Motels

De
Publié par

Motels retrace l'histoire d'une traversée en solitaire des Etats-Unis. Chaque soir, dans un nouveau Motel, les sensations et les impressions de la journée sont retranscrites dans un carnet de route ; rencontres fortuites, découvertes, peurs, solitudes et un fort sentiment de liberté.
Publié le : mardi 1 juillet 2008
Lecture(s) : 253
EAN13 : 9782296201545
Nombre de pages : 154
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

MOTELS
Sur la route de Boston à Las VegasErrances anthropologiques
Collection dirigée par Francis de Chasse y
Des spécialistes en sciences humaines font le pari de faire connaître
un pays, une région, une culture, une ville... sous la forme littéraire
d'un récit de voyage ou de vie, réel ou fictif. Ils renouent peut-être, ce
faisant, avec ce que Lévi-Strauss, auteur d'un chef d'œuvre de ce
genre composite, appelait la tradition des voyages philosophiques du
temps des Lumières.
Déjà parus
lean-Paul BRUN, Un sociologue sur les terres du Land Art. Journal de
voyages et de recherche, 1996-2002,2004
Francis DE CHASSEY, Ombres et lumières sur le Brésil et
l'Argentine. Récit de voyage, 2004.Magdalena Jarvin
MOTELS
Sur la route de Boston à Las Vegas
Préface de Francis de Chassey
L'HARMATTAN@
L'HARMATTAN, 2008
5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.IT
harmattan I@wanadoo.fr
ISBN: 978-2-296-05932-0
EAN : 9782296059320ÀJefSOMMAIRE
Préface Il
Faux départ 15
Sur la route 17
En boucle autour de Lancaster 21
Début de nulle part 25
Quelque chose de Tennessee 29
Nashville avec BB King et des vétérans du Vietnam 33
Blues à Memphis 39
Naissance et mort de deux Kings 43
Hard times to find a sweet home in Alabama 47
« Women who behave rarely make history» 51
Le Bloody Sunday de Selma 55
Tropical storm dans le Golfe du Mexique 57
New Orleans, simply beautiful 61
Dans le Delta du Mississippi 65
À la recherche des Acadiens 69
Texas sous la pluie 73
Bandera, capitale autoproclamée des cowboys 77
Sur la trace des cowboys 81
« A land for which the stranger should not be unprepared» 85
Fort Worth & Dallas, que d'anecdotes 89
Film de Western 93
Nature et culture 97
Que de mythes. . . 99
E.T. et la Vierge 103
Les fantômes de Magdalena 107
Dans un village de montagne 109
Village hippie au Nouveau-Mexique 113
Forte sensation de liberté 117
Chez les Indiens 121
8èmeLa merveille du monde 125
Grand Canyon, drôle d'effet 129
Route 66 et arrivée à Las Vegas 133
La Surprise Du Siècle... 135
« Viva Las Vegas» 139
La fin d'une aventure, le commencement d'une autre 143
Postface 145
Lexique 149PREFACE
Votre découverte de l'Amérique (comme on dit encore à tort
pour désigner les USA), l'avez-vous déjà accomplie de visu
pour votre compte? Non pas seulement les célèbres cities
toutes en hauteur et surpeuplées de New-York, Los Angeles ou
de quelque autre de ces fameuses métropoles de là-bas. Pas
seulement donc d'un coup d'aile transatlantique ou de quelques
autres transcontinentaux! Mais en vous traînant, telle une
fourmi vue de ces hauteurs, de motel en motel, à 90 miles à
l'heure, au volant d'une « grosse américaine» de location ou
d'une compact moins buveuse d'essence, le long
d'interminables highways, à travers des paysages parfois
époustouflants, souvent terriblement répétitifs et déserts? Oui,
vous l'avez fait? Alors lisez ce livre! Vous allez revivre ces
moments. Non? Alors lisez aussi: vous allez les vivre par
procuration!
Avez-vous tracé votre parcours empruntant un peu au hasard au
dernier moment telle route plutôt que telle autre, tout en ne
cessant de viser toujours, comme les pionniers de jadis, le Sud
depuis le Nord ou plus souvent, comme ici, l'Ouest depuis
l'Est? Comme ici aussi, avez-vous fini en apothéose après des
miles et des miles de solitude et de désert dans une ville folle au
tape-à-l'œil faramineux où tous les rêves, peut-être, se
réalisent? Oui? Non? Alors lisez! Avez-vous parcouru de
longs itinéraires de ce genre avec vous seul comme compagnon
obligé de tous les instants, faisant sans doute plus de brèves
rencontres d'étape, observant davantage certainement, mais non
sans ennui comme on en vit plus ailleurs ou d'appréhension
parfois, surtout si vous êtes femme, dans cet univers quelque
peu macho de truckers et de hobos? Oui? Non? Lisez alors,
vous dis-je!
Mais je me trompe. Cette Amérique-là, du Sud profond et du
Far West, c'est aussi notre patrimoine. Avec Tintin ou Lucky
the poor lonesome cowboy, au encore Blueberry et tant d'autres
héros de BD, vous, moi, tous, avons déjà parcouru depuis
Ill'enfance ces chemins et paysages à la rencontre de personnages
originaux. Et puis à force de regarder Mad, mad, mad world,
Les raisins de la colère, Easy rider, Paris-Texas ou Dead man
et tant d'autres road movies (je cite des références à moi), nous
avons tous dans l'œil l'image de ces carrefours le long d'une
route rectiligne au milieu d'un paysage nu. S'y dressent deux ou
trois baraques au soleil, au minimum une station d'essence,
peut-être un motel ou un burger quelconque. On peut s'y arrêter
ou le traverser à grande allure, de toutes façons c'est parce
qu'on est en recherche de je ne sais quoi.
Ces images de l'Amérique profonde, peut-être vous
reviendront-elles d'autant plus facilement à l'esprit, en lisant
Magdalena Jarvin que son récit, tout en finesse et sobriété,
laisse libre de le prolonger par l'imaginaire ou le souvenir.
Chaque jour amène dans son journal son lot de silhouettes des
personnages rencontrés ou croisés, de croquis de paysages
traversés, d'allusions aux sensations et émotions ressenties.
Mais on ne s'attarde pas! De toutes façons, on n'a pas trop de
temps. Il y a dès demain d'autres routes à parcourir, d'autres
sujets à écrire. Pourquoi donc après tout, songe-t-elle du reste
une ou deux fois en bonne voyageuse, ne pas s'arrêter plus
longtemps? Et en bonne voyageuse elle reprend sa route! C'est
pourquoi si vous voulez des détails sur les hauts lieux ou les
musées qu'elle visite, les personnages illustres ou les
événements fameux des lieux traversés, consultez plutôt un
guide de voyage ou le web. Et si vous voulez tout de suite, et
non pas par lente imprégnation comme en voyage, comprendre
tout des expressions échangées avec la voyageuse, recourez au
lexique en fin de volume ou allez batifoler dans les
dictionnaires.
La collection «Errances anthropologiques» de l'Harmattan a
une double ambition. Elle voudrait regarder des contrées
étrangères avec l'œil d'un social scientist de quelque spécialité
soit-il. Magdalena Jarvin est ethnologue et sociologue de
formation. Ses observations et descriptions brèves mais précises
apparenteraient son texte à une ethnographie ou une
phénoménologie du voyage. En même temps la collection
12voudrait que les récits réels ou fictifs qu'elle publie, fuyant
toute pesanteur savante ou académique, aient quelque qualité
littéraire. Dans sa sobriété et sans prétention, celui de M. Jarvin
a, me semble-t-il, ce je ne sais quoi qui le rend tel.
Alors bonne lecture et Have a good trip !
Francis de Chassey, directeur de la collection
13Lundi 9 juillet 2007
Faux départ
Ce voyage est le résultat d'une dizaine d'années de réflexions,
envies, impressions et projections. Un soir de mars 2007,
j'avais pris un billet d'avion puis réservé une voiture. Trois
semaines avant le départ, j'avais acheté une carte des États-
Unis. Je la regardais tous les soirs, fascinée, comme si je ne
réalisais pas vraiment ce que j'étais sur le point d'entreprendre.
Le 3 juillet j'atterris à New York et prends directement un bus
pour monter à Boston chez ma sœur Linda et mon beau-frère
Marco. On passe quelques jours ensemble, à se balader en ville
et à faire des siestes sur la plage. On passe le week-end chez des
amis à Ossining, NY, une trentaine de personnes de tous âges
autour d'un BBQ géant. Retour à Boston hier en fin d'après-
midi. Mon sac n'est pas prêt, ni moi dans mon esprit. Je décide
donc de postpone* le grand départ, qui était prévu ce midi.
Cela fait plus de quatre mois que je projette ce voyage, j'en ai
rêvé, l'ai attendu avec impatience et maintenant que j'y suis
presque, je commence à mesurer son ampleur. C'est jamais
facile de s'arracher d'un environnement familier pour se lancer
dans l'inconnu. Ne serait-ce que décider de la route à prendre
demain matin pour sortir de la ville, quelles indications suivre
vers une ville pas encore définie, quel Motel trouver pour la
.Les termes en italique suivis d'un astérisque sont traduits dans un lexique à
la fin du texte
15

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.