//img.uscri.be/pth/6efeb6c40c12b3fb3ad6af46b4066eb62139707d
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Une émigration non choisie

De
122 pages
Je n'ai rencontré que des survivants. Ceux qui ont vu leurs villages attaqués, leurs maisons brûlées. Ceux qui ont enterré leurs morts. Ceux qui ont pu s'échapper de prison. Ceux qui ont traversé le Sahara. Ceux qui ont travaillé clandestinement en Libye pour pouvoir payer leur traversée de la Méditerranée. Ceux qui ont touché terre après un périple épuisant. Ceux qui ne parlent pas la langue des pays où ils abordent. Qui sont ces hommes et parfois ces femmes qui demandent l'asile en France ?
Voir plus Voir moins
MarieJosé TUBIANA
UNE ÉMIGRATION NON CHOISIE HISTOIRES DE DEMANDEURS D’ASILE DU DARFOUR (SOUDAN)
UNE ÉMIGRATION NON CHOISIE
UNEÉMIGRATIONNONCHOISIE
Leprésentouvrageestpublié Parl’AssociationPOURMIEUX CONNAÎTRE LETCHAD(PMCT) Encollaborationavecl’ARESAE(Associationpourledéveloppement delaRechercheScientifiqueenAfriquedel’Est).
Encouverture:Camions transportant marchandises et passagers entre Est du Tchad, Darfour et Libye(JérômeTubiana).
e 4 decouverture:Grenier à céréales éventré lors de la destruction d’Um Buru en 2004 (JérômeTubiana).
CONCEPTIONGRAPHIQUE&MISEENPAGE–AnneLEBOSSÉ
©L’Harmattan,2016 5-7,ruedel’École-Polytechnique,75005Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
ISBN:978-2-343-10898-8 EAN:9782343108988
aresæ PMCT-
MARIE-JOSÉTUBIANA
UNEÉMIGRATION NONCHOISIE
HISTOIRESDEDEMANDEURSD’ASILE DUDARFOUR(SOUDAN)
AVANT-PROPOS
J’aibeaucoupsillonnélespistesduDarfour,quecesoitde Zalingei à El-Fasher, d’El-Fasher à Kutum puis à Ti né en passant par Anka, Dor, Um Bur u, Kornoy avec des incursions vers Mellit à l’est, vers Musbat et Fora wiya au nordetversleDarFurnungàlouest. Plusieursmissionsderecherches,delonguedurée,dansles années 1965, 1969 et 1970, nous ont permis, à Josep h Tubianaetàmoi-même,demenerdesenquêteslinguistiques, historiquesetethnologiquesdansunpaysalorsen paix. Lesconditionsdevieétaientrudes,lasécheressefaisaitdes ravages, mais le calme régnait. Il pouvait y avoir quelques accrochagesentregroupesdifférents:leplusspectaculaireeut lieuen1968quandunconflitentreZaghawaetArabesJelul, autour de la mare de Jinik, causa la mort de vingt- deux personnes,onzedechaquecôté.Lescombattantsavaientdes armes à feu, alors qu’auparavant les combats se fai saient à l’arme blanche. Une réunion des chefs dedar: sultan, shartay,melik, quelques mois plus tard, ramena le calme en fixantlesdiyaomtr.snetelspeomainsqcui Lesenquêtesmenéeslorsdecesdifférentesmissionsparmi lesZaghawaetlesTundjursontdétailléesdanslecarnetde routequejetenaischaquejour;ellesdonnentuneimagede 1 cequétaitleDarfouravantlaguerre.
1 Marie-José Tubiana.Carnets de route au Dar For (Soudan) 1965-1970,ip,a,éSaMruint-Sa 2006.
6
UNEÉMIGRATIONNONCHOISIE
À partir de 1980, nous ne sommes plus revenus au Darfour : la région servait de sanctuaire aux opposa nts tchadiensainsiquàleurssoutienslibyensetlasécheressequia sévi durant plusieurs années consécutives faisait d escendre les populationsverslesudpourytrouverdemeilleure sconditions de vie, pour elles-mêmes et les troupeaux. La situat ion n’était donc pas favorable pour s’installer dans les villag es et poursuivre nos enquêtes. Nous gardions des contacts épistolaires avec quelques-unes de nos relations; relations « à lafricaine»,accompagnéesdegrandesplagesblanches.La presse,surtoutanglaise,nousinformait.
C’est ainsi que nous avons noté des signes inquiéta nts, prémicesdeconflitsplusgraves.– En 1986, l’organisation At-Tajamu-al-Arabiya «lalliancearabe»préconiselunitédesArabesduDarfouren vuedecontrôlerlegouvernementlocal.– Entre1987et1989,desconflitséclatententrelesForet presquetouslesgroupesarabesduDarfour:lesmilices arabesJanjawid40tvi0brenûl.rogallfse – Entre 1992 et 1993 on note une série de vols de chameauxentreArabesAwladZeidetZaghawa;lapartialité du gouvernement dans ce conflit aboutira en 2002 à la formationdespremiersgroupesrebelleszaghawa.– En 1995, début des attaques des Arabes du Darfour Ouestcontrelesagriculteursmasalit;en1998oncompte plusde5000mortsmasalitetquelque100000dentreeux seréfugientauTchad.– Enaoût2001,créationduMouvementdelibérationdu Darfour qui s’attaque aux forces soudanaises et pre nd, à partirdefévrier2003,l’appellationd’Arméedelibérationdu Soudan(SLA).
AVANT-PROPOS
7
Enavril2003,raidvictorieuxdelaSLAsurEl-Fasher,la capitaleduDarfourNord,etcréationdunsecondmouvement rebelle, le Mouvement pour la justice et l’égalité (JEM) fondé par des non-Arabes proches de Hassan ElTourabi. Le gouvernementselancedansunerépressionmassive.
C’estcetterépressionquiprovoqual’exilversl’Europedes Darfourienslesplusjeunes,capablesd’affronterladuretédu trajet. C’est ainsi qu’à partir de 2005, j’ai vu ar river dans notre appartement parisien quelques jeunes hommes, originaires du Darfour, d’origines ethniques divers es, qui venaient me demander une aide. Ils avaient entendu parler de nous dans leur famille. Ils savaient que nous av ions séjourné dans leur pays. Nous n’étions pas pour eux  des étrangers.Ilscomptaientsurnous. Je ne me souviens plus comment le premier est arriv é ; puiscefutduboucheàoreille.Jelesrecevais,jelesécoutais avec l’aide d’un interprète me raconter calmement l eur histoire. Mes questions apportaient des éclaircisse ments nouveaux. Je les incitais à faire le plan de leur v illage, à décrire les itinéraires qu’ils empruntaient pour al ler sur les différents marchés ou à l’hôpital. Ces questions al laient créditer leur identité auprès des organismes auxque ls ils étaientconfrontés:lOfficefrançaisdeprotectiondes réfugiésetapatrides(OFPRA)etlaCournationaledudroit d'asile(CNDA).Jelesorientaisversunavocatsusceptiblede lesdéfendre,éventuellementversuncentremédicalquileur délivrerait une attestation constatant les sévices subis lors de leurdétentionetlestracesdetorture.Enfonctiondeceque je savais maintenant d’eux, je pouvais leur fournir  une attestation écrite confirmant leur origine ethnique , la situation de leur village, la vraisemblance de leur  récit