Pour le Tchad

De
Publié par

Ce livre porte un jugement sans complaisance sur certains événements de la révolution tchadienne. L'auteur, actuellement chef de canton de Médéléa (Kanem), et coordinateur adjoint des autorités traditionnelles du Tchad, ancien membre du Front de Libération Nationale, a été ministre, conseiller chargé de mission à la présidence, ambassadeur au Soudan, puis promu général de brigade en 2006. Il dévoile ici des informations historiques inédites et des secrets qui éclairent les zones obscures de cette période dite "de révolution".
Publié le : vendredi 1 mai 2015
Lecture(s) : 32
EAN13 : 9782336380957
Nombre de pages : 191
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Moussa M Y
Pour le Tchad Récit au cœur de la révolution
Pour le Tchad
Moussa MEDELLAYOUSSOUF
Pour le Tchad
Récit au cœur de la révolution Préface de Hassan Mahamat Abbas
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03025-8 EAN : 9782343030258
DÉDICACE
Aux martyrs de la révolution tchadienne, qui ont marqué le chemin de la liberté par leur sang ; Aux générations tchadiennes, actuelles et futures…pour qu’elles tirent les leçons du passé ; Aux amis et frères qui ont été fidèles à la cause de la révolution tchadienne ; A tous ceux qui militent pour la liberté et l’indépendance du Tchad. Moussa Medella Youssouf
REMERCIEMENTS
C’est depuis 1985 que les balbutiements de ce livre ont commencé. Aujourd’hui, il est entre vos mains grâce au concours de M. Hassan Mahamat Abbas, aux encoura-gements de Messieurs Abdelkhader Yacine et Mahamat Saleh Kherassid. A la contribution active du Centre Al-Mouna et ses responsables sans lesquels cet ouvrage n’aurait certainement pas vu le jour. En particulier sa directrice, Sœur Géraldine Alezeau, son président du conseil d’administration Dr Mahamat Saleh Yacoub qui a relu et corrigé le manuscrit ; Issa Mahamat Tomoullé et Djimlem Augustin Ngaramadji qui ont, eux aussi, apporté des corrections ; Ghazali Mahamat Idriss pour avoir traduit une partie du texte et enfin Djerané Charlot et Alain Djimassal pour la saisie et la mise en page. Je n’oublie pas également mon épouse Achta Mahamat Ali qui a toujours été à mes côtés, y compris dans les moments difficiles, mes enfants Mahamat Medella, Seïd Medella, Ali Medella et Adam Medella, qui m’ont fait des remarques pertinentes et à tous ceux et toutes celles qui m’ont aidé financièrement, matériellement et moralement à arriver au bout de ce dur labeur. Qu’Allah le Tout Puissant les comble de ses bienfaits.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.