Scènes de crime

De
Publié par

« Ma vocation pour la police technique et scientifique est née il y a plus de vingt ans, au cours d’une banale intervention sur un cambriolage. Parmi les gendarmes dépêchés dans cette maison bourgeoise, un technicien en identification criminelle procédait à la révélation d’empreintes sur une boîte de gâteaux du Pays de Retz. Intéressé, je l’ai observé à l’œuvre, trouvant extraordinaire que l’on puisse, avec un pinceau et une poudre organique, faire apparaître des dessins digitaux invisibles à l’œil nu. Immédiatement j’ai su que c’était cet aspect de l’enquête, cœur même du travail de police, que je voulais maîtriser. Mon épouse vous dirait que la plupart de mes repères sont liés à la nourriture, je la laisse dire, mais cette boîte de gâteaux est bien le point de départ de ma passion pour ce sujet. »

Depuis une vingtaine d’années donc, le lieutenant Lezeau et son équipe traquent le détail, l’indice anodin qui vont lui permettre de remonter le fil d’un dossier criminel, qu’il s’agisse d’un brin de lavande dénotant particulièrement dans un paysage breton ou d’une pomme provenant d’un verger des bords de la Seine, retrouvée sous un cadavre en Région parisienne. Ce volume nous propose d’aborder l’histoire de la police technique et scientifique en France à travers une quinzaine de récits, d’expériences vécues où l’on prend la mesure du rôle de la science bien sûr, et du progrès scientifique mais également de l’aspect humain, de l’instinct et du sens de l’observation.

Publié le : mercredi 2 avril 2008
Lecture(s) : 75
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709632652
Nombre de pages : 250
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
« Ma vocation pour la police technique et scientifique est née il y a plus de vingt ans, au cours d’une banale intervention sur un cambriolage. Parmi les gendarmes dépêchés dans cette maison bourgeoise, un technicien en identification criminelle procédait à la révélation d’empreintes sur une boîte de gâteaux du Pays de Retz. Intéressé, je l’ai observé à l’œuvre, trouvant extraordinaire que l’on puisse, avec un pinceau et une poudre organique, faire apparaître des dessins digitaux invisibles à l’œil nu. Immédiatement j’ai su que c’était cet aspect de l’enquête, cœur même du travail de police, que je voulais maîtriser. Mon épouse vous dirait que la plupart de mes repères sont liés à la nourriture, je la laisse dire, mais cette boîte de gâteaux est bien le point de départ de ma passion pour ce sujet. »

Depuis une vingtaine d’années donc, le lieutenant Lezeau et son équipe traquent le détail, l’indice anodin qui vont lui permettre de remonter le fil d’un dossier criminel, qu’il s’agisse d’un brin de lavande dénotant particulièrement dans un paysage breton ou d’une pomme provenant d’un verger des bords de la Seine, retrouvée sous un cadavre en Région parisienne. Ce volume nous propose d’aborder l’histoire de la police technique et scientifique en France à travers une quinzaine de récits, d’expériences vécues où l’on prend la mesure du rôle de la science bien sûr, et du progrès scientifique mais également de l’aspect humain, de l’instinct et du sens de l’observation.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Braqueur

de fayard-mazarine

suivant