Une légère gueule de bois

De
Publié par

"Monsieur le Président, électeur du PS en 1981, j'ai aujourd'hui une légère gueule de bois. Encore sympathisant en 1983, je suis souvent déçu, parfois abasourdi... Je vais dire tout haut ce que beaucoup de vos électeurs murmurent." Sous la forme d'une lettre à François Mitterrand, pour lequel il ne dissimule pas son estime, Olivier Todd, sans hargne et sans complaisance, examine les promesses, les réalisations, les échecs et le style de "la gauche" au pouvoir. Les mesures sociales et économiques sont-elles aberrantes, comme l'affirme "la droite" ? Les relations extérieures seraient-elles la grande réussite de ce septennat ? La présence des communistes au gouvernement, habileté ou danger ? Comment vit ou survit la télévision, notre "malade nationale" ? Mitterrand est-il socialiste ? Gaullien ? Fidèle à lui-même ? Après les élections municipales, au-delà du manichéisme à la mode, en parlant franc, Olivier Todd répond à ces questions.

Publié le : mercredi 23 mars 1983
Lecture(s) : 36
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246288091
Nombre de pages : 224
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
"Monsieur le Président, électeur du PS en 1981, j'ai aujourd'hui une légère gueule de bois. Encore sympathisant en 1983, je suis souvent déçu, parfois abasourdi... Je vais dire tout haut ce que beaucoup de vos électeurs murmurent." Sous la forme d'une lettre à François Mitterrand, pour lequel il ne dissimule pas son estime, Olivier Todd, sans hargne et sans complaisance, examine les promesses, les réalisations, les échecs et le style de "la gauche" au pouvoir. Les mesures sociales et économiques sont-elles aberrantes, comme l'affirme "la droite" ? Les relations extérieures seraient-elles la grande réussite de ce septennat ? La présence des communistes au gouvernement, habileté ou danger ? Comment vit ou survit la télévision, notre "malade nationale" ? Mitterrand est-il socialiste ? Gaullien ? Fidèle à lui-même ? Après les élections municipales, au-delà du manichéisme à la mode, en parlant franc, Olivier Todd répond à ces questions.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.