Souffrances et bonheur du chrétien

De
Publié par

Le Christianisme ne fait pas sa part à la chair ; il la supprime. « Dieu veut tout » écrit Bossuet. Et Pascal : « Seigneur, je vous donne tout. »
Il est vrai que le mariage est un sacrement. Mais le mariage chrétien, en condamnant la femme à la fécondité perpétuelle, condamne l'homme à la perpétuelle chasteté. « La plus basse des conditions du Christianisme, écrit Pascal du mariage, vile et préjudiciable selon Dieu. » Et Bossuet est plus terrible encore : « Souillés dès notre naissance et conçus dans l'iniquité, écrit-il à Mme Cornuau, conçus parmi les ardeurs d'une concupiscence brutale, dans la révolte des sens et dans l'extinction de la raison, nous devons combattre jusqu'à la mort le mal que nous avons contracté en naissant. »

François Mauriac

Publié le : dimanche 1 janvier 1967
Lecture(s) : 44
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246144694
Nombre de pages : 184
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le Christianisme ne fait pas sa part à la chair ; il la supprime. « Dieu veut tout » écrit Bossuet. Et Pascal : « Seigneur, je vous donne tout. »
Il est vrai que le mariage est un sacrement. Mais le mariage chrétien, en condamnant la femme à la fécondité perpétuelle, condamne l'homme à la perpétuelle chasteté. « La plus basse des conditions du Christianisme, écrit Pascal du mariage, vile et préjudiciable selon Dieu. » Et Bossuet est plus terrible encore : « Souillés dès notre naissance et conçus dans l'iniquité, écrit-il à Mme Cornuau, conçus parmi les ardeurs d'une concupiscence brutale, dans la révolte des sens et dans l'extinction de la raison, nous devons combattre jusqu'à la mort le mal que nous avons contracté en naissant. »
François Mauriac
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi