Un hommage à mes semblables ancestraux

De
Publié par

En 2005, des hommes politiques ont voté une loi pour réviser l'histoire de la colonisation en lui attribuant des vertus à savoir un bienfait et un aspect positif, alors que la traite négrière a sévie durant plus de trois siècles dans les colonies françaises des Antilles. Étant issu de cette génération d'hommes et de femmes vaillants, forts, dignes de telles appellations, il était de mon devoir de leur rendre un hommage qui s'est caractérisé par une réponse appropriée envoyée aux initiateurs de cette loi.
Nul ne peut se prévaloir le droit de souiller cette mémoire, pour moi elle vit dans l'au-delà, dans la paix et l'humilité.


Publié le : mardi 21 octobre 2014
Lecture(s) : 8
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332842466
Nombre de pages : 28
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Cover

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-84244-2

 

© Edilivre, 2014

Un hommage à mes semblables ancestraux

 

 

L’an 2005, le 23 décembre,

Quand les députés d’un parti politique au nom de l’UMP se permettent en 2005 de déclarer et de voter : LA COLONISATION, « C’EST UN BIENFAIT ET L’ASPECT EST POSITIF », je ne pouvais pas accepter leurs brimades. Ils auraient été trop contents !

Alors, mon combat est légitime puisque la mémoire d’une génération dont je suis issu a été bafouée et souillée. Par conséquent, je devais leur adresser une réponse appropriée.

Mes chers Ancêtres et les autres esclaves, je suis fier d’être votre descendant. Par vos souffrances, vos larmes, vos sangs versés, vos appels à l’aide, et personne pour vous écouter. Vous avez, durant la période coloniale, contribué au développement du grand marché européen par le biais du commerce triangulaire utilisé notamment par la France, l’Angleterre, l’Espagne, le Portugal et la Hollande. Ces pays vous considéraient comme des animaux ; ils ont tiré profit de votre labeur pendant plus de trois siècles, et voilà que des politiciens français zélés décrètent une loi stipulant les bienfaits et l’aspect positif de la colonisation.

Je vous rends hommage mes Ancêtres et tous les esclaves, reposez en paix loin de ces individus des temps modernes. Quant à moi, heureux d’appartenir à ces anciens animaux tant décriés à leur époque, je laisse à ces gens-là le fond de leurs pensées (bienfaits et aspect positif), et qu’ils se rappellent des atrocités commises envers des hommes et des femmes d’une race considérée comme inférieure dont les conditions de vie étaient actées dans LE CODE NOIR établi par le gouvernement français de l’époque coloniale.

Nul ne peut se prévaloir le droit de souiller cette mémoire. Pour moi, elle vit dans l’au-delà, dans la paix et l’humilité.

– Loin de là, nous sommes avec toi, descendant, vas-y, écris-nous quelque chose.

– J’y vais.

– Oui, ils ne pourront pas te fouetter, ils ne...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant