnel de Jean-Claude Guillebaud, André Gilloz et Pierre Carruzzo.
L’homme qui a écrit ce livre peut compter jour après jour sur des amis qui l’accompagnent dans son combat joyeux. Les lignes qui vont suivre leur doivent beau-coup. Merci donc à mes parents, à mon frère, Franck. Merci à Yvette, Marie-France et Hector Smith, Marie-Madeleine, M.-F. Clément, Étienne, Jean-Philippe, Massimo, D. Nelis, Antoine, Patrice Héritier et Nicolas de Preux. Merci aussi à Josiane et Michel qui m’ont ouvert les portes de la librairie «C’est écrit». Ainsi, en compagnie d’autres bibliophiles, j’ai affronté les mille difficultés qui transforment souvent le clavier de mon ordinateur en obstacle infranchissable.
Toute ma gratitude va enfin à tous les êtres, et ils sont nombreux, qui m’invitent avec une discrète insistance à me lancer dans la singulière aventure du métier d’homme.
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Avant-propos
«On ne naît pas homme, on le devient1
J’aimerais unir ma voix, mes interrogations à celles de l’auteur de l’Éloge de la folie, prospecter à tâtons et rendre visite – sans souci d’exhaustivité et au gré des besoins – aux philosophes qui nous ont précédés pour leur emprunter çà et là des outils. Pourquoi? L’exigence du quotidien oblige à tout mettre en œuvre pour risquer la singularité, assumer une place dans le monde, sauver sa peau. Risible projet? Folie prétentieuse? Peut-être. Ma condition me porte cependant à m’armer. Revers du sort, échecs, difficultés avec lesquelles on va bâtir une vie, tout invite à relever le défi impla-cable:on ne naît pas homme, on le devientJe suis handicapé. Démarche chaloupée, voix hésitante; jusque dans mes gestes les plus infimes, mouvements abrupts de chef d’orchestre drôle et sans rythme: voilà le portrait de l’infirme. 1. Érasme,Œuvres choisies, Le Livre de poche, 1991.
9 Extrait de la publication
l e m é t i e r d h o m m e Dans cette quête, l’expérience de la margina-lité peut ouvrir quelque porte singulière sur notre condition. Partir à la rencontre du faible pour forger un état d’esprit capable d’assumer la totalité de l’existence, telle est l’intuition fon-damentale et hasardeuse de ce périple, enjoué, souhaitons-le. Dernière précision: lorsque j’emploie le mot «homme», j’embrasse évidemment… la femme.
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.