Silence on tue

De
Publié par

Un gouvernement prend son peuple en otage, l'affame, inonde le monde de photos terribles et réclame de l'argent. L'opinion publique mondiale a réagi immédiatement, avec générosité, bravo ! Mais aussi avec aveuglement. André Glucksmann et Thierry Wolton révèlent les dessous de la plus grande opération d'aide et de charité qu'ait connue l'histoire humaine. Comment la dictature éthiopienne a laissé venir la famine, comment elle organisa et mit en scène l'information et pourquoi les institutions internationales, parfaitement au courant, couvrent les scandales et les crimes des autorités communistes locales. Informations, émotions, mobilisations, c'est sur le petit écran que se noue notre rapport à l'autre : un milliard cinq cents millions de Terriens ont regardé en même temps et les terribles images de la famine et la retransmission du plus grand concert pop et charitable. André Glucksmann et Thierry Wolton essaient de définir le principe d'une morale de l'extrême urgence qui fonde la nouvelle solidarité électronique. Dans la guerre des images, les démocraties sont en retard ; elles subissent les mises en scène terroristes sans interroger la stratégie qui les prémédite. L'URSS a pris de l'avance en Afrique, elle fournit les munitions, tandis que l'Occident livre le blé. L'Afrique rouge est bien partie.
Publié le : mercredi 8 octobre 1986
Lecture(s) : 38
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246380191
Nombre de pages : 300
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Un gouvernement prend son peuple en otage, l'affame, inonde le monde de photos terribles et réclame de l'argent. L'opinion publique mondiale a réagi immédiatement, avec générosité, bravo ! Mais aussi avec aveuglement. André Glucksmann et Thierry Wolton révèlent les dessous de la plus grande opération d'aide et de charité qu'ait connue l'histoire humaine. Comment la dictature éthiopienne a laissé venir la famine, comment elle organisa et mit en scène l'information et pourquoi les institutions internationales, parfaitement au courant, couvrent les scandales et les crimes des autorités communistes locales. Informations, émotions, mobilisations, c'est sur le petit écran que se noue notre rapport à l'autre : un milliard cinq cents millions de Terriens ont regardé en même temps et les terribles images de la famine et la retransmission du plus grand concert pop et charitable. André Glucksmann et Thierry Wolton essaient de définir le principe d'une morale de l'extrême urgence qui fonde la nouvelle solidarité électronique. Dans la guerre des images, les démocraties sont en retard ; elles subissent les mises en scène terroristes sans interroger la stratégie qui les prémédite. L'URSS a pris de l'avance en Afrique, elle fournit les munitions, tandis que l'Occident livre le blé. L'Afrique rouge est bien partie.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Libye: le serment de BHL

de le-nouvel-observateur

Trop tard!

de le-nouvel-observateur