//img.uscri.be/pth/fb3f93abc6078c477ca9e989c474f49042f8edc1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Halte à l'impôt !

De
83 pages
Faut-il supprimer l’impôt sur le revenu ? Oui ! répond sans hésiter Jean Fuerxer.Mais par quoi le remplacez-vous ? En supprimant la Dette de l’Etat ! Pourquoi ?L’auteur montre que les seuls intérêts de la Dette de l’Etat absorbent la totalité de l’impôt sur le revenu. Jamais un économiste n’avait présenté un tel plan d’une implacable logique : Plus de Dette, donc plus d’intérêts à payer, donc l’impôt devenu sans objet ! Mais peut-on supprimer la Dette ? Oui ! il suffit de rendre à l’Etat le pouvoir de monnayeur naturel qu’il a perdu au traité de Maastricht. La Dette et donc l’impôt peuvent être éteints en dix ans. Donc en cinq ans, 50 % de l’impôt auront disparus ( c’est plus que les 33 % promis par Jacques Chirac sans plan de financement ). Séduisant… n’est ce pas ?Ah !
Voir plus Voir moins

Halte à l imp t !Jean Fuerxer
Halte à l imp t !
Comment supprimer totalement
l imp t sur le revenu
MANIFESTE' manuscrit.com, 2001
ISBN: 2-7481-1857-X(pourlefichiernumØrique)
ISBN: 2-7481-1856-1 (pour le livreimprimØ)Avertissement de l Øditeur
DØcouvertparnotrerØseaudeGrands Lecteurs(libraires,revues,critiques
littØraires etde chercheurs),ce manuscritestimprimØ telunlivre.
D Øventuellesfautesdemeurentpossibles;manuscrit.com,respectueusede
lamiseenformeadoptØeparchacundesesauteurs,conserve,àcestadedu
traitement de l ouvrage, le texte en l Øtat.
Nous remercions le lecteur de tenir compte de ce contexte.
manuscrit.com
5bis, rue de lA’ sile Popincourt
75011 Paris
TØlØphone:0148075000
TØlØcopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.comCHAPITREI:ERADIQUER LES DETTES
PUBLIQUES
L’existencededettesdescollectivitØslocalesetde
l Etat crØe en France, mais aussi dans de nombreux
paysdessituationsabsurdes. Lescitoyenspaientdes
imp tspourquelescollectivitØspaientdesintØrŒts!
Il est possible de mettre un terme à ces errements.
Maispourlefaire,ilfautgarderunminimumdesou-
verainetØ, et avoir “le courage de gouverner dans
l’intØrŒt gØnØral.
D’abord,un tauxd intØrŒtzØro” pour
les CollectivitØs territoriales
L’attention de l opinion est rØguliŁrement et
exclusivement attirØe sur l endettement de l Etat.
Certes, celui-ci est inutile. Mais dans le domaine
public, il n y a pas que l Etat qui est endettØ !
C’est aussi le cas des CollectivitØs territoriales.
Pourquoineparle-t-onpratiquementjamaisdeleurs
problŁmes financiers, alors qu elles sont à leurs
diffØrentsniveaux, Øgalementau servicede tous ?
7Halte l’impôt!
CescollectivitØs(Communes,DØpartements,RØ-
1gions) sontpourl heure, placØesdansdespositionsor-
dinaires d’emprunteuses, alors qu elles agissent dans
l intØrŒtgØnØral. LebutdescollectivitØsterritoriales
n est pas de faire des profits comme les entreprises
dusecteurconcurrentiel,maisderendredesservices
d administrationgØnØraleauxpopulationsvivantsur
leur territoire.
Si le LØgislateur confŁre bien aux CollectivitØs
territoriales des exonØrations en matiŁre fiscale, en
particulier par le non paiement de la TVA, il ne fait
rien pour les soustraire à la charge de paiements d’intØ-
rŒts parfois lourds. Cette situation devrait changer !
Et cela peut se faire trŁs facilement. On laisse en
effet les CollectivitØs territoriales emprunter auprŁs
d organismesnonphilanthropiques! Ils’ensuitque
tousleshabitantsd uneCollectivitØ,parleursimp ts
locaux, financent le rŁglement de charges d’intØrŒts
dont on ne per oit pas le bien fondØ.
Or,nousne parlonspasicid un phØnomŁnemar-
ginal. LadetteglobaledesCollectivitØsterritoriales
2est actuellement d environ 540 milliards de francs ,
soit 16 % de la Dette de l Etat ! Et dans la gestion
financiŁredesCollectivitØs,lepoidsdesrembourse-
mentsdecettedetten’estpasnØgligeablenonplus…
puisqu ilreprØsenteenviron 18%desrecettesfiscales
(pourcentaged ailleursapproximativementlemŒme
aux trois niveaux d administration).
Nous traiterons de fa on plus dØtaillØe dans la
section suivante de la Dette de l Etat, qui est dans
une situation unique par dØfinition. Mais une rØ-
flexions imposeaussiàl ØgarddesCollectivitØster-
ritoriales.
1. auxquellesonpeutajouterlesnombreusesstructuresintercommunales
2. sourcedelaDirection gØnØrale delacomptabilitØpubliqueetdela
Direction gØnØrale des collectivitØs locales
8