Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 28,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Quand les appelés d'Algérie s'éveillent

De
400 pages
La guerre d'Algérie est le dernier conflit dans lequel l'Etat français a engagé des appelés du Contingent. Parmi eux, 4 jeunes, rentrés furieux, tourmentés, en proie au chagrin, se sont tus pendant 40 ans avant d'écrire leur récit. Ces récits présentés un à un puis croisés donnent à voir des pans singuliers et parfois méconnus de ce conflit. Les commentaires recueillis auprès de leurs auteurs permettent de comprendre la longue période de silence puis le processus de résilience généré par l'écriture.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Corinne Chaput-Le Bars
QUAND LES APPELÉS D’ALGÉRIE S’ÉVEILLENT
Denis, Philippe, Paul et les autre
Préface du professeur Louis Crocq
Quand les appelés d’Algérie s’éveillent Denis, Philippe, Paul et les autres…
Histoire de Vie et Formation Collection dirigée par Gaston Pineau avec la collaboration de Pierre Dominicé (Un. de Genève), Martine Lani-Bayle (Un.de Nantes), José Gonzalez Monteagudo (Un.de Séville), Catherine Schmutz-Brun (Un.de Fribourg), André Vidricaire (Un. du Québec à Montréal), Guy de Villers (Un. de Louvain-la-Neuve). Cette collection vise à construire une nouvelle anthropologie de la formation, en s'ouvrant aux productions qui cherchent à articuler "histoire de vie" et "formation". Elle comporte deux volets correspondant aux deux versants, diurne et nocturne, du trajet anthropologique. Le voletFormationaux chercheurs sur la formation s'ouvre s'inspirant des nouvelles anthropologiespour comprendrel'inédit des histoires de vie. Le voletHistoire de vie, plus narratif, reflète l'expression directe des acteurs sociaux aux prises avec la vie courante à mettre en forme et en sens. Dernières parutions Jean TIRELLI,Journal d’une vieille dame en maison de retraite(nouvelle édition), 2013. Nelly LESELBAUM,Soleils d’Algérie. Je n’en suis pas encore revenue !, 2013.Philippe MENAUT,Cultive ton jardin, p’tit bigleux ! Du détour autobiographique d’un handicapé de la vue à une écologie de l’existence, 2013. Fatiha MAAZOUZ,Une femme maghrébine en quête de liberté, 2013. Djoudi ATTOUMI,Les appelés du contingent, ces soldats qui ont dit non à la guerre. Une face cachée de l’armée coloniale française pendant la guerre d’Algérie, 2012 Association des 4ACG,Guerre d’Algérie, Guerre d’indépendance. Paroles d’humanité, 2012. Anne MONEYRON,Temps de vie et transhumance. Carnets de voyage d’une Amazone 2004-2011, 2012. Maurice MAURIN,Vivre la fraternité au cœur du monde, 2012.Jacqueline DEWERDT-OGIL,Pas tout facile la vie, 2012. PETIT C., BOSSHARDT M.,Itinéraire d’une bibliothécaire, 2012.
Corinne CHAPUT-LE BARS  Quand les appelés d’Algérie s’éveillent Denis, Philippe, Paul et les autres… Préface du professeur Louis Crocq
Du même auteur Traumatismes de guerre. Du raccommodement par l’écriture, L’Harmattan, 2014. Illustration de couverture © Frédéric Joos© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02116-4 EAN : 9782343021164
Sommaire Préface du Professeur Louis Crocq.........................................9 Introduction ...........................................................................21Partie I : Histoires sans paroles.............................................25 Chapitre 1Philippe...............................................................................27 Chapitre 2Paul......................................................................................69 Chapitre 3Jean....................................................................................125 Chapitre 4Denis.................................................................................191 Partie II : Histoires aux cent paroles....................................221 Chapitre 5Les figures du discours............................................... 223 Chapitre 6L’usage des pronoms personnels............................. 235 Chapitre 7L’usage du présent dans un récit rétrospectif..... 249 Chapitre 8De divers artifices littéraires...................................... 263 Partie III : Paroles d’Histoire ..............................................275 Chapitre 9Au commencement… n’était pas le verbe............ 277 Chapitre 10Une volonté engourdie qui cède aux sirènes de l’écriture.............................................................................................. 291 Chapitre 11Des narrateurs porteurs de savoirs5....30.................... Chapitre 12Des narrateurs sortis grandis des épreuves.........327 Chapitre 13Des narrateurs restés en souffrance...................... 349 Chapitre 14Des narrateurs qui perçoivent eux-mêmes les limites.................................................................................................. 361 Conclusion :la velléité et le raccommodement.....................367Sources .................................................................................385Table des matières...............................................................391
Préface du Professeur Louis Crocq A tous ceux qui ont été traumatisés par la violence de la guerre, Pour l’avoir subie,  Pouren avoir étéles témoins impuissants, Ou pour avoir dû l’exercer contre les convictions de leur conscience. Le livre de Corinne Chaput-Le Bars est passionné et passion-nant. Elle a collecté quatre manuscrits d’anciens appelés – dont celui de son propre père – qui ont participé à la guerre d’Algérie comme appelés du Contingent et, revenus bouleversés, sont restés silencieux quarante ans ou plus avant de se décider à se libérer de leur fardeau par l’écriture rétrospective de leur expérience de là-bas. Dans une première partie, Corinne Chaput-Le Bars a choisi de larges extraits de ces souvenirs-confessions et nous les présente assortis de sous-titres qui, inspirés par son propre «filtre de per-ception »,proposent des bribes de sens à ces «histoires sans pa-role ». Puis, dans une deuxième partie, elle a procédé à une analyse syntaxique de ces proses, discernant les diverses figures de style et les multiples procédés grammaticaux (« histoire aux cent paroles ») qui donnent forme, vie et présence à ces témoignages ressuscités de l’ombre. Et enfin, dans une troisième partie, rapportant et commentant les entretiens qu’elle a menés avec chacun de ces quatre anciens soldats «restés en souffrance», elle les a amenés à se libérer de leur traumatisme et de leur amertume par l’énonciation spontanée jaillie de ces dialogues (« paroles d’histoire »). er La guerre d’Algérie a commencé le 1novembre 1954 par l’assassinat sur une route des Aurès de l’instituteur Monnerot venu de métropole – jeune marié – avec son épouse, elle aussi institu-trice, réaliser leur rêve de dispenser leur enseignement aux enfants algériens. Et elle s’est achevée sept ans et cinq mois plus tard le 22 mars 1962 avec la signature des accords d’Evian, entre le gouver-nement français et le FLN (Front de Libération Nationale) algé-rien, reconnaissant l’indépendance de l’Algérie.
9