Pétrus Borel

De
Publié par

Auteur : Jean-Luc Steinmetz, poète, essayiste, est professeur à l'Université de Nantes. Auteur de recueils publiés aux éditions du Castor Astral, il est aussi connu pour ses essais publiés chez José Corti, sa biographie de Rimbaud couronnée par l'Académie française, ses éditions critiques de Lautréamont, Nerval, Nodier et Rimbaud. Sa biographie de Mallarmé, publiée chez Fayard en 1998, (Prix Castex de l'Institut de France ; Prix H. Mondor de l'Académie française) a été réimprimée. Livre : Jean-Luc Steinmetz nous fait découvrir Pétrus Borel, dit le Lycanthrope, qui fit partie du Petit Cénacle et de la camaraderie du Bousingo (des émeutiers républicains romantiques) aux côtés de Th. Gautier, Nerval, O'Neddy et beaucoup d'autres. L'auteur notamment de Madame Putiphar et de Champavert. Contes immoraux se lia à tous les grands romantiques, avant de se retirer en Algérie et de mourir dans l'oubli. Cette « étoile filante littéraire » a su retenir l'attention des plus grands : Baudelaire, Flaubert, Tzara, Breton, Eluard et Aragon.
Publié le : vendredi 10 mai 2002
Lecture(s) : 75
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213665160
Nombre de pages : 440
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Auteur : Jean-Luc Steinmetz, poète, essayiste, est professeur à l'Université de Nantes. Auteur de recueils publiés aux éditions du Castor Astral, il est aussi connu pour ses essais publiés chez José Corti, sa biographie de Rimbaud couronnée par l'Académie française, ses éditions critiques de Lautréamont, Nerval, Nodier et Rimbaud. Sa biographie de Mallarmé, publiée chez Fayard en 1998, (Prix Castex de l'Institut de France ; Prix H. Mondor de l'Académie française) a été réimprimée. Livre : Jean-Luc Steinmetz nous fait découvrir Pétrus Borel, dit le Lycanthrope, qui fit partie du Petit Cénacle et de la camaraderie du Bousingo (des émeutiers républicains romantiques) aux côtés de Th. Gautier, Nerval, O'Neddy et beaucoup d'autres. L'auteur notamment de Madame Putiphar et de Champavert. Contes immoraux se lia à tous les grands romantiques, avant de se retirer en Algérie et de mourir dans l'oubli. Cette « étoile filante littéraire » a su retenir l'attention des plus grands : Baudelaire, Flaubert, Tzara, Breton, Eluard et Aragon.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.