Un vrai conte de fées

De
Publié par

Tout semble les séparer : il est noir et les cheveux itou, elle blanche et blonde, il est musulman, elle catholique, il ne parle pas anglais et elle pas un mot de français... Mais la fée internet, une parente et l'amour n'avaient pas dit leurs derniers mots en leur faisant vivre le plus mirifique des contes...
Publié le : dimanche 8 novembre 2015
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782336395135
Nombre de pages : 296
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Bali De Yeimbérein
Un vrai conte de fées Récit
Les impliqués É d i t e u r
Les Impliqués Éditeur Structure éditoriale récente fondée par L’Harmattan, Les Impliqués Éditeur a pour ambition de proposer au public des ouvrages de tous horizons, essentiellement dans les domaines des sciences humaines et de la création littéraire. Déjà parus Albanel (Philippe), Juilliard(Vincent),Destination Iran, récit, 2015. Hudson(William),City Way of Life, poèmes, 2015.
Nya (Blandine),La violence conjugale, essai, 2015.
Urbain(Roland),Du bon usage de la relation pédagogique, essai, 2015. Younouss (Mohamed),: en route vers l’émergenceCôte d’Ivoire , essai, 2015. Zeif(Colette),Ne dis pas ton nom et cache-toi, récit, 2015.
De Parcou(Blanche),Sur le fil du rasoir, récit, 2015.
Maarek (Judith),L’Âme-Son, récit autobiographique, 2015.
Baehrel (Robert),Éducations d’ici et d’ailleurs, essai, 2015.
Carn (Michel),Le marteau et la machette, roman, 2015.
Ces dix derniers titres de ce secteur sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site : www.lesimpliques.fr
Un vrai conte de fées
© Les impliqués Éditeur, 2015 21 bis, rue des écoles, 75005 Paris
www.lesimpliques.fr contact@lesimpliques.fr
ISBN : 978-2-343-07278-4 EAN : 9782343072784
Bali De Yeimbérein
Un vrai conte de fées
Récit
Les impliqués Éditeur
DU MÊME AUTEUR
Guinée : derrière le rideau de… cocotiers (La troisième Opportunité), Éditions des Écrivains, 2003. Le Baya, L’Harmattan, coll. « Encres Noires », 2005. Dessine-moi la Guinée !, L’Harmattan, coll. « Études Africaines », 2010.
Aux femmes, ce qui arrive de meilleur aux hommes !
- Tu sors ? Tu vas en boîte ? A la plage ? Au théâtre ? - Non : je vais dans…un livre d’amour!
A Fatou (« Mama ») sans qui…pas de « Conte » !
PREMIERE PARTIE L’IMAGINAIRE
En premier lieu qu’ont, selon vous, en commun tous les croyants de la Terre ? Ils ont chacun leur Dieu. En second lieu je viens d’avoir l’ir-réfutable véracité de l’adage« L’homme propose… Dieu dispose ». En effet dans le film « Le Roi Lion » - célèbre dessin animé - les deux bouffons que sontTimonetPoumbase croisent en tentant déses-pérément, l’un desortirl’autred’entrerdans une cage sensée les pro-téger devant une horde d’hyènes ennemies, redoutables et menaçantes. A l’instar de ces deux personnages, après 44 ans d’exil et suite à mon divorce je n’avais plus en ce début d’année 2014 qu’une envie, réaliser un rêve vieux de trente ans pile (1984-2014) :rentrerdéfinitivementau pays natal, la Guinée-Conakry… au moment où, écœurés par le très malheureux destin qui est fait à ce même Etat depuis 56 ans, des cen-taines de milliers (voire des millions à présent) de ses citoyensen sor-taient, en sortent, le fuient, tentent par tous les moyens, à leurs risques et périls,de s’en éloigner depuis son indépendance en 1958 (Lampe-dusa en Italie, Ceuta ou Melilla au Maroc entre autres biais). … Je m’étais donc préparé en conséquence : perspective d’achat et réservation de billet prévues pour le 18 avril 2014, cantines acquises et garnies de toutes les affaires nécessaires et indispensables, petit 4X4 d’occasion trouvé et acheté, toutes résiliations esquissées (Locations de toutes sortes, abonnements entre autres d’eau et électricité, assurances diverses, etc.), grosse, très grosse et longue discussion assortie de mises au point effectuées avec mes trois grands enfants (prochaines visites annuelles réciproques, de part et d’autre de la Méditerranée envisagées et programmées), bref toutes dispositions prises sauf pour…l’impon-dérable: l’épidémie de fièvre Ebola qui vient, comme le couronnement d’une série infernale, clore le pire des cauchemars qu’ait connus la Gui-née ces cent dernières années, à savoir les pandémies que sont (on ne s’en est pas beaucoup fait les échos ces quarante dernières) le Choléra, le Paludisme, la Méningite et enfin les Fièvres jaune et Typhoïde. Du coup mes enfants me demandent impérativement de surseoir à tout re-tour avant que la situationne soit sous contrôle. D’autant plus que dé-sormais rien ne presse pour unjeuneretraité… non ? Alors… Alors j’étais obligé de prendre mon mal en patience. Et c’est donc la mort dans l’âme que je rongeais mon frein avec mon éternel dérivatif : l’écriture. Comme d’habitude j’écrivais partout et tout le temps. Depuis
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.