//img.uscri.be/pth/fe1a7a8cb227308c3e6ae85e3c601496ca688435
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB - PDF

sans DRM

Une vie, la mienneUne parmi tant d'autres

De
58 pages

« Recueil d'une gueule cassée, punie de ne pas avoir choisi et/ou trouvé le bon chemin... La bonne route de la vie.

En quête ! En quête de quoi vraiment ?

Je ne savais même pas après quoi courir, quoi chercher et encore moins ce que je devais trouver...

Une quête...

D'amour, de reconnaissance, d'affection, d'attention mais de qui et pourquoi étais-je arrivée là ?

Ou peut-être était-ce toute autre chose ? »


Voir plus Voir moins

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-414-06031-3

 

© Edilivre, 2017

Mercis !

A tous ceux qui m’ont permis d’être qui je suis aujourd’hui, à celui qui a toujours été là : mon frère, à mes parents qui m’ont aimée à leur façon, à ma sœur qui a su me prendre sous son aile quand il était temps, ainsi que ma cousine, à ces expériences lourdes de sens, à ces gens, les toxiques, oui ceux-là : qui m’ont beaucoup enseigné, ainsi que les bons : qui m’ont bien aimée, à ceux recueillie toujours au bon moment, à ceux qui m’ont aidée justement…

Et mon « Bla-bla » chéri !

Et aujourd’hui, merci à Julie, Sylvie, Sophie, Brigitte, Patricia, Marco, Hélène et à l’équipe de la Promotion 12 de Sophrologie.

 

Une vie, la mienne

Picture 2

Une parmi tant d’autres

Mon histoire

Mon amour pour La Vie, une vie, qui est devenue une histoire avec le temps puis les années.

Une vie avec l’amour de l’autre et des siens qui passe et repasse à jamais dans mon cœur. Une vie, Ma vie avec ses bons et ses mauvais moments qu’elle m’a accordée et apportée puisque la vie, Ma Vie c’était survivre.

Venez lire mon livre, écoutez le avec votre cœur, une vie parmi tant d’autres certes mais une vie, la mienne.

Quarante, l’âge ou mon cœur a pu crier « j’aime la vie, Ma vie ».

Je suis une enfant, une vie, écoutez le cri de mon cœur qui est mon histoire.

Moi

J’ai tant d’émois en moi que je ne sais pas comment et par quoi commencer.

J’aurais tant voulu savoir bien écrire sans trop de fautes et avoir une bonne élocution mais voilà, c’est comme ça, il faudra faire avec, j’ai toujours pris soin de faire de mon mieux.

Cela fait longtemps que je ressens un besoin de dire ce que mon cœur renferme.

A chaque fois, je m’exprime par des petits récits qui me viennent lorsque je ne me sens pas bien, en grande souffrance à l’intérieur et que je ne peux plus garder ce mal dans mon cœur et dans ma tête.

Le fait de le sortir, me permet d’analyser et de comprendre, plus tard et mieux.

Ma vie : l’amour de sa maman

Je sais maintenant que mes parents n’étaient pas prêts à nous concevoir et encore maintenant ils sont et resteront dépassés.

Ils nous aiment, mon frère, ma sœur et moi, à leur façon… moi maintenant cela je le comprends mais j’ai mis tant d’années à l’accepter.

Mais il y a quelques années en arrière où je n’avais pas encore toute cette conscience, je vivais dans le manque permanent de l’Amour de mes parents et surtout de ma mère qui n’a jamais su nous dire tout simplement « je vous aime ».

L’envie

Déjà bébé d’un an, je vivais avec le manque d’Amour de ma maman, transportée à l’hôpital pour un trouble digestif parce que j’ai cessé de m’alimenter et de trouble du comportement, parce que mon cœur de bébé était tellement en souffrance de ce manque d’Amour Maternel que mon corps à commencé à refuser toute nourriture solide pour grandir. Il avait juste besoin que ma maman s’occupe de moi mais elle était de nouveau enceinte et dépassée.

Maman n’était pas en capacité de ressentir la souffrance de mon cœur de bébé, son bébé, moi !

On m’a gardée à l’hôpital jusqu’à la naissance de mon petit frère, durant 3 mois, je me suis sentie tellement seule et abandonnée.

Mais j’étais bien a l’hôpital on me dorlotait, on me câlinait, je sentais que peut être, enfin qu’il y avait de la place pour moi sur cette terre, qu’il y avait des bras aimants pour me donner l’Envie, EN-VIE…

Après divers examens et trois mois de recherche, les médecins ne comprenaient pas ce qui s’était passé dans ce petit-être qui avait de nouveau envie de se nourrir pour vivre !

L’absence de mon papa

Mon papa lui, toujours absent, sur les routes, toujours occupé à gager plus pour nous apporter encore plus de confort, exigences et demandes répétitives de ma maman.

Les parents

Maintenant, je ne veux plus pleurer et me déchirer le cœur pour des parents qui n’ont jamais compris et ressenti que leur affection et leur présence étaient, sont et seraient les vraies richesses et besoins de mon cœur.

Mais pour comprendre cela il m’a fallu pleurer des années de douleur et de chagrin.

Ne plus pleurer car il n’y a plus de larme. Dans mon cœur vers le leur, ce lien s’est épuisé et a desséché d’attentes, de sentiments parentaux qui ne sont jamais vraiment venus. Aujourd’hui il faut grandir pour l’équilibre de nos petits êtres qui sont l’avenir.

...