Mosaïque africaine

De
Publié par

Quatorze portraits. Issus de toutes les régions d'Afrique, ces hommes et ces femmes viennent raconter leur quotidien. A travers leurs récits, c'est l'ensemble du continent qui révèle ses ombres et ses lumières : la famine, les migrations, le sida, le maldéveloppement, les guerres, mais aussi le formidable potentiel de ses habitants, leur volonté de vivre, leurs luttes, leurs espoirs.
Publié le : mardi 1 janvier 2008
Lecture(s) : 300
EAN13 : 9782336250779
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Mosaïque africaine

Couverture 1. Egypte, le souk du Caire - aquarelle d'Aloys Perregaux, 2004, 35 x 25 cm.
Couverture 2. Mauritanie, le grand marché d' Atar - aquarelle

d'Aloys Perregaux, 2000, 22 x 30 cm.
Aloys Perregaux a accompagné l'auteur dans plusieurs de ses voyages africains. Docteur ès lettres, peintre, il est né en 1938. Une de ses récentes publications, Aquarelles nord-africaines (Ed. Gilles Attinger, Hauterive, 2000). Un livre vient de sortir sur l'ensemble de son œuvre, Aloys Perregaux. L'espace de la couleur (Editions Vie Art Cité, Lausanne, 2003).

((;)

L'HARMATTAN,

2007

5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairiehannattan.com hannattanl@waoadoo.ft diffusion.hannattao@wanadoo.fr ISBN: 978-2-296-04715-0 EAN : 9782296047150

NICOLAS ROUSSEAU

Mosaïque africaine
Portraits

Préface de Jean Ziegler

L'HARMATTAN

- L'auteur
Né en 1951 à Versailles, professeur, Nicolas Rousseau vit et travaille actuellement près de Neuchâtel, en Suisse. Très jeune déjà, il s'intéresse à la littérature et à la philosophie, ainsi qu'à l'histoire des civilisations. Titulaire d'un doctorat ès lettres, il a étudié les idées sur le langage que développent des auteurs des Lumières tels Condillac et Diderot. Il pratique lui-même diverses formes d'écriture puisqu'il a notamment publié deux recueils de textes poétiques, D'un mot d'amour la mort (Paris, Editions Saint-Germain-des-Prés, 1990) et Ce beau désert du monde (Genève, Slatkine, 1998). Il puise une large part de son inspiration dans les divers déplacements qu'il entreprend, et qui l'ont déjà conduit à visiter plusieurs régions d'Afrique; en témoignent ses récents livres De l'Adrar au Tagant. Itinéraires mauritaniens (Paris, L'Harmattan, 2002) et Au soleil du Mali (Paris, L'Harmattan, 2006), ouvrages tous deux illustrés par le peintre suisse Aloys Perregaux. Entre-temps, cela toujours en collaboration avec le même peintre, il a encore publié un récit de voyage consacré à l'Iran, Petits tableaux persans. Je t'écris d'Iran (Paris, L'Harmattan, 2005).

A la mémoire de mon ami Jean-Pierre Boillod, qui toute sa vie s'est passionné pour l'Afrique.

Quand bien même ils portent des noms d'emprunt, la plupart des personnages décrits dans ce livre ont existé ou existent encore. Les faits qu'il évoque correspondent à la réalité, en tout cas dans les grandes lignes, voire jusque dans les plus petits détails.

La victoire des vaincus
Préface de Jean Ziegler
L'Afrique subsaharienne est la seule région du monde où la production d'aliments par tête d'habitant est en baisse constante. 200 millions d'Africains noirssoit un bon tiers de la région subsaharienne - sont en permanence gravement sous-alimentés. Des milliers, chaque mois, tentent, sur des barques et des rafiots, de traverser l'Atlantique ou la Méditerranée pour chercher refuge et survie en Europe. Des centaines, chaque mois, meurent, disparaissent dans les flots. Quasiment les trois quarts des sols au sud du Sahara sont cultivés sans apport d'engrais et de semences adéquates. Ces sols sont parmi les moins productifs, les plus pauvres de la planète. Avec un cynisme abyssal, l'Union européenne déverse sur le continent ses surplus agricoles. Les Etats industriels ont payé en 2006 à leurs paysans quelque 349 milliards de dollars, sous forme de subventions diverses à la production et à l'exportation. Résultat: à Dakar, à Bamako, à Kampala, à Yaoundé, le consommateur peut acheter (cela varie selon les saisons) des fiuits et légumes portugais, français, italiens, etc. à la moitié ou au tiers du prix des produits équivalents africains.

9

Malgré un travail quotidien effroyablement dur et accompli en famille, les paysans wolof, bambara, bashi ou djerma n'ont pas la moindre chance d'en arriver à un minimum vital décent. Or, des 53 Etats du continent africain, 37 sont des Etats presque purement agricoles. Afrique martyre - mais Afrique triomphante. Le beau livre de Nicolas Rousseau, dans une langue
limpide et élégante, dresse quatorze portraits écrits
sept hommes, sept femmes

-

- tous

attachants,

parfois

émouvants, d'habitants de l'Afrique, Onalenna, Fenûki, Moktar, Carlos, l'étonnant Cubain vivant son grand amour avec une Somalienne - d'autres encore; autant de témoins de cette vitalité africaine qui fait que les plus grandes et les plus belles cultures de la terre se trouvent aujourd'hui en Afrique.
Roger Bastide, le premier, a mis en lumière cette évidence: aujourd'hui l'Afrique est un formidable réservoir de cultures, de sens. Cette Mosaïque africaine confirme la thèse de Bastide d'une façon splendide.

La rationalité marchande ravage l'Occident. Privés d'une claire conscience de notre finitude, dépourvus d'un projet collectif intelligible, ignorants du sens de notre vie et coupés de notre histoire, nous devenons lentement des naufragés. Tels des aveugles dans la nuit, nous cherchons désespérément une épave, une coque, une rame où nous raccrocher. La lumière, 10

une aide nous viennent du Tiers monde. Dans les sociétés démunies d'Afrique soustraites à la logique de l'accumulation, la vie s'éprouve sans le support de l'argent et des biens, au contact des autres et de la nature. Les valeurs de la vie prédominent. Les objectifs de profit et de conquête sont, par la force des choses, limités. Le sens de la vie communautaire, la solidarité entre les hommes, la joie de l'instant vécu, la dignité constituent les véritables trésors de ces communautés. Aujourd'hui, nombre de sociétés africaines constituent de formidables réservoirs de significations. Les hommes au ventre creux qui, depuis des siècles, nourrissent l'Occident de leurs matières premières et de leur travail conservent au fond de leur dénuement un trésor de symboles propres à expliquer et à commander la vie.
Le magnifique témoigne. livre de Nicolas Rousseau en

Les pauvres sont l'avenir des riches. Le Tiers monde sauvera l'Occident. Pour tous les Occidentaux aliénés, privés de projets, le réservoir de valeurs des sociétés de l'hémisphère sud prend ainsi la dimension d'un salut et d'un recours. Jean ZIEGLER * * Rapporteur spécial de l'ONU pour le droit à l'alimentation; entre autres ouvrages, auteur du livre L'Empire de la honte (Ed. Livre de Poche).

11

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.