//img.uscri.be/pth/e88638589560830ba5bb64553220fe81f48f782e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,38 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Raconte la vie heureuse...

De
121 pages
Ce récit émouvant relate, avec les yeux d'une enfant, l'histoire d'une famille en Ukraine à l'époque de la Grande Famine -Holodomor - organisée par le pouvoir soviétique de 1932-1933. La simplicité de narration de la vie de cette famille ordinaire lui confère la force de l'universalité, rendant ce témoignage représentatif du calvaire de centaines de milliers d'autres familles dans cette page tragique de l'histoire.
Voir plus Voir moins

Raconte la vie heureuse...
SouvenirJ d'une Jurvivante

de la Grandel-'àmine

en Ukraine

PRÉSENCE

UKRAINIENNE

J :Ukraine, aussi "aste et peuplée que la France, héritière d'une longue histoire intimement liée it celle du reste de l'Europe et d'une culture riche ct di\TrSe, demeure une inconnue pour le public occidental, longtemps habitué à ne la considérer que comme une partie d'un ensemble russe puis soviétiquc. ridèle it la vocation des éditions L'lIarmattan, la collection PréJl'llce L'kraillie/llte se propose de faire décOlI\'fir les multiples facettes de cc pays à travers une documentation de qualité, comprenant aussi bien des études orif,>1nalcs que des traductions et des rééditions de textes fondamentaux oubliés ou introU\'ablcs sur l'Ckraine.

Titres de la collection:
larosla\ I.FBI,:t)Y'\:SKY, Le Prince Igor, 20CH, 2002,

Guillaunle LI,: \'.\SSH,,'R DI,: BI':,\l']>!.\". Description d'Ukranie, I~l'l,dition du texte de 1661 ; illtroduction l't note" de Iaro"LI\' I.ebed\'llsh.

\ll'Iwla RI. \IHCI rCH' K. De la « Petite-Russie» à l'Ukraine. 2003. Prl,ïacc d',\lain BesancolI, de l'Institut; rraduit de l'ukrainien par Iryna Dmyrrychyn et lan",la\' Lehed,'nsk,', Roxolana \IYK II. \'II.YI<, Grammaire l'ukrainien par larosLl\' I,eb('d",,,,ky, Irma D\I\'TRYUIY0.. Louis Xv. 2006, Grégoire pratique de l'ukrainien. 200,1, Traduit de

Or!Jk,

un Cosaque

ukrainien

au service de

Irl1la D\IYTR\'UIY1\J. L'Ukraine Sdecrion de textes, l'dition bilingue,
Prosper raro,;!a\' \!(.:RI :\\(.T, Bogdan Chmielnicki,

vue par

les écrivains

ukrainiens,

2006,

200-:- (bc--simill'

de l'ÙIition 2008,

de 18(5).

LI ,:BI ':UY1\JSKY,

Ukraine,

une histoire

en questions, du classique \,O\,tcbok;

Maroussia, 200'), l'ac-simill, de l'l,ditioll originale texte inl,dit de l'<euITe ell français de \!arko 1)111\"1n'ch\'ll.

de P. J Stahl, introductioll

d'In'na

a\'l'C

le

\ictor G IÙ,:S, L'I/iade par I.ubmnir I !osejko,

Zaporogue (scl'nario), 200') ; traduit de l'ukrainien et pn'Jacl'

lal'osLn' J.I,:BI:I)Y"SI<Y. Scythes, imlloplJolIC... le...Slat'I'J, 2009. ."JlI'

Sarmates

et Slaves,

l'illj1J1f11i'<' (lIItien.f lIoN/ml".'de.i'

PRÉSENCE

Il

UKRAINIENNE

Collection dirigée par Iaroslav Lebedynsky et Iryna Dmytrychyn Série « Grands Témoignages»

A0.:.\ST.-\SSL\ LYSSY\'FTS

Raconte la vie heureuse...
Souvenirs d'une survivante en Ukraine de la Grande Famine

Traduit de l'ukrainien par Iryna Dmytrychyn

Préface de Jean-Louis Panné Postface de Ivlykola Riabtchouk

L'H,\R:\IXr'r'j\N

@ L'HARMATIAN, 2009 5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris http://www.librairicharmattan.com diffusion.harmattan@wanad()o.fr harmattan l@wanadoo.fr TSHN : 978-2-296-10738-0 E:\N : 9782296107380

J_c 22 août 19.39, Adolf Hitler, au cours d'une Bergh!!" oÙ les chefs des forces armées com'oclués, les exhorta en des allemandes sans

réunion

au

m-aient été eqUlvoclue : 1» après aVOIr encore

tennes

« Ferme? vos cecurs à la pitié. Agisse? brutalement. Selon en>que aujourd'hui une source indirecte, «Après il auraIt tout ajouté,

Gengis

Khan:

cIU! parle

de l'anéantissement

des ,\rméniens,2»

Que le dictateur

ait explicité son appel à la brutalité cluclques de la Seconde Guerre mondiale
-

jours avant le déclenchement à la fa,-cUf de la signature rem'oie mondiale,

du pacte sO\-iéto-nazi pendant

du 2.3 août Guerre

à l'alliance germano-turque

la Première

sui,-ie de l'accueil des responsables

turcs du génocide

à Berlin, dont le principal concouru

acteur Talaat Pacha. Tout cela a,-ait une « affaire» connue des

à faire du drame arménien des responsables

élites allemandes, en général.

politiclues et des ;\llemands

I Ian Kershaw, Hitler, Il, Flammarion, p. 324 et suiv. Peter Balakian, Le Tigre en flammes. Le génocide arménien réponse de l'Amérique et de l'Occident, Phébus, 2005, p. 189-190.
2

et la

7

.\lors qu'Hitler moyens sonnalt

et ses séides n'ayaient de la «Solution explicite

pas encore arrêté ni les finale », cette phrase pour les populations

ni les modalités comme une

menace

juives et sl~nTs d'Europe, du 30 janyier 1939:

réitérant

celle de son fameux discours prophète: si la

«Je veux être à nouyeau

juiverie financière

internationale,

I... J, devait palTenir dans une guerre

à plonger il en la

une fois de plus les nations résulterait victoire
,

mondiale,

non pas la bolche\"Ïsation

de la terre,

et donc

de la jui,-crie, mais l'anéantissement
. .' »
i

de la race juive en

1'_urope. Entre d'Europe,

le génocide

arménien

et la destruction

des Juifs

un lien apparaît comme é,-idcnt. Dans des conditions un poU\~oir totalitaire jusqu'au érige le massacre en système utilisent les
au

différentes,

de gouyernement couramment
é,'énements

génocide. sans
des

Les historiens confondre

ce
mais,

rapprochen1ent,
dans l'histoire

deux

génocides

xx" siècle

teUe qu'elle est em'isagée, contribué bureaucrates à former

un maillon ma11Clue. Ce maiUon qui a et technicluement du génocide les

idéologiquement allemands

et les exécutants la nécessité

des Juifs, du

qui leur a enseigné

du secret dans la réalisation

3 Ian Kershaw, Hitler, Il, op. cit.. p. 252.

8

cnme

et le retournement

des responsabilités, et le Kouban, a connu dont

c'est la Grande en 1932-1933.

Famine clue subirent l'Ukraine Pourtant considérable depuis des cette dans famine

un

retentlssement est tourné l'OJ/en. J,a

une ..:\lIemagne yoire entre des

le regard ,-ers de

déœnnies, diplomatique

siècles,

complicité Guerre:

les perdants sm-iétique

la Grande Rapallo par les

l'Allemagne

et la Russie jusclu'en

depuis

(1922), les liens entretenus militaires allemands leur offrant guerre l'intérêt allemand facteurs totalitaires destruction contemplent

1932, au moins,

a\'Cc l'armée Rouge4 - le régime soyiéticlue de mettre au point leur méthode des chars et de l'ayiation et nationalisme », et d'autres de -,

la possibilité

moderne

dans le domaine profond

idéologique d'où encore, sortit

entre bolche,-isme

le « national-bolcheYisme la porosité porté

ont permis

entre les deux régimes à cette entreprise régimes de se

et fan>risé

l'intérêt

de la pa~-sannene pour se dénoncer

ukrainienne.

Ces

mais, par là aUSSl, se copler, On se solt\"ient de ce que met en scene la

parce (IU'ils ont les mêmes \.,.assili C;rossman

ennemis.

suggere

lorsqu'il bolcheYik

confrontation

entre un neux

et un SS, a,-ant d'aller

4

Georges

Castellan, « Reichwehr et Armée Rouge, 1920-1939 », Les
de /933 à /939, Armand Colin, 1954,

Re/aliol1s germal1o-soviéliques pp.137-260.

9

encore plus loin dans le rapprochement champ de recherche

dans TOll!jJaJJe.C'est un

encore peu exploré. . . sur les

Cet intérêt mutuel ne pouyait rester sans conséquence conceptions démographiclue ccune national-socialistes » que les dirigeants On sait qu'aprt:s réelle en matière de

« réw)lution mettre en

na7:is entendaient les pactes

en Europe.

du 23 août et des organes de

28 septembre, policc : ~KYD deux partenaires

une bien

collaboration

et Gestapo,

fut mise en place pour assurer aux de la 7:one de contact les exemples. société, en en

un contrÔle satisfaisant On pourrait l'idée de

et de leurs populationso. CÔté retranchant la réalisation Dzerjinski, soyiétique, brutalement de

multiplier la

modeler

les éléments

considérés est

comme gênant ancienne. Feliks dès aoÙt

la société

nouyelle, de la Tcheka,

le futur patron

enyisage,

1917, de procéder couches rejoignent sociales dans

à la modification par leur

des rapports Les

de force entre se du

l'extermination!'. conception de

totalitarismes

la toUte-puissancc

Le Monde, 26 septembre 1984 : « En ] 939, en marge du pacte germanosoviétique. La Gestapo et le NKYD soviétique avaient décidé de collaborer étroitement. »
:i

6 Nicolas Werth, Livre noir du communisme,

R. Laffont, 1997, p. 87.

10

poun>1r face à la société. emploient

Nombre

d'historiens,

à ce propos,

la formule glaçante « d'ingénierie soviétique

sociale ». est frappée par la

En 1925, alors que l'l'nion crise, Staline envisagea froidement

de réaliser 1'« accumulation et, devant les devant la

socialiste prirniti,~e » aux dépens de la paysannerie délégués du Xy' Congrès, ne recula nullement

perspecti,~e d'une « fan1.Ïne artificiellement A_ujourd'hui, cas de l'l'kraine, populations l'historien )Jicolas \\/erth

organisée ». admet que, dans le de détruire
-

il faut considérer

cette n)lonté

des ce

en raison de motifs politiclues et idéologiques du génocide
-

qui est la marque dirigeants 1932,

pour

ce qu'elle

est. « J _es

s(wiéticlues ont délibérément d'aggrayer la famine

décidé, à partir de l'été
(lut c0111mençalt,

de

l'instrumentaliser, la paysannerie

de l'amplifier ukrainienne,

intentionnellement comme

pour punir et le au et

considérée perçu comme d'un

le résern)ir menace centralisé

,-ivier d'un nationalisme projet de construction

la principale

L~tat soviétique

dictatorial

», a-t-il écrit réccmment~. encore du temps pour clue la Grande pénètre les

Il faudra sans doute famine entre pleinement

dans l'histoire

européenne,

7

Nicolas

Werth, « Quand l'URSS
20 décembre

plonge de la collectivisation
2008-2 janvier 2009.

dans la

famine

», Marianne,

11

consclences, pleinement, Juifs.

clu'elle

sOlt pnse

en

considération

et étudiée et des

en liaison avec les génocides

des Arméniens

C'est la rmson une l1TIportance

pour

!acluelle le moindre Il est nous,

témoignage
un

revêt

particulière. palTenu

COlTIlne

lnessagc

miraculeusement

jusqu'à toujours

en dépit

du secret

imposé ou de la négation la signification

active, pour nous éclairer sur l'humanité entière. n'ont pas

d'un drame qui concerne les précautions

1\Ialgré toutes

prises,

les nazis

réussi à effacer les traces et les prem-es n'était possible clu'à condition

de leur Crime - cela Il en est de clui ont

clu'ils triomphent.

même en ce clui concerne pu user d'un pendant

les c()mmunistes prolongé, d'années. pu réussir

soviéticlues d'une Cnîce

enfermement des dizaines

propagande à ce temps leur

contmue

indéfiniment ignoble crime. La
VOiX

leur, ils auraient

à faire oublier

d'Anastassia

J .ysS}Tets,

parnu

d'autres,

est des

aujourd'hui archives d'oubli

accompagnée commencé

par

le mncail

d'exhumation

par les historiens, Dans sa simplicité,

ce qui ruine le projet il dit l'authentique et

des assassins.

l'incontestable: discours garantissent

voilà ce (ju'il adÙnt. ce sont les détails

Elle n'y ajoute de son récit

pas de cllU en

politiclue,

la ,"alcur et l'authenticité.

C'est un récit (jui décrit

12