Plus sage est le vent

De
Publié par

Si agnostique que je sois, j’ai la faiblesse de croire à la valeur éminente du christianisme, en tant qu’il est religion de la victime. Mais, si l’Eglise catholique me fascine, par sa durée et surtout par sa productivité, je me sens incapable d’adhérer à ses dogmes – l’eucharistie, la virginité de la Mère de Dieu me paraissent des preuves de la psychanalyse (qui d’ailleurs en a besoin). C’est pourquoi, avec une insolence qui s’interpose, et quitte à surprendre le lecteur dans sa naïveté paisible, j’invite la sexualité à faire l’irruption incongrue qui répond à sa propre essence. A l’égard aussi de cette déesse inexorable qui contraint les pauvres humains à osciller de l’ascétisme à la pornographie, j’adopte le ton du sceptique, convaincu que « plus sage est le vent », comme a dit Montaigne, et que « salubre est le vent », comme a ajouté Rimbaud… F.-G. M.
Publié le : mercredi 7 novembre 2007
Lecture(s) : 21
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246726494
Nombre de pages : 240
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Si agnostique que je sois, j’ai la faiblesse de croire à la valeur éminente du christianisme, en tant qu’il est religion de la victime. Mais, si l’Eglise catholique me fascine, par sa durée et surtout par sa productivité, je me sens incapable d’adhérer à ses dogmes – l’eucharistie, la virginité de la Mère de Dieu me paraissent des preuves de la psychanalyse (qui d’ailleurs en a besoin). C’est pourquoi, avec une insolence qui s’interpose, et quitte à surprendre le lecteur dans sa naïveté paisible, j’invite la sexualité à faire l’irruption incongrue qui répond à sa propre essence. A l’égard aussi de cette déesse inexorable qui contraint les pauvres humains à osciller de l’ascétisme à la pornographie, j’adopte le ton du sceptique, convaincu que « plus sage est le vent », comme a dit Montaigne, et que « salubre est le vent », comme a ajouté Rimbaud… F.-G. M.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.