Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Nicolas, le pacha du raz de Sein

De
0 page


Cette biographie raconte l'histoire pleine d'aventures de Nicolas Fouquet, marin pêcheur de l'île de Sein, qui toute sa vie durant refusa les injonctions d'où qu'elles viennent pour pouvoir pêcher en « homme libre ». Rejoignant les Forces Navales Françaises Libres en 1943, alors que son île est occupée par les Allemands, il restera fidèle au grand Charles malgré son esprit libertaire. Il vivra donc cette situation contradictoire, complexe, paradoxale qui le fera se distinguer parmi ses pairs.


Héros parmi tant d'autres, mais aussi pirate des temps modernes que Monfreid n'aurait pas renié, contrebandier à ses heures pour améliorer le quotidien de sa famille, mais aussi humaniste, soucieux d'équité et de justice sociales. Il fait ce que ne font pas les autres, il pêche là où ne pèchent pas les autres, notamment dans le raz de Sein où il sera le premier à s'aventurer, et longtemps le seul car, « gare à celui qui pointerait son étrave dans son sillage ! ».


Le Pacha a été le maître incontesté, redouté et redoutable du raz de Sein, son jardin privé et secret.


Jos Nicolas Fouquet, né en 1948, est un natif de l'île de Sein ; il embrasse la profession d'enseignant en éducation physique et sportive en 1972.
Il prend la direction d'un centre de formation en 1978 dont le cheval de bataille est l'insertion des jeunes en difficulté par lo pratique du sport (CFOSEP) à Angouleme. Cette expérience est la première en France.

En 2000, il reprend un cursus universitaire qui aboutit à un diplôme d'études approfondies (DEA) en sciences de l'éducation à l'université de Montpellier en 2003 tout en continuant à travailler au CFOSEP. Il termine sa carrière professionnelle en 2009 comme directeur d'un chantier d'insertion « Armada » à Angoulême. Ce chantier sortira trois « joutes nautiques » de 7,15 m de long, armées de huit rameurs, et une barque de pêche adaptée aux personnes à mobilité réduite. Il effectue en quelque sorte un retour aux sources en produisant la biographie de son père Nicolas Fouquet dit « Le Pacha du raz de Sein ».

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

LE PACHA DU RAZ DE SEIN
Nicolas, le « Pacha du raz de Sein », c’est ainsi que René, ancien footballeur professionnel au sortir de la guerre (à Caen et Le Mans), et surtout journaliste éminemment connu à Douarnenez où il officia durant toute sa carrière sous les couleurs duTélégramme de Brest, le nommait.
« Pacha » : pourquoi ce titre ?
J’ai vérifié dansLePetit Robert! Ce mot est attesté depuis 1457 ; mot emprunté au vocable turc désignant le gouverneur d’une province de l’ancien Empire ottoman ! Je poursuis la lecture, car cela ne convient pas ! Plus loin : « mener une vie fastueuse et nonchalante ». Cela me convient encore moins ! Enfin je trouve quelque chose de plus approprié à la personne que je vous invite à découvrir : « commandant d’un navire de guerre » ! Mais à vrai dire le navire de guerre ne me convient pas non plus car Nicolas, s’il a comme tant d’autres navigué lors du dernier conflit mondial sur des navires de guerre (Typhon,Amphitriteou bien d’autres), a toujours eu une dent contre la « Royale » : trop d’officiers, trop de règles de vie, trop de militaires ! La seule définition que je retiendrai donc est celle de commandant d’un navire (de pêche), mais j’ajouterai aussi un soupçon de « gouverneur de province », quand enl’occurrence, cette province s’appelle le « raz de Sein », cette
7
province marine située ente l’île de Sein et la pointe du Raz (de Sein) du même nom, son jardin en quelque sorte ! Mais pour l’attribut de gouverneur, je préfère revenir aux sources de ce mot et j’opte pour (je ne suis pas ob-jectif !) le mot latingubernaculumsignifiant « aviron » et par extension « gouvernail » : ainsi nous voilà immergés dans son domaine ! La godille, en effet, au-delà d’une technique souvent efficace quand on est seul ou quand on manque d’espace lors de manœuvres délicates, s’avère la meilleure stratégie pour arriver à bon port. (Et nous verrons qu’il fut toute sa vie durant, un fin stratège !) Sur la façon de sortir de situations complexes, je ferai référence à Yves Barel : « De telles stratégies font penser à la godille. Et de fait, le double-bind (double contrainte) est un peu au compromis, ce que la godille est à la nage à deux 1 rames. » Entrons donc dans la complexité du personnage, plein de contradictions, baladé entre différenciation des autres et ressemblance aux autres. On ne peut aborder cette description du « Pacha » sans 2 accepter cette complexité au sens strict du terme . En effet, si nous abordons le personnage sous l’angle de la complexité, nous pourrons comprendre l’identité multiple, identité à géométrie variable qui permet d’accéder à l’histoire du Pacha.
1 - Y. Barel,Le Paradoxe et le Système,p. 164-165.Grenoble, PUG, 1979, 2 - Complexe – tissu – entrelacs – interpénétration...
8
Ainsi donc Nicolas voit le jour le 17 décembre 1919 sur le « caillou », c’est comme cela que nous appelons aujourd’hui cette île si proche du Raz qui porte son nom, Sein, dans une petite maison de pêcheur. Il est le deuxième d’une famille de quatre enfants. De son enfance, je ne connais pas grand-chose sinon qu’à l’âge de 12 ou 13 ans, il reçoit un coup de manche à balai de la part du « bon père » qui faisait office de maître d’école. Je pense que cette agression sera le déclencheur de toute sa ligne de vie. La haine de l’école privée catholique et apostolique. Il ne remettra plus les pieds à l’école. C’est fini ! Il bascule donc très jeune (mais c’était le lot de beaucoup de ses congénères) dans la vie adulte de marin pêcheur : embarquement immédiat pour la pêche !
9