Souvenirs du vingtième siècle

De
Publié par

Ce récit n'est pas seulement l'itinéraire personnel d'un fils d'instituteurs ruraux; c'est aussi l'évocation par un passionné d'Histoire, d'un village de la Saône vers 1930, d'un lycée pendant l'Occupation; du sanatorium des étudiants de Saint-Hilaire -du-Touvet, du PCF de Colmar, de Mai 68 dans le milieu universitaire de Dijon. Autant de milieux et d'époques que l'auteur a tenté d'analyser et qui s'achève en 1963, année où l'auteur se marie et entre dans l'enseignement.
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 13
EAN13 : 9782296507050
Nombre de pages : 248
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
25ISBN: 978-2-296-99636-6
Pierre Lévêque
Souvenirs du vingtième siècle
Tome I Jeunesse et formation d ’un historien (1927-1963)
GR AV EURS DE MÉMOIR E
Souvenirs du vingtième siècle
Graveurs de Mémoire Cette collection, consacrée essentiellement aux récits de vie et textes autobiographiques, s’ouvre également aux études historiques *
La liste des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le sitewww.harmattan.fr
Pierre Lévêque Souvenirs du vingtième siècle TomeI
Jeunesse et formation d’un historien (1927-1963)
Ouvrages du même auteur Une socîéé provîncîale : la Bourgogne sous la Monarcîe de Juîlle,Edî-îons de ’EESS, Parîs, 1983. e sîècle,Une socîéé en crîse : la Bourgogne au mîlîeu du XïX Edîîons de ’EESS, Parîs, 1983. Hîsoîre des orces polîîques en France, 1789-1880,A. Coîn, Parîs 1992. Hîsoîre des orces polîîques en France, 1880-1940,A. Coîn, Parîs, 1994. Hîsoîre des orces polîîques en France. De 1940 À nos jours,A. Coîn, Parîs 1997. Révoluîons e Républîques. La France conemporaîne,Edîîons unîversîaîres de Dîon, Dîon, 2005. La Bourgogne de Lamarîne À nos jours,Edîîons unîversîaîres de Dîon, Dîon, 2006. Participation à des ouvrages collectifs Jean Rîcard (dîr.),Hîsoîre de la Bourgogne,Prîva, Tououse, 1978. Pîerre Gras (dîr.),Hîsoîre de Dîjon,Prîva, Tououse, 1981. André Burguîère e Jacques Reve (dîr.),Hîsoîre de France,. ïï,L’Ea e les pouvoîrs,Seuî, Parîs, 1989. Pîerre Gouon (dîr.),La Saône-e-Loîre de la Préîsoîre À nos jours,Ed. Bordessoues, Saîn-Jean-d’Angéy, 1992. Pîerre évêque (dîr.),La Côe-d’Or de la Préîsoîre À nos jours,Ed. Bordessoues, Saîn-Jean-d’Angéy, 1996. Syvîe Aprîe, Raymond uard, Pîerre évêque, Jean-Yves Moîer,La Révoluîon de 1848 en France e en Europe,Ed. Socîaes, Parîs, 1998. Pîerre Gouon (dîr.),Hîsoîre de Mâcon,Prîva, Tououse, 2000. Pîerre évêque (dîr.),Hîsoîre de Calon-sur-Saône,Edîîons unîversîaîres de Dîon, Dîon, 2005. © L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99636-6 EAN : 9782296996366
à la mémoîre de mes parens, Camîlle Edmond Lévêque e Marîe-hérèse Orssaud
Avant  propos
’es À a demande de mes enans que ’aî enreprîs, en 2008, de rédîger C mes mémoîres. J’avaîs aors ’înenîon de mere ’accen sur ma vîe personnee : souvenîrs de mes premîères années, de mon adoescence, éudes secondaîres e supérîeures, exercîce de ma proessîon, ondaîon d’un oyer, occupaîons e oîsîrs. Très vîe, e me suîs rendu compe que e ne produîsaîs aînsî qu’un émoîgnage încompe sur ce que ’aî vécu, en aîssan dans ’ombre mes rappors avec a socîéé e a vîe de a cîé, aors que e me suîs înéressé rès ô À a poîîque e que sans y aîre carrîère, e m’y suîs engagé comme mîîan. J’aî donc ené d’apporer ma « par de vérîé » sur des sues aussî dîvers que e syndîcaîsme éudîan vers 1950, e communîsme À Comar au emps de a guerre d’Agérîe e de a désaînîsaîon, es réacîons de a gauce dîonnaîse au coup de orce d’Ager en 1958, a vîe d’un cub de a Convenîon des ïnsîuîons répubîcaînes e a naîssance dîIcîe du nouveau parî socîaîse en Côe-d’Or, es événemens de maî 1968 e eurs conséquences À ’Unîversîé de Dîon, ’acîon, es succès e es déboîres e d’une secîon socîaîse de a banîeue dîonnaîse À a in du XX e au débu e du XXï sîèce. Cemîn aîsan, e me suîs eforcé d’expîquer ’évouîon de mes îdées poîîques au ong d’une pérîode rîce en boueversemens, e de conrîbuer, pour ma modese par, au porraî coecî de ’îneecue de gauce dans a France conemporaîne. Ces Souvenîrs on éé réparîs enre deux voumes, de par e d’aure de 1963, quî a marqué un ournan dans mon exîsence : c’es ’année de mon marîage e de mon enrée dans ’enseîgnemen supérîeur.
7
Izeure (1927–1935)
’es À ïzeure que ’aî passé ma peîe enance. Maîs e n’y suîs pas né. C Très éprouvée par a mor prémaurée de ses deux premîers bébés (Jean-Eîenne À roîs ours en 1917, Jean-René À neu moîs en 1923), ma mère avaî décîdé de mere oues es cances de son côé e de s’însaer, À ’approce de ’accoucemen, cez une sage-emme, ucîe Duour, quî abîaî À Dîon, 3, pace Edgar-Quîne (auourd’uî pace Saîn-Mîce, au pîed de a our nord de cee égîse). C’es donc À que e suîs venu au monde e 3 uîe 1927 À cînq eures du maîn, comme en aî oî ’ace de naîssance dressé deux ours pus ard. J’aî éé bapîsé, sans doue À Dîon, e ’aî reÇu es prénoms des deux rères survîvans de ma mère : Pîerre, e cade, e Georges, ’ané, quî u mon parraîn. Maîs pendan oue mon enance, on m’a appeé Pîerro : ce dîmînuî igure même, sous a pume de mes parens, en êe de mes premîers caîers d’écoe prîmaîre. Le village et son école ïzeure (270 abîans vers 1930) se rouve dans a paîne de a Saône, maîs À une quînzaîne de km de cee rîvîère, enre Genîs, e ce-îeu de canon, e Ceaux. Un paysage de camps découvers, d’une paîude absoue, À moîns de 200 m d’aîude, enre un peî boîs qu’î au raverser pour gagner es communes voîsînes d’Aîserey e de ongecour, e a grande orê dîe de Ceaux (oIcîeemen, a orê domanîae d’ïzeure) quî enoure a caîrîère de ’ancîenne abbaye. Vers e nord-oues, au-deÀ du ameau de Tarsu, a vue s’éend usqu’À a barre apparemmen recîîgne de a Côe vîîcoe, domînée par a sîouee abuaîre e rapue du mon Arîque, don, À ’époque, e pare aérîen baayaî À înervaes réguîers e cîe nocurne de son aîsceau de umîère. En venan de Dîon par a roue de Saîn-Jean-de-osne, puîs par e cemîn « d’înérê commun », éroî, maîs récemmen goudronné, on arrîvaî dans a rue prîncîpae (dîe d’Amon), poncuée de queques maîsons espacées couveres de peîes uîes brunes. A gauce se déacaî
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.