Une marée de souvenances des îles de la Madeleine

De
Prenez un p'tit élan et partez à la découverte des îles de la Madeleine des années 1940 et 1950. Si vous adorez cette parlure du bord de mer et aimez rigoler en lisant, alors ces contes et ces récits sont pour vous.
Dans ces contes amusants, amicaux, ironiques parfois, Guy Le Bourdais vous fera croiser un à un d'extravagants personnages débordant de vie qui vous deviendront vite familiers: la vieille Maggie, Placide et la Miquinque, Dan et Mathilda, Saül, Alpide et Almonza, Jos le fameux peddler et Nézime, le cocher d'une personne en vue. Il vous fera vivre aussi les aventures de la famille d'Obéline et d'Azade.
Entre les histoires vraies et les vraies menteries, vous vous laisserez amieller par des évènements et des images qui vous permettront de connaître les mille et une beautés des îles de cette époque.
Guy Le Bourdais est natif des îles de la Madeleine où il a passé son enfance et son adolescence. En 1955, il a obtenu un baccalauréat ès arts de l'Université de Moncton, au Nouveau-Brunswick, puis a mérité le titre de Fellow de l'Institut d'assurance du Canada et fait carrière dans ce domaine.
Publié le : vendredi 20 juin 2014
Lecture(s) : 5
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896648412
Nombre de pages : 240
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
G U Y L E B O U R D A I S
Une marée de souvenances des îles de la Madeleine
Se p t e n t r i o n
UNE MARÉE DE SOUVENANCES DES ÎLES DE LA MADELEINE
G U Y L E B O U R D A I S
Une marée de souvenances des îles de la Madeleine   
septentrion
Note : Même si les Madelinots écrivent îles de la Madeleine avec un « î » majuscule, nous avons privilégié, dans cet ouvrage, l’orthographe de la Commission de toponymie du Québec.
Pour effectuer une recherche libre par mot-clé à l’intérieur de cet ouvrage, rendez-vous sur notre site Internet au www.septentrion.qc.ca
Les éditions du Septentrion remercient le Conseil des Arts du Canada et la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC) pour le soutien accordé à leur programme d’édition, ainsi que le gouvernement du Québec pour son Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres. Nous reconnaissons également l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Illustration de la couverture : auteur inconnu, vers 9, Musée McCord, MP-... Illustrations de la quatrième de couverture : Jean Le Bourdais ; photos des archives de l’auteur ; Charles-Auguste Boucher, 96, collection Centre d’archives de la Gaspésie, P7//93/ ; Neuville Bazin, 99, Centre d’archives de Québec, E6, S7, SS, P93-9. Chargée de projet : Sophie Imbeault Révision : Solange Deschênes Mise en pages et maquette de couverture : Pierre-Louis Cauchon
Si vous désirez être tenu au courant des publications des ÉDITIONS DU SEPTENTRION vous pouvez nous écrire par courrier, par courriel à sept@septentrion.qc.ca, par télécopieur au 8 7-978 ou consulter notre catalogue sur Internet : www.septentrion.qc.ca
© Les éditions du Septentrion 3, av. Maguire Québec (Québec) GT Z3 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec,  ISBN papier : 978--898-773- ISBN PDF : 978--8966-8- ISBN EPUB : 978--8966-8-
Diffusion au Canada : Diffusion Dimedia 39, boul. Lebeau Saint-Laurent (Québec) HN S
Ventes en Europe : Distribution du Nouveau Monde 3, rue Gay-Lussac 7 Paris
« J’ai quitté mon île… » Daniel Lavoie
À ces généreux Madelinots vaillants, joyeux, ingénieux, façonnés par le vent franc du nordet.
À mon épouse Suzanne, la prunelle de mes yeux.
On va ouère quoî c’qu’y sé passé aux îlesdans les années  et .
U N E M A R É E D E S O U V E N A N C E S Une mesure de temps
our les Madelinots,l’expressionmaréea une significationP beaucoup plus large que le mouvement périodique de montée et de descente de la mer sous l’influence des attractions combinées de la Lune, du Soleil et de diverses masses d’eaux marines. Pour les insulaires des îles de la Madeleine, la marée désigne notamment une unité de temps imprécise ; une fois, un jour, bientôt, une grande foule, mais aussi un événement agréable ou difficile. On parle ordinairement de marée haute, montante ou du flux, soit le plus haut niveau atteint, mais les Madelinots dans leur langage coloré diront que la marée gagne. Également, la marée basse, le niveau le plus bas qu’on appelle généralement la marée descendante ou le reflux, devient pour nous la mer qui perd.
À P R O P O S D E S I L L U S T R AT I O N S
La licence de droit d’auteur des photos a été obtenue de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.
La licence des droits d’auteur des photos, bien que celles-ci ne soient pas numérotées, a été obtenue du Musée de la mer.
Les droits d’auteur ont été obtenus et payés pour les photographies de Stock-photos.
Sauf mention contraire, les photos qui sont de l’auteur ne porteront pas de référence.
Les cartes postales antérieures à , sauf mention contraire, ne porteront pas de référence.
Les figures ou dessins, sauf mention contraire, ont été tracés d’après les relevés fournis par l’auteur.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant