Nul n'est censé ignorer la loi

De
Publié par

Revue de presse quotidienne : « Drame au terminal de Roissy, un d’instruction est saisi » ; « Justice en échec, au procès Outreau » ; « Mariage Gay, les poursuites du Parquet contre Noël Mamère » ; « Jacques Vergès désigné pour défendre Saddam Hussein ». Certes, tout cela ne date pas d’aujourd’hui, le rapport de forces – arma cedent togae – remonte à la nuit des temps.Mais aujourd’hui triomphe le reality show calibré pour l’écran de télévision… Quoi de mieux qu’un procès en raccourci à la TV (unité de temps, unité de lieu, unité d’action et intensité dramatique) où se mêlent la mort, l’argent, le sexe, la puissance déchue, la vengeance, et le risque d’erreur judiciaire ?C’est un fait, les juges ont pris le pouvoir. A chaque nom évoqué (Eva Joly, Laurence Vichnievsky, Renaud Van Ruymbecke, Philippe Courroye, c’est le frisson de la justice qui passe. Un sentiment rassurant mais excessif qui se propage comme une fièvre : au travail, au sport, à l’école, à l’église, à l’hôpital enfin, et pourquoi pas chez soi, face à ses enfants. Le est désormais partout.Mais finalement, qui sait de quoi il parle ? Qu’est-ce que le droit pénal ? Qu’est-ce qu’un juge d’instruction et comment se déroule la procédure du flagrant délit jusqu’à la Cour d’Assises ? Comment juge t-on un crime de sang, un délit de col blanc ? Y aura-t-il un jour une juridiction pénale internationale ? A partir de souvenirs très présents d’avocat, Pierre-Olivier Sur a composé dix nouvelles, dix histoires, qui illustrent admirablement les grandes lignes du Code pénal. Les articles du code, énoncés dans leur sécheresse et leur beauté implacable, en deviennent lumineux.
Publié le : mercredi 17 novembre 2004
Lecture(s) : 210
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709632898
Nombre de pages : 200
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Revue de presse quotidienne : « Drame au terminal de Roissy, un d’instruction est saisi » ; « Justice en échec, au procès Outreau » ; « Mariage Gay, les poursuites du Parquet contre Noël Mamère » ; « Jacques Vergès désigné pour défendre Saddam Hussein ». Certes, tout cela ne date pas d’aujourd’hui, le rapport de forces – arma cedent togae – remonte à la nuit des temps.Mais aujourd’hui triomphe le reality show calibré pour l’écran de télévision… Quoi de mieux qu’un procès en raccourci à la TV (unité de temps, unité de lieu, unité d’action et intensité dramatique) où se mêlent la mort, l’argent, le sexe, la puissance déchue, la vengeance, et le risque d’erreur judiciaire ?C’est un fait, les juges ont pris le pouvoir. A chaque nom évoqué (Eva Joly, Laurence Vichnievsky, Renaud Van Ruymbecke, Philippe Courroye, c’est le frisson de la justice qui passe. Un sentiment rassurant mais excessif qui se propage comme une fièvre : au travail, au sport, à l’école, à l’église, à l’hôpital enfin, et pourquoi pas chez soi, face à ses enfants. Le est désormais partout.Mais finalement, qui sait de quoi il parle ? Qu’est-ce que le droit pénal ? Qu’est-ce qu’un juge d’instruction et comment se déroule la procédure du flagrant délit jusqu’à la Cour d’Assises ? Comment juge t-on un crime de sang, un délit de col blanc ? Y aura-t-il un jour une juridiction pénale internationale ? A partir de souvenirs très présents d’avocat, Pierre-Olivier Sur a composé dix nouvelles, dix histoires, qui illustrent admirablement les grandes lignes du Code pénal. Les articles du code, énoncés dans leur sécheresse et leur beauté implacable, en deviennent lumineux.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant