Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Partagez cette publication

PRÉFACE
Après le décès de ma mère, jai eu une irrésistible envie de garder vivante la mémoire familiale, de faire revivre mes ancêtres, et surtout de donner à ma famille les témoignages de la vie de mes aïeux qui avaient beaucoup dimportance pour elle. Je navais jamais connu lexpérience de lécriture, javais très peur de me lancer, je maventurais en « terra incognita », mais une fois la première page écrite, ce fut comme une libération, un grand plaisir et aussi la sensation de continuer à vivre avec elle. Jai recueilli des quantités de documents privés et précieux : des récits poignants, des correspondances, des actes détat-civil, des anecdotes qui mont été racontées, des livrets de famille jaunis par le temps, des arbres de toutes branches, afin de remettre ces aïeux dans la science de lordre des temps et des dates. Tout mon récit est basé sur des faits réels : grâce à mon grand-père maternel qui avait réalisé un arbre sur sa généalogie depuis 1661, à mon oncle Jacques qui prit le relais en poursuivant des investigations sur ses racines, à ma mère, conservatrice, qui évo-quait souvent pour moi ses souvenirs, jai pu réaliser ce livre. Du côté de mon père, François Lesparre, un de ses cousins, passionné de généalogie a réalisé un arbre sur ses ascendants paternels remontant à 1683 (naissance de son Sosa 320  neuvième génération), à Pomarez, mais un manuscrit atteste la présence dun Lesparre à Clermont-Minbaste en 1366. Ma tâche consiste à raconter la vérité, la fierté dun grand-père qui a réussi dans lédition à Paris en débutant à lâge de 15 ans. Jévoquerai aussi un arrière-grand-père, journaliste et ami de Gustave Eiffel, un arrière-arrière-arrière-grand-père, Onésime-Pierre Durecu,
9
e lun des plus célèbres sauveteurs maritimes français duXIX siècle, une rue au Havre porte son nom. Une petite partie de mes ancêtres a traversé une vie relativement agréable ; pour certains dentre eux, rentiers, grâce à des dédom-magements de guerre, par contre, une grande partie a été ébranlée et traumatisée à cause de la guerre. Ma mère, Anne-Marie Courty, avec qui je passais de longs moments, me racontait ses mémoires denfance, dadolescence, de femme, dépouse, et de mère. Ses parents, grands-parents, et arrière-grands-parents vécurent à Paris sous la Révolution, en passant et repassant par les deux rives, tantôt rive droite tantôt rive gauche. De beaux métiers ont été exercés par mes aïeux depuis le e XVIIsiècle, laboureurs, cultivateurs, drapier, bonnetier, sauveteur en mer, maître sellier, conducteur de tramway, professeur de dessin, commerçant, éditeur, infirmière, couturière, libraire, pour le côté maternel ; charpentier, menuisier, journaliste, mécanicien, restaurateur, antiquaires, négociant en bois, pour la lignée paternelle. Côté père et mère, des ancêtres venus de Franche-Comté, de Champagne-Ardenne, de Normandie, des Landes, et puis installés à Paris la plus belle capitale du monde, dit-on ; je suis fière dêtre née en France.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin