Entre occasion et virtuosité

De
Publié par

Nous nous intéressons à l’activité de recherche d’information sur Internet en tant que révélateur d’un fonctionnement socio-cognitif. Dans ce cyberespace de communication, nous désirons regarder comment l’être humain se projette, quelles tactiques sont développées pour occuper ce territoire informationnel. Comment se déplace-t-il ? Que signifie ce mouvement exigé par la structure même de ce réseau stratifié et de ses caractéristiques hypertextuelles ? Le règne de l’interactivité oblige l’utilisateur à agir, mais de quoi est composée cette action, est-elle rationnelle, raisonnable ou inventive ?
Publié le : vendredi 12 mars 2004
Lecture(s) : 92
EAN13 : 9782748144208
Nombre de pages : 179
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Entre occasion et virtuosité
Emmanuelle Jacques
Entre occasion et virtuosité Les aspects socio-cognitifs de la recherche d'information sur Internet Le Manuscrit www.manuscrit.com
Éditions Le Manuscrit, 2004. 20, rue des Petits-Champs - 75002 Paris Téléphone : 08 90 71 10 18 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com communication@manuscrit.com ISBN : 2-7481-4421-X(Fichier numérique) ISBN : 2-7481-4420-1(Livre imprimé)
EMMANUELLEJACQUES
« Il entre dans toutes les actions humaines plus de hasard que de décision. » Gide (André) Remerciements Sabine pour sa présence encourageante et ses lectures très intéressantes : Marc Augé, François Boutinet, Francisco Varela. Gérard pour son aide sur les lectures en anglais et sa présence assidue malgré les événements qui ont jalonné cet écrit. Le Sufco, Push et les stagiaires de la formation Concepteur médiatique pour leurs encouragements et leur
écoute remarquable. Ma sœur Martine pour sa disponibilité et la lecture qu’elle a initiée de ce mémoire. Pierre pour les corrections et observations dans la phase finale de ce mémoire.
5
6
ENTRE OCCASION ET VIRTUOSITE
EMMANUELLEJACQUES
INTRODUCTION Nous nous intéressons à l’activité de recherche d’information sur Internet en tant que révélateur d’un fonctionnement socio-cognitif. Dans ce cyberespace de communication, nous désirons regarder comment l’être humain se projette, quelles tactiques sont développées pour occuper ce territoire informationnel. Comment se déplace-t-il ? Que signifie ce mouvement exigé par la structure même de ce réseau stratifié et de ses caractéristiques hypertextuelles. Le règne de l’interactivité oblige l’utilisateur à agir, mais de quoi est composée cette action, est-elle rationnelle, raisonnable ou inventive ?La dimension stratifiée d’Internet renseigne l’usage et en retour nous sommes devant une médiation socio-technique où s’entrecroisent technique, usager, environnement, espace et temps. Ainsi nous nous intéressons à l’ensemble des interactions qu’elles soient humaines ou non. Traité comme un espace habité, Internet devient un lieu anthropologique où le mouvement prend toute sa signification. C’est dans l’interaction avec cet espace d’information mais aussi dans le cadre plus large de l’environnement, que l’usage se construit. On parle de surf, de navigation, Internet devenant un océan de données sur lequel l’homme se déplace. L’homme y est comme un nomade, en perpétuel mouvement. Ce lieu de contraste, nous invite à poser une attention particulière aux opposés qui l’habitent
7
ENTRE OCCASION ET VIRTUOSITE
dont notamment les dimensions rationnelles et créatives de l’activité de l’usager, ce qui est invisible dans le visible. Au cœur même de l’action rationnelle et raisonnable de maîtrise de l’espace émerge l’inventivité. Ici tout se retourne. Parce que l’action rationnelle n’est pas possible à l’homme dans sa perfection, là où elle s’achève, tout devient possible. L’épreuve de l’action est aussi celle du renversement des situations. Ainsi c’est dans le projet rationnel, que se niche la créativité de l’usage. Dans la pratique, entre planification et exécution et entre réajustement et enregistrement se découvrent deux zones de non-lieu, le non-encore-formulé et la trace. Ces zones révèlent un art de faire entre occasions et virtuosité. Pour arriver à appréhender cet espace, l’usager développe ce que nous avons nommé des échafaudages socio-cognitifs. Ils se déploient comme une structure opportuniste et rusée, ultra adaptative et en continuelle recomposition. Ici sont constamment contre-balancés les différents éléments que l’usager connaît afin de palier à ce qu’il ne maîtrise pas encore et qui se révèle dans l’action. Nous sommes devant une construction aux éléments enchevêtrés peu à peu, progressivement tel un échafaudage qui passe par une des phases deconstruction, s'élève en cours d'édification, sorte de méta-construction en évolution provisoire et incontournable, préalable à une construction future.
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.